My roommate is a gumiho 간 떨어지는 동거

(Last Updated On: 19 août 2021)

My roommate is a gumiho est un drama de 2021 en 16 épisodes.

Le pitch:

Shin Woo-yeo est un gumiho de 999 ans qui souhaite devenir humain. Pour cela, il faut d’abord que la perle rouge qu’il possède se transforme en bleue.
Par hasard, l’étudiante Lee Dam avale la perle. Shin Woo-yeo se rend alors compte que sa perle vire par moments au bleu.
Du coup, il décide de garder Lee Dam au plus près de lui, et lui raconte un bobard pour qu’elle emménage chez lui.

Mes remarques, avec spoilers:

Allons dormir chez le loup, euh le renard

Les rapprochements forcés de deux personnalités qui sans cela n’auraient pas appris à se connaître, c’est le fond de commerce des comédies romantique. Et comme toujours, ça marche bien. Mais disons qu’une fille qui s’installe quasi sans hésiter chez une homme inconnu – qui en plus lui fait peur – c’est un peu tiré par les cheveux. D’autant plus qu’elle ne dit rien à personne. Elle pourrait finir égorgée au fond des bois que personne n’en saurait rien.
Bref, on est contents que ça fonctionne, même si c’est au détriment de la sécurité la plus élémentaire.

Le gumiho, il ne parle pas trop, mais qu’est-ce qu’il est présent !

J’avais déjà croisé Jang Ki-yong dans Sweet and sour, sans que sa ligne romantique ne m’enthousiasme. Dans My roommate is a gumiho, c’est tout autre chose.
Pour son rôle de renard quasi millénaire, Jang Ki-yong a une façon de rester calme et d’observer silencieusement la petite humaine qui le font paraître mystérieux et intéressant. Son personnage n’est pas du genre bavard, mais l’acteur arrive à donner de la consistance à ses regards.
Le gumiho se laisse surprendre et petit à petit charmer par Lee Dam, ce qui n’était pas gagné au début vu ses manière de cochonne.

On aime les baisers voraces du gumiho.

Ah oui, qu’est-ce qu’on les aime les baisers voraces du gumiho ! Il happe la bouche de Lee Dam avec une passion fiévreuse, et on en redemande.
Ah, il faut dire que le gars, il était chaud comme la braise. Il avait l’air d’être à tout moment prêt à plonger tête première dans le congélateur pour redescendre un peu. Alors quand il a eu un feu vert, il ne s’est pas penché sur la question de savoir si c’était vert prairie ou vert sapin, il a lâché les chevaux.
On reste dans un drama familial, avec beaucoup d’échanges de sourires, mais on a aussi souvent des mains qui s’attrapent, et finalement les héros qui croquent la pomme. Chouette !

Le gars qui aurait pu mais qui n’a pas

C’est vraiment dommage pour le second lead il était intéressant.
Il aurait pu avoir ses chances, surtout si on pense au joli avenir possible que le dieu de la montagne fait voir en rêve à Lee Dam. Gye Sun-woo aurait fait un petit ami tout à fait correct pour Lee Dam, ils auraient vraiment pu développer quelque chose. Dommage qu’on associe finalement cette histoire au fil rouge du destin, qui pour moi enlève le libre arbitre du protagoniste, ce qui rend son amour moins réel. Sincère, mais obligé.

Des méchants… vraiment pas trop

My roommate is a gumiho est une très très gentille série, super familiale, mais je suppose pas classée comme telle à cause des baisers, sensibilité coréenne oblige.
Déjà le gumiho ne dévore rien ni personne, d’ailleurs il évite de manger, comme ça c’est plus simple. Dans le genre effrayant, à part tailler ses ifs trop courts, je ne vois pas.

Ensuite quand les héros se brouillent, ce n’est pas plus d’un demi-épisode, on n’a pas le temps de sortir les mouchoirs.
Et puis du côté du « super méchant » qui tue des femmes en les dévorant, on nous fait croire que ça va saigner et poser tout un tas de problèmes au gentil gumiho, mais finalement non. Il aurait pu leur pourrir la vie un bon moment, mais pif paf pouf, quelques jolis effets spéciaux, et c’est plié, fin de l’horreur en devenir. Quelqu’un a raccourci les budgets en cours de route, ou quoi ?

J’ai beaucoup aimé le couple secondaire.

Au début j’ai eu un peu du mal avec l’ancienne gumiho Yang Hye-sun, me demandant si elle était sincère ou manipulatrice. Puis j’ai vraiment appris à apprécier son personnage de renarde hautaine, qui finalement malgré toutes ses année de vie reste une jeune femme très naïve et fleur bleue qui ne demande qu’à être aimée. Do Jae-jin ne dégage pas l’aura du tombeur de ces dames, et son tandem avec Yang Hye-sun semble plutôt dépareillé, mais on s’y fait et ils sont plutôt mignons.
C’est sympa de voir des garçons qui pleurent. Ça change des gros machos. Do Jae-jin et Gye Sun-woo, même combat.

Une romance fantastique que j’ai vraiment beaucoup aimée !

Acteurs:

Le gumiho Shin Woo-yeo: Jang Ki-yong 장기용
Lee Dam: Lee Hye-ri 이혜리
Gye Sun-woo: Bae In-hyuk 배인혁
Yang Hye-sun l’ancienne gumiho : Kang Han-na 강한나
l’ami de Lee Dam, Do Jae-jin: Kim Do-wan 김도완
l’amie de Lee Dam, Choi Soo-kyung: Park Kyung-hye 박경혜
le frère de Lee Dam, Lee Dan: Choi Woo-sung 최우성

| TvN

Plus de My roommate is a gumiho sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/My_Roommate_Is_a_Gumiho
Sa page sur TvN (en coréen): http://program.tving.com/tvn/roommategumiho
Sur IMDB https://www.imdb.com/title/tt13777028/

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Commentaires

  1. Bonjour Esther,
    J’avais hâte que tu regardes ce drama 🙂
    En ce qui me concerne, c’était la première fois que je regardais un drama en cours de diffusion.. j’avais oublié ce que ça fait de devoir attendre un nouvel épisodes! Ca m’a rappelé quand j’étais jeune 😀
    J’ai passé un très bon moment devant my roomate is a gumiho.
    Effectivement j’ai trouvé que certaines situations étaient assez improbables, « oh, tu es une créature mythique de 999ans que je ne connais pas ?! ok, je vais m’installer chez toi », mais il y avait des côtés assez réalistes, comme le fait qu’elle achète un taser avant de s’installer chez lui, ou qu’elle le quitte quand elle comprend que sa vie est en danger (plus réaliste que le truc « je m’en fiche de mourir tant que je suis avec toi »)
    J’ai adoré les personnages, Lee Dam m’a fait exploser de rire, et j’ai bien aimé le développement des personnages secondaires. La romance des deux héros est très bien menée et m’a faite vibrer:)
    J’ai bien rigolé en te lisant  » quand il a eu un feu vert, il ne s’est pas penché sur la question de savoir si c’était vert prairie ou vert sapin, il a lâché les chevaux » Effectivement, pas besoin de lui dire plusieurs fois qu’il n’y a plus de dangers:D
    Pour trouver un bémol, j’ai eu du mal à comprendre le concept de la perle d’immortalité du Gumiho, et la façon dont ça fonctionnait, et ça m’a un peu perturbé.
    De plus, j’ai trouvé que l’intrigue avec le méchant Gumiho aurait pu être plus approfondie.. j’ai même cru qu’elle allait revenir, parce que ça ne pouvait pas être aussi facile.. mais non

    Un bon drama 🙂

    1. Bonjour Elodie 🙂

      Moi aussi j’ai ri quand j’ai écrit la phrase sur « vert prairie… » 😉 J’ai beaucoup aimé l’interprétation que Jang Ki-yong a fait de ce moment, on avait vraiment l’impression qu’il était à fond dedans.

      Comme toi, j’ai trouvé que le méchant antagoniste était un peu vite traité.

      Je n’ai pas encore osé me lancer dans une série pendant sa diffusion, mais j’imagine que je vais bientôt céder à ces sirènes, quitte à être frustrée en attendant les épisodes suivants.

      Merci pour ton commentaire sur ce drama que j’ai vraiment aimé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *