Flower of evil 악의 꽃

(Last Updated On: 11 juillet 2021)

Flower of evil est un drama de 2020 en 16 épisodes.

Le pitch

L’orfèvre Baek Hee-sung mène une vie comme dans un magazine, avec une vie de couple épanouie, une petite fille adorable, et une maison à étage.
Mais il vit en fait sous une fausse identité, car il est le fils d’un tueur en série, et est lui-même recherché pour meurtre depuis 18 ans.
Le jour où le journaliste Kim Moo-jin, qui le connaît sous son ancienne identité, entre par hasard dans son magasin, les choses déraillent.

Mes remarques, avec spoilers

Quel bon drama, et quel bon scénario!
C’est palpitant d’un bout à l’autre.

Lee Joon-gi est excellent dans son rôle de personne qui n’arrive pas à ressentir des émotions et les simule pour donner le change aux autres.

Trop de stress

Mais qu’est-ce que j’ai stressé en regardant tout ce qui arrivait à Baek Hee-sung! Chaque fois que je me disais que ça allait mal tourner pour lui, j’étais en panique et je ne pouvais pas continuer sur la scène suivante. J’aime trop Lee Joon-gi et j’avais trop d’empathie pour son personnage pour le voir souffrir comme ça. Le pauvre, il dérouille et n’en voit pas la fin.

Le fils maléfique

J’aime beaucoup l’interprétation du vrai Baek Hee-sung par Kim Ji-hoon. Surtout sa partie contemporaine, moins quand il était blond. Peut-être suis-je trop adepte du catogan? En tout cas je lui trouve une vrai présence, avec ses pieds nus et ses cheveux attachés. Il a l’air puissant et complètement craqué du cerveau. Bien joué!

La famille de tarés

Le fils est peut-être maléfique, mais les parents ne sont pas en reste. Le père est un sournois manipulateur et la mère sous cachets. On a une mère qui poignarde son fils, lui-même en train d’enterrer son délit de fuite dans le jardin familial, et le père qui nettoie tout ça à coup de dollars, euh pardon, de wons. Charmant. Ils sont vraiment faits pour s’entendre.

Une bonne enquête

Tout au cours de l’histoire, on a des retours en arrière sur la vie de Do Hyun-so et de son entourage. Comme de petits cailloux blancs, on suit la piste pour découvrir qui il était, comment il est devenu celui qu’il est, et avancer dans l’enquête sur les meurtres.
C’est vraiment bien fait. On a les pistes personnelles du journaliste et de Baek Hee-sung d’un côté, et le travail de la police de l’autre.

Un héros fait d’ombre

Quand il manque de tout perdre, Baek Hee-sung se rend compte à quel point il tient à sa famille. Sa sœur lui explique très bien la différence entre ce qui est important, et ce qui est précieux. Pour lui, sa femme et sa fille sont précieuses, il est prêt à tout, mais vraiment à tout pour les protéger.
C’est un personnage qui est aussi capable de beaucoup de violence. Il a une énergie incroyable. Il est comme un pit-bull qui ne lâche pas le morceau quand il a mis les dents dedans.

De chouettes personnages secondaires

On pense bien sûr au journaliste Kim Moo-jin, qui prend une place non négligeable dans l’histoire. Le développement de son amitié avec Baek Hee-sung est très bien fait, entre tabassages, défiance et main tendue.
Et bien entendu, la petite qui joue la fille de Baek Hee-sung est à croquer, et leur relation tendre tout à fait parfaite. Cela met d’ailleurs parfaitement en avant le jeu d’acteur de Lee Joon-gi, qui passe de papa gâteau à pisteur impitoyable.

Le 16e épisode

En toute franchise, quand j’ai vu qu’on nous faisait le coup de la perte de mémoire, ah mais sérieux, c’est tellement tarte à la crème…
Eh bien non les gens, c’est la plus belle et la plus émouvante perte de mémoire que j’ai pu voir sur petit écran. Le personnage de Do Hyun-soo s’enferme dans ses barrières mentales pour se protéger de tout ce qui pourrait lui procurer des émotions. Et pourtant, petit à petit, on le voit glisser tout doucement vers Cha Jo-won. C’est beau, c’est doux, et on aime ses larmes, car elles le délivrent. C’est très touchant de le voir retomber amoureux de sa femme. Une très très belle fin.

Acteurs

Baek Hee-sung/ Do Hyun-soo : Lee Joon-gi 이준기
Cha Ji-won: Moon Chae-won 문채원
Le journaliste Kim Moo-jin: Seo Hyun-woo 서현우
Do Hae-soo: Jang Hee-jin 장희진
le vrai Baek Hee-sung: Kim Ji-hoon  김지훈
Scénario: Yoo Jung-hee 유정희

Plus de Flower of evil sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Flower_of_Evil_(TV_series)
Sa page sur TvN (en coréen): https://en.wikipedia.org/wiki/TVN_(South_Korean_TV_channel)

Poster TvN

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *