Single’s inferno 솔로지옥

2021-2025 Divertissement
(Last Updated On: 6 mars 2022)

Single’s inferno est une télé-réalité de 2021 en 8 épisodes.

Le pitch

Des célibataires, sur une île, cherchent l’âme sœur.

Mes remarques, avec spoilers:

Non non non, je ne regarderai pas

Voilà une téléréalité que je m’étais bien jurée de ne jamais regarder. Et ce pour trois raisons:
1 : Non mais vous avez vu ce titre en français??? « Sauve qui pécho »? C’est d’un vulgaire! Pour moi c’est si vomitif que je n’ose pas le mettre dans mon titre d’article tellement ne n’assume pas. Beurk.
2: En plus, si c’est pour voir, à la mode française ou américaine, des filles sur-siliconées par devant comme par derrière, avec 2 de QI et des manières de poissonnières, c’est du réchauffé sans intérêt, non merci.
3: Et pour finir, quand le show a été diffusé, il y a une candidate qui a été ultra-médiatisée. Et justement, d’entrée de jeu, je n’ai pas pu me l’encadrer. Je l’ai trouvée tellement fausse et superficielle. Brrr.

Si si si, je regarderai

J’adore quand je change d’avis. Je me fais rire moi même.
Alors pourquoi y suis-je allée quand même?
1: Tout le monde en parlait. Bon ok, peut-être pas Tatie Paulette de Bourg-en-Perche, mais tout au moins ma timeline Twitter bruissait-elle sans cesse à ce propos. C’était un peu comme Squid game, pas moyen d’y échapper. Cela m’a rendue super curieuse.
2: Je garde quelques bons souvenirs de jadis et plus loin encore, lorsque vous n’étiez pas nés, quand les 1ers Big brother sont sortis à l’étranger, tout nouveaux tout frais, avec une sorte de naïveté que nous n’avons plus. Même la très célèbre 1ère saison du Loft était fun.

J’ai donc eu envie d’y goûter un peu

C’est comme ces dramas qui ont eu des scores de diffusion déplorables, mais avec un acteur qu’on aime tellement qu’il faut aller voir.
Je voulais juste regarder un peu, voir l’ambiance et découvrir les portraits.
Bah, je suis allée au bout.
Et j’ai vraiment bien aimé.

C’est de la télé « réalité »

A ne pas oublier pendant qu’on regarde Single’s inferno, comme toujours dans ce genre de programme, le montage y est pour beaucoup dans notre perception des actions des participants.
Tout est à relativiser et à prendre avec précautions.
Si vous détestez un candidat, restez calme. Nous ne savons pas tout. Tous les propos que je peux tenir plus loin ne sont qu’un ressenti et un angle personnel de perception, à un moment donné, avec des images données. En plus il y a des participants qui ont eu peu de temps d’antenne, c’est donc plus difficile de parler d’eux.
A noter aussi que je ne suis pas certaine que tous les candidats soient à la recherche de l’âme sœur. La notoriété et l’augmentation du nombre de followers a pu en guider certains pour faire cette émission. Trouver un/une petit-ami serait juste un plus.

Les voilà sur l’île

Au début de Single’s inferno, ils sont tous arrivés avec leurs beaux abdos, et sont tombés de haut quand ils ont vu ceux des autres. C’est sûr, le casting ne s’est pas fait habillé. La beauté intérieure a été laissée de côté. En même temps, j’ai envie de dire que vu la brièveté du programme, ils auraient eu du mal à la découvrir.
Pour aider ces charmants célibataires à nouer des liens, la production les oblige à cuisiner leurs repas ensemble.
Pour aller au paradis (oui parce qu’il paraît qu’ils sont en enfer), ils peuvent choisir leur partenaire, ou parfois faire des jeux. Le dernier, celui de la lutte entre les hommes, était aussi beau que violent. Heureusement que les candidats ne se détestaient pas.

Kang So-yeon et Oh Jin-teak

J’ai bien aimé le couple Kang So-yeon et Oh Jin-teak.
Elle est très directe, dans ses manières comme dans ses paroles. Cela peut parfois heurter, mais si on lui fait un reproche sur son comportement, elle y réfléchit et peut réajuster. Elle a un corps d’athlète très carré qui pourrait paraître massif à côté des filles filiformes qui composent le reste du groupe, mais pas du tout, elle est très féminine et séduisante. J’aime beaucoup cette opposition.
Oh Jin-teak se démarque d’entrée de jeu par sa pilosité, que ce soit sur son visage ou son torse. Les candidates en sont assez déstabilisées, alors que par chez nous ce n’est rien d’exceptionnel. Il a une masculinité plus rêche que d’autres candidats, très assumée. J’ai beaucoup aimé sont attitude droit dans ses bottes et bien dans sa tête. Il a l’air stable.

Mention particulière au couple Moon Se-hoon et Shin Ji-yeon

Moon Se-hoon est quelqu’un de très actif et proactif – on le voit dans sa façon de cuisiner. Il a développé une curiosité très forte pour Shin Ji-yeon et veut absolument faire plus ample connaissance avec elle. Elle est celle qui l’intéresse le plus dans le groupe, et il est du genre à aller au fond des choses. Se faire rejeter alors qu’il n’ont pas pu explorer leur potentiel commun, c’est un sacré casse-tête pour lui.
Shin Ji-yeon a été très sensible au fait qu’il s’intéresse à elle en essayant de la comprendre. Moon Se-hoon part à sa conquête de haute lutte, et finalement elle ne reste pas bloquée sur ses à-prioris.
C’est un beau sourire qu’elle lui fait lorsqu’ils repartent ensemble.

Enfer vs paradis

Au début j’ai trouvé le principe bizarre.
L’émission fait comme s’il n’y avait que le paradis pour que les candidats fassent connaissance, mais en enfer ils ont toute liberté pour se rencontrer et discuter. A part pour vivre dans le luxe, se dire leur âge et profession, une bonne douche et un bon repas, le paradis n’est pas si incroyable côté rencontres.
J’ai finalement compris que l’intérêt majeur du paradis, c’est que les candidats y sont bloqués en tête à tête. Pas question de juste bavarder une demi-heure puis d’aller faire un tour ailleurs. Les participants sont ensemble jusqu’au matin, partagent un repas, et c’est ce temps dans leur bulle qui leur permet d’apprendre à se connaître.

Song Ji-a

Ah là là, je n’y arrive pas.
Spontanément ce n’est pas le genre que je trouve jolie, mais tous les goûts sont dans la nature.
Bien sûr, c’est celle sur laquelle tous les mecs se sont jetés.
Après l’avoir d’emblée détestée, sans aucune raison objective, sans explication à avancer, j’ai fini par avoir un peu pitié d’elle d’une certaine façon.
Je la trouve tellement fausse. De la tête aux pieds. Peut-être que la seule chose vraie et honnête de sa part durant l’émission, c’est tout au début quand les candidats masculins ont été présentés, et qu’elle a dit qu’aucun d’eux n’était son style.
Il n’y a que quand je l’ai vue démaquillée que je l’ai trouvée jolie, et j’ai compris qu’elle a besoin de se démaquiller de l’intérieur aussi. Peut-être qu’alors je verrai à quel point elle peut être jolie.
Elle s’est pris un mauvais retour très coréen après la fin de la diffusion de l’émission, mais c’est une battante, je pense qu’elle va se refaire assez vite. Faut juste qu’elle change de CEO. Quand tu as ça comme manager, t’as plus besoin d’ennemis.

Et tant de prétendants…

Du coup cette reine de la bouche gonflée se paye 3 prétendants: Kim Hyun-joong, qui l’emmène au paradis, puis défend sa place.
Choi Si-hun, qui a l’air de se demander ce qu’il fait sur cette île, hormis baver sur Song Ji-a.
Les regards qu’il lui lance au bord de la piscine du paradis… ah nom de Zeus! Il y a tant d’admiration et de dévotion dedans, jamais humain n’a si bien regardé une déesse. C’est confondant. Du coup j’ai beaucoup de peine pour lui. Dans un bon drama, la fille deviendrait gentille à la fin, pour s’accorder avec le gentil garçon.
Et finalement le loup, Cha Hyun-seung. Lui, il pourrait la dominer. Il est le seul avec lequel elle ne mène pas le jeu. Elle lui plaît, mais il est plus détaché, plus réfléchi.

Les derniers arrivés

C’est bien dommage pour eux. Au niveau de l’émission, cela a permis de rebattre un peu les cartes, mais le temps imparti était trop court. Côté filles Kim Soo-min était trop discrète pour s’imposer si vite. Sung Min-ji avait oublié de sourire, comme une méchante de manga, du genre qu’on n’a pas envie de se mettre à dos.
Côté garçon, Cha Hyun-seung était vraiment intéressant. C’est un battant qui est entré dans l’arène, quelqu’un qui a l’habitude de survivre. De tous les participants, c’est lui que a le meilleur potentiel de starisation. Il a un forte présence, de l’assurance, et une « gueule ». Je pense qu’on va le revoir.

Des présentateurs

Comme dans d’autres concepts connus, une voix off donne des directives de temps en temps.
Ce qui change ici pour moi, c’est que 4 commentateurs animent l’émission. Au début je n’ai pas très bien compris le concept, mais finalement j’ai vraiment adhéré. C’est comme si tu regardes l’émission avec des potes qui font leurs commentaires en direct. Les réaction des commentateurs de Single’s inferno, leurs suppositions, leurs attentes, leurs sourires ou leurs déceptions ont fini par faire autant partie du show que les autres participants.

Choupinou mignon

Single’s inferno est très fleur bleue et très coréen comme approche du flirt: un bisou sur la joue et un massage du dos en point d’orgue des contacts physique. Franchement, j’aime beaucoup.
Au final, à défaut d’âme sœur, certains se sont trouvés de super potes, et de belles amitiés sont nées.

Participants

An Ye-won 안예원
Kang So-yeon 강소연
Shin Ji-yeon 신지연
Song Ji-a 송지아
Kim Soo-min 김수민 (ep.5-8)
Sung Min-ji 성민지 (ep.5-8)

Choi Si-hun 최시훈
Kim Hyun-joong 김현중
Kim Jun-sik 김준식
Moon Se-hoon 문세훈
Oh Jin-teak 오진택
Cha Hyun-seung 차현승 (ep.5-8)

Commentateurs

Hong Jin-kyung 홍진경
Lee Da-hee 이다희
Cho Kyu-hyun 조규현
Jung Han-hae 정한해

Plus de Single’s inferno sur le net

Soompi: “Single’s Inferno”: Get To Know The Cast of Korea’s Hottest New Reality Show
Article Koreaboo: “Single’s Inferno” Se Hoon Spills On The « Evil Editing » On The Show And The Hate He Received Because Of It
Article Soompi: “Single’s Inferno” Star Cha Hyun Seung Talks About His Ideal Type, Wanting To Become An Actor, And More
Koreaboo: “Single’s Inferno” Contestants So Yeon And Hyun Seung Reveal They Actually Knew Each Other Before The Show
Koreaboo: “Single’s Inferno” Stars Choi Si Hun And Kim Jun Sik Celebrate Lunar New Year Together

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.