Doom at your service 어느 날 우리 집 현관으로 멸망이 들어왔다

(Last Updated On: 18 juillet 2021)

Doom at your service est un drama de 2021 en 16 épisodes.

Le pitch:

Tak Dong-kyung a une tumeur au cerveau et se sait condamnée. Malheureuse, elle souhaite que le monde soit détruit.
Myul Mang est une sorte de dieu de la destruction. Il n’aime rien ni personne, et ce qu’il touche est réduit en cendres. Quand il entend le souhait de Tak Dong-kyung, il lui propose de l’exaucer.

Mes remarques, avec spoilers:

C’est une gentille romance, un peu douce-amère mais optimiste.

La mourante

Elle est étonnamment stoïque Tak Dong-kyung. Elle a certes des moments de pleurs, mais globalement elle prend plutôt bien la chose. Même si elle veut s’accrocher à cette vie qui l’abandonne, elle est plus préoccupée par le bien-être des gens qu’elle aime et qui vont lui survivre. Le fait de ne pas souffrir physiquement grâce à son bracelet magique aide sans doute.
Pareil pour le fait de rencontrer un être qui n’est pas humain. Après un petit moment de flottement, elle accepte la chose de manière plutôt tranquille.

Le méchant pas très méchant

Côté destruction, Myul Mang n’y va pas très fort. Il n’a certes pas d’états d’âme lorsqu’il s’agit d’éliminer quelqu’un, mais c’est fait sans émotion. Ce n’est pas un fou-furieux psychopathe qui ricane en torturant des gens et en faisant gicler du sang partout. Il fait son job, sans sentiment particulier, si ce n’est que ces abrutis d’humains le gonflent.

La romance

Il y a de nombreux moments affectueux entre Tak Dong-kyung et Myul Mang, mais un peu comme des choses qu’ils ont envie de tester pour voir où cela les mène. Leurs actions précèdent leurs sentiments, comme s’embrasser ou vivre ensemble. Du coup cela fait bizarre, et j’ai eu un peu de mal à ressentir la montée de leur affection.
J’ai aimé le passage où ils s’oublient mais se retrouvent de la même manière. Là j’ai bien plus senti leur attirance, comme un fil qui les relie et les ramène l’un vers l’autre.

Un  couple secondaire très intéressant

Le trio formé par Na Ji-na, Lee Hyun-kyu et Cha Joo-ik laisse une impression plaisante. La pauvre Na Ji-na passe de « pas de petit-ami » pendant 9 ans, à 2 prétendants d’un coup, et ne sait plus où elle a la tête.
C’est long 9 ans pour se morfondre après quelqu’un! Son cheminement pour essayer d’avoir une approche raisonnable entre le souvenir enjolivé de son amour de 18 ans et la réalité de deux personnes qui ont évolué entre temps est intéressant. La question était de savoir si ils pouvaient se retrouver et reprendre leur chemin commun.

Les hommes du drama

Lee Hyun-kyu est un beau garçon d’apparence souriante et désinvolte, qui cache ses fragilités derrière ses sourires. Il est loin d’avoir été parfait dans la façon dont il a rompu avec Na Ji-na. Le regret le mine, mais son approche de reconquête, sans doute freinée par sa culpabilité, est trop passive pour faire la course en tête.
Cha Joo-ik est du genre fermé et mutique avec tout le monde. D’ailleurs il ne s’est même pas avoué à lui-même ses sentiments pendant 9 ans. Mais quand il décide d’y aller, il est très cash. Évidemment, j’ai préféré le ténébreux mutique au gentil souriant, parce que mon cerveau féminin semble programmé pour craquer sur les hommes des cavernes.

Tak Sun-kyung, le petit frère de Tak Dong-kyung, est un jeune homme plein de charme qui essaye de se transformer d’ado en adulte responsable. Il est comme un mignon petit chiot, même s’il fait des bêtises on lui pardonne avec affection.
L’auteur/idole est marrant, à toujours se la jouer 8e merveille du monde. Il a un tout petit rôle, mais il est vraiment plaisant.

La déesse

Elle est pénible la meuf. Elle a cet air de petite fille perdue et gentille, mais en fait elle crée surtout des ennuis. C’est un personnage que je n’ai pas aimé. Je lui octroie une ligne pour lui dire de dégager de ma vue. Ouste.

Beaucoup de réflexions

On ne va pas se mentir, ce n’est pas un drama qui regorge de rebondissements. Il y a pas mal de moments doux-amers, où l’héroïne s’interroge sur le sens de la vie, du bonheur, de la famille…
Et finalement, grâce à tous ces questionnement et à sa deuxième vie, elle apprend à mieux apprécier ce qu’elle a, à profiter de chaque moment de bonheur, si simple soit-il, et à vivre autrement, plus intensément. C’est le côté complètement positif du drama, qui incite à faire un retour sur soi.

Acteurs:

Tak Dong-kyung : Park Bo-young 박보영
Myul Mang / Kim Sa-ram: Seo In-guk 서인국
Cha Joo-ik: Lee Soo-hyuk 이수혁
Lee Hyun-kyu: Kang Tae-oh 강태오
Na Ji-na: Shin Do-hyun 신도현
le petit frère Tak Sun-kyung: Lee Dawon 이다원
l’auteur Park Young / Gwi Gong-ja: Nam Da-reum 남다름
la déesse: Jung Ji-so 정지소

Plus de Doom at your service sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Doom_at_Your_Service
Sa page sur TvN (en coréen): http://program.tving.com/tvn/myulmang

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *