The guest 손

The guest est une série sud-coréenne de 2018 en 16 épisodes de 60 minutes.

Le pitch

Lors d’une cérémonie de bénédiction de la saison de pêche, un esprit malfaisant du nom de Park Il-do s’empare du jeune fils de la chamane, Yoon Hwa-pyung, et commence à tuer.
Alors qu’un prêtre tente de l’exorciser, l’esprit s’empare de celui-ci pour continuer son périple mortel.
Des année plus tard, Yoon Hwa-pyung n’a de cesse de retrouver Park Il-do et son hôte, pour les empêcher de tuer. Il fait la rencontre de Kang Gil-young, une détective qui parle souvent avec ses poings et du Père Matthew, un autre prêtre exorciste.

Mes remarques, avec spoilers

Un esprit super méchant

Park Il-do est un esprit très en colère et très méchant. Il possède des gens et leur fait commettre des atrocités, pour le fun. Je n’ai pas trop compris ses motivations, mais en faut-il vraiment? C’est en tous cas un très bon opposant au trio de détectives qui le traquent pour le faire disparaître.

Le fil rouge

Tout au long du drama, on traque le maléfique Park Il-do. Cela se fait au début en pourchassant les esprits des personnes qu’il possède successivement, ce qui donne de petites histoires annexes tous les deux épisodes environ. C’est chouette, j’aime beaucoup le début avec ces petites enquêtes.
Ensuite ça part en vrille sur le fil rouge, avec le méchant qui n’est pas le boss, la quête du sur-boss et du sur-sur-boss, chacun plus méchant que l’autre… mouais.

Une détective en colère

J’ai beaucoup aimé le personnage de Kang Gil-young. Elle marche comme un mec et cogne comme un mec. Physiquement elle m’a rappelé Charlotte Gainsbourg, ce que réfute absolument mon mari. En tout cas, j’ai vraiment apprécié cette Kang Gil-young brut de décoffrage, fonceuse et déterminée. Ce qui est étonnant, c’est que les autres la traitent souvent comme une faible femme, ne voulant pas qu’elle vienne avec eux parce que c’est « trop dangereux ». N’importe quoi.

Le trio désassorti

Le chauffeur de taxi n’a pas l’air vraiment intéressé par le fait de gagner de l’argent grâce à son métier, d’ailleurs il finit par n’avoir même plus de voiture pour lui servir d’excuse.
Le prêtre ne sourit jamais, car ouais, la vie c’est triste, donc il ne faudrait pas activer les zygomatiques par inadvertance, le risque de passer un bon moment serait trop grand.
Les deux sont un tandem improbable qui a du mal à avancer d’un même pas.  La détective vient mettre du liant à trop de testostérone.

A ne pas regarder de nuit

Vous faites comme vous voulez, mais vous serez prévenu. Si vous regardez cette série de nuit à la lampe torche, ne venez pas vous plaindre si vous trouvez certains passages un peu trop gores. On n’est pas en train de sursauter toutes les minutes, mais l’ambiance exorciste n’est pas super fêtarde, les effets spéciaux n’ont pas hésité sur l’hémoglobine et du très bon maquillage, et les acteurs sont super. J’avoue n’avoir pas trop bien vécu la très brève séquence du taille-crayon.

Un bon moment à chasser des démons.

Poster OCN

Acteurs:

Yoon Hwa-pyung :Kim Dong-wook 김동욱
Choi Yoon / père Matthew: Kim Jae-wook 김재욱
Kang Gil-young: Jung Eun-chae 정은채
Detective Ko Bong-sang: Park Ho-san  박호산

Plus de The guest sur le net

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/The_Guest_(TV_series)
Sa page sur OCN (en coréen): http://program.tving.com/ocn/theguest/

Interview

Behind the scenes

Behind the scenes
OCN – Behind the scenes

OST

오존 (O3ohn) – Somewhere | 손 The Guest OST Part 1

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *