Beyond evil 괴물

(Last Updated On: 14 juillet 2021)

Beyond evil est un drama de 2021 en 16 épisodes.

Le pitch:

Dans une petite ville, une jeune femme disparaît. Seuls les bouts de ses 10 doigts sont retrouvés. Son frère Lee Dong-sik est le principal suspect.
20 ans plus tard, Lee Dong-sik est devenu policier. Il est réputé allumé du cerveau, et sa vie est un véritable chantier, apparemment toujours à la recherche du meurtrier de sa sœur.
Son nouveau partenaire est Han Joo-won, le fils du puissant chef de la police. Sa mutation dans un petit commissariat de province, le jour où un cadavre aux bouts de doigts coupés fait surface, n’est peut-être pas due au hasard.

Mes remarques, avec spoilers:

Un bon drama policier! Une super enquête, avec pas mal de suspects, des gens un peu fous, dans une ville où tout le monde se connaît et s’observe.

Le monstre, qui est-ce?

Ça part super bien et super fort dès le 1er épisode. Les deux personnages principaux sont chargés de secrets à souhait, et on ne sait trop que penser d’eux. Le reste des habitants protègent tous quelque chose. Chaque dissimulation, chaque silence pose des questions. Les suspects intéressants ne manquent pas.

En regardant cette série, on se demande qui est un monstre (d’après le titre original de la série 괴물: Monstre). On passe pas mal de temps à douter des uns et des autres. Même certaines images, qui montrent la réalité, ne sont qu’une face de la pièce.
Un moment charnière se fait lorsqu’est dévoilé le coupable, mais c’est loin d’être tout, on n’en a pas fini avec les monstres et les secrets.

Ambiance quartier

Comme dans un village ou dans un quartier, tout le monde se connaît et connaît les secrets des autres. Les habitants de Munju ont tous grandi ensemble, et rien ne leur échappe. Ils peuvent se détester, si un étranger à leur groupe vient interférer, ils font bloc contre lui.
C’est ainsi qu’au début du drama Han Joo-won est le dindon de la farce. Tout le monde couvre tout le monde dans cette petite ville. Lui ne comprend rien à ce qu’il se passe, car il lui manque des informations. Les autres, qui se connaissent depuis toujours, saisissent l’implicite.
A contrario, quelqu’un qui fait parti du groupe sera protégé par celui-ci. D’ennemi, Han Joo-won devient petit à petit membre de cette communauté. Les habitants de Munju apprennent à le connaître, et lui apprend à s’intégrer, en prenant de la poussière et en acceptant comme les gens ils sont.

Il a craqué du cerveau

Lee Dong-sik est un gars un peu fou, qui le sait et qui en joue parfois. La disparition de sa sœur a transformé le jeune homme insouciant en un gars qui fait un peu peur, et qui peut se mettre à rire au moment le plus inopportun. On n’est pas toujours certain de sa santé mentale, et on se dit qu’à tout moment il peut faire une connerie. Il se contient, mais il peut devenir no limit. Le fait qu’on le pense capable de tout ajoute au suspense.
Lee Dong-sik teste Han Joo-won de bien des manières. Lui qui a perdu un partenaire, n’est pas prêt de faire confiance à qui que ce soit, surtout pas à quelqu’un qui le soupçonne. La relation conflictuelle fluctuante entre les deux hommes est intéressante dans son évolution.

Le fils parfait

Il est bien élevé, a fait les meilleures écoles, est bien habillé et propre sur lui, et pourtant Han Joo-won a bien des difficultés, surtout socialement parlant. Sa relation avec la figure paternelle est loin d’être simple, et on découvre petit à petit leur histoire. Le toc de propreté qu’il a développé semble venir de la pression mise par son père. Quand il s’émancipe de celui-ci, il s’émancipe aussi de son toc.
La tête de Han Joo-won dans la scène devant la soupe de poisson! On dirait qu’il va vomir dessus. J’ai adoré.

Politique et gros sous en eaux troubles

Des amitiés ou des intérêts communs de plus de 20 ans forgent des alliances, qui toutes sont réversibles au gré des nouveaux intérêts. La politique, l’urbanisation, la prise de pouvoir professionnelle, l’argent, bien des enjeux se télescopent ou s’unissent pour rendre encore plus opaque l’enchevêtrement des faits. Tout le monde est suspect à force de garder le silence sur ce que chacun a vu, et il est difficile de savoir qui manipule qui.

Le suspense est maintenu jusqu’au bout, dans une ambiance vent dans les roseaux et sous-sols glauques.

Acteurs:

Lee Dong-sik: Shin Ha-kyun 신하균
le jeune Lee Dong-sik: Lee Do-hyun 이도현
Han Joo-won: Yeo Jin-goo 여진구
la bouchère Yoo Jae-yi: Choi Sung-eun 최성은
le chef de police de Manyang près de la retraite Nam Sang-bae: Chun Ho-jin 천호진
le sergent de Manyang Cho Gil-gu: Son Sang-gyu 손상규
l’officier Hwang de Manyang Kwang-young: Baek Seok-kwang 백석광
le plus jeune officier de Manyang Oh Ji-hoon: Nam Yoon-su 남윤수
le fils de la femme politique et lieutenant de police Park Jeong-je: Choi Dae-hoon 최대훈
la chef de division des crimes dangereux Oh Ji-hwa: Kim Shin-rok 김신록
le père de Han Joo-won, Han Gi-hwan: Choi Jin-ho 최진호

Plus de Beyond evil sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Beyond_Evil_(TV_series)
Sa page sur JTBC (en coréen): http://tv.jtbc.joins.com/beyondevil

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *