Night watchman - Image MBC

Diary of a Night Watchman 야경꾼 일지

(Last Updated On: 12 décembre 2020)

Diary of a Night Watchman, drama de 2014, en 24 épisodes.

Le pitch

Victime d’un esprit maléfique, le roi devient fou et est éliminé par son entourage.
12 ans plus tard, son fils le prince Wolgwang a été écarté du trône et vit comme un parasite inutile qui ne se préoccupe de rien d’autre que de son nombril. Et surtout, il ne veut pas que l’on sache qu’il peut voir les esprits.
Si lui veut qu’on lui fiche la paix, il n’en va pas de même pour tout le monde: le roi se défie de lui car il a peur qui veuille le trône, la fille du ministre Park veut absolument l’épouser, le ministre Park manigance dans son coin.
Dans ses montagnes, Do-ha est décidée à retrouver sa sœur la chamane, qui a été enlevée par un clan adverse suite aux événements survenus 12 ans plus tôt. Elle se rend à la capitale.

Mes remarques, avec spoilers

Un sageuk fantastique divertissant qui nous offre des combats en robe et de méchants esprits à combattre.

Des débuts un peu poussifs

Au début, ce n’était pas gagné. 2 épisodes 1/2 pour nous raconter la jeunesse des protagonistes et leurs malheurs, ce fut trop long pour moi, et j’ai failli renoncer en cours de route. 1 épisode aurait été largement suffisant.
Heureusement, après cela on rentre dans le réel de l’histoire, et c’est beaucoup mieux! J’ai mangé les autres épisodes sans problème.

La naïve qui descend de sa montagne

Habillée en Pocahontas, la naïve Do-ha découvre la ville. Heureusement, à un moment donné, elle découvre aussi le pantalon.
Do-ha a un côté blanche colombe qui fait son charme, mais aussi sa faiblesse. Sa gentillesse n’est pas feinte, elle aime tout le monde et est prête à tendre la main à tous ceux qui sont en détresse. Pour preuve quand elle a pitié de la fille du ministre (plusieurs fois, nom d’une quiche!).
C’est aussi le point négatif du personnage, parfois un peu trop lisse. On a la même impression qu’elle, quand elle se désole de ne servir à rien dans le groupe. On la préfère largement quand elle donne des coups de fouet!

Un prince charmant

Il est mignon et gentil le prince Wolgwang. Quand il accepte son don avec les esprits, il passe de faible inutile à gars déterminé à protéger le peuple. D’ailleurs il devient super fort avec une épée en un rien de temps, sans s’entraîner dites donc!
Son manque d’ambition concernant le trône est étonnant. Non seulement pas un instant il ne le convoite pour lui, mais en plus il n’envisage même pas de l’enlever au taré qui siège dessus. Avec l’évolution de ses relations à la chamane, il a petit à petit un sourire facétieux et tendre quand il la regarde, c’est mignon.
Que la fille du ministre ait des sentiments pour lui le laisse complètement indifférent, pas une seule seconde il n’a d’inclinaison vers elle. Il ne lui témoigne qu’un respect dicté avant tout par la politesse.

Un second lead puissant

Jung Yun-ho nous offre une interprétation au top du garde psychorigide Kang Moo-seok et en fait un personnage qui a de la gueule. Il ne le cantonne pas au rôle d’aide du prince, il en fait une figure puissante qui prend vie et transperce l’écran. Il a une vraie et forte présence. J’adore son jeu!
Son personnage soumis à son roi – pourquoi pas, c’est un choix – agace tout de même un peu face à son obstination. Au-delà du fait que le roi ait de manière indubitable complètement craqué du cerveau, et même après que ce couard l’ait trahi et fait assassiner, Kang Moo-seok retourne plier le genou devant lui et lui offrir ses services, quitte à mourir encore. Garçon, mon conseil, à un moment, il faut accepter de renoncer, hein…

Les rois

Le premier roi nous offre des scènes de folie bien jouées.
Le jeu du second roi fou est plus difficile à apprécier. Sa transformation en gentil apaisé, zen et détaché tout à la fin… non mais sérieux? Cette manie des scénarios de filer la rédemption presque à tout le monde au dernier épisode, ah, j’avoue avoir du mal à adhérer.

La magie et le dragon maléfique

Les effets spéciaux avec le dragon sont plutôt chouettes, j’ai notamment aimé son ascension de la tour. L’immortel Sadam a la faiblesse d’essayer de manipuler des humains. Mais c’est une espèce imprévisible, il devrait savoir que tout ne va pas aller comme il l’entend.

Oublions vite fait la mini-vague du forgeron. Des intrigues de palais, soutenues par un méchant magicien, des costumes d’époques, quelques combats, un prince romantique, secouez et Diary of a night watchman sera un drama divertissant.

Acteurs:

Rin/Wolgwang (le prince): Jung Il-woo 정일우
Do-ha : Ko Sung-hee 고성희
Kang Moo-seok (le garde): Jung Yun-ho 정윤호
Park Soo-ryeon (la fille du ministre): Seo Ye-ji 서예지
Gi-san: Kim Heung-soo 김흥수
Sadam: Kim Sung-oh 김성오

Plus de Diary of a Night Watchman sur le net

Sa page sur Wikipidia (en anglais): https://bit.ly/3g1GboO
Sa page sur IMBC (en coréen): http://www.imbc.com/broad/tv/drama/night/

Interview

Showbiz Korea – PRESS CONFERENCE OF THE NIGHT WATCHMAN’S JOURNAL 드라마 야경꾼일지 https://youtu.be/WyM5QyOdwh4

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *