Yumi’s cells 유미의 세포들

2021-2025 AHN Bo-hyun 안보현 Drama KIM Go-eun 김고은 Romance
(Last Updated On: 26 juin 2022)

Yumi’s cells est un drama de 2021 en 14 épisodes.

Le pitch

Yumi est une employée de bureau standard, qui après une rupture amoureuse douloureuse 3 ans auparavant, recommence tout doucement à s’intéresser à la question.
De 5 ans plus jeune qu’elle, U-gi, qui travaille dans la même société, a éveillé son intérêt. Mais aussi celui de sa collègue Rubi.
Dans la tête de Yumi, les petites cellules émotionnelles travaillent à plein régime pour donner leur avis sur la question et aider Yumi dans son quotidien.

Mes remarques, avec spoilers

Voilà un drama super mignon dont le début a su me conquérir. Mais mon petit cœur fragile ne peut pas se résoudre à l’évolution tristounette de la fin. Ce n’est pas un drama romantique, c’est un drama réaliste.

Le format anime

J’ai commencé à regarder Yumi’s cells sans grandes attentes, car je ne suis pas fan du tout des dessins animés. Un format mélangeant humains et animations 3D ne me tentait pas des masses. Mais Yumi’s cells a su me faire changer d’avis.
D’abord l’idée, celle de tous ces petits rouages dans le cerveau qui se retrouvent personnifiés et émettent chacun leur avis, c’est génial.
Les dessins, j’ai fini par les trouver mignons à croquer, surtout lorsque Naughtysaurus m’a conquise, morte de rire.
J’aime beaucoup l’idée des petites cellules besogneuses à l’intérieur du cerveau. C’est bien fait, et on apprécie ces moments passés avec elles, à comprendre les méandres du cerveau de Kim Yumi.

Yumi's cells - les cellules
| TvN|

Jusqu’à l’épisode 6 c’est parfait

Me voilà en pleine découverte amoureuse. Je découvre les cellules rigolotes. Je tombe sur Ku Woong. Ah… trop bien.
Yumi aussi se met dans l’ambiance, et finit par se décider à partager une salle de bain.
On est dans la phase ascendante du drama, tout va bien.

La brave petite employée qui a du mal en amour

Yumi est une employée quelconque et terne. Elle vit métro boulot dodo.
Comme beaucoup d’autres, elle voudrait mettre fin à son célibat involontaire, mais visiblement elle a du caca dans les yeux.
D’abord elle se fait largueur par un gars qui la trompait. Faut croire qu’elle l’avait mal choisi.
Ensuite elle s’éprend d’un joli minois, qui malheureusement ne broute pas de cette herbe-là.
Puis elle fuit devant le gentil Woong, car elle n’est pas fan du look combo t-shirt space rabbit/ bouc.
Et enfin elle se laisse abuser par ses silences.
C’est compliqué d’être une Yumi.

La méchante

D’abord il y a cette dinde de Ruby. Elle est tellement cruche. Le mec qui tombera amoureux d’elle, tant mieux pour lui, qu’il l’enlève du marché des célibataires, ça nous fera des vacances.
Et ensuite, il y a la méchante, l’horrible Seo Sae-i. Si on se place de son côté, on voit une fille amoureuse en secret de Ku Woong. On pourrait compatir. Mais faire fuir ses petites amies semble être son sport préféré. Elle est vraiment sournoise et derrière son sourire de façade, n’hésite devant aucune bassesse et petites manipulations pour semer la zizanie dans le couple.

Ku Woong, qui est un peu lent à la détente, est aussi un peu couard. Lui parler franchement était la seule chose à faire. Le risque de perdre une amie de longue date était évidemment très élevé.
Je n’ai pu que détester Seo Sae-i. Elle a activement participé à la détérioration de la relation du couple. Elle fait partie de ces petites gouttes d’eau qui à force font déborder le vase.

La vraie vie, avec ce qu’elle a de frustrant

Avec Yumi’s cells, on s’y croit vraiment, on est bien dans un cerveau féminin. Parfois, je me suis dit « ah mais tellement! » face à certaines réactions, turpitudes ou atermoiements à l’intérieur de la tête de Yumi. Remarquez que ce n’est pas un compliment pour Yumi. Mais c’est si réaliste.
L’idée de ces petites cellules est vraiment géniale, et super bien traitée de bout en bout.
On voit beaucoup moins le cerveau de Ku Woong, mais j’adore son Naughtysaurus.
Hélas, trop de réalisme tue le romantisme.

Et puis j’ai compris

J’ai compris que la vie est cruelle et que le drama était fidèle au webtoon. Yumi était tout droit en train de se ruer vers une séparation de Ku Woong. Ah, sérieusement?!! Voilà qui n’était pas possible. Moi je suis à fond team Woongi. Pour le coup, je grince de frustration. A partir de là, j’ai eu du mal à regarder la suite, tout en sachant pertinemment que le scénario et la réalisation allaient réussir à me faire accepter la chose.
Effectivement, c’est ce qui arriva. Comme dans le vie, quand c’est brisé… Snif.
Comme je ne suis pas prête à voir Kim Yumi switcher deux fois d’amoureux, je ne pense pas que je regarderai les prochaines saisons.

A la défense de Ku Woong

Là pour le coup, il faut que je mette mon grain de sel, des fois que vous en rencontriez un comme lui dans la vraie vie.
Ku Woong est un informaticien, peu doué dans les relations humaines. Il aime très sincèrement Yumi, mais peine (parfois/souvent/maladroitement) à le lui montrer. Elle a besoin de petits gestes romantiques qu’il ne va pas lui donner. En plus il parle peu, et affectionne la pilosité faciale.
Ah, devinez quoi, j’ai le même à la maison. Si, vraiment. Il est informaticien, incapable de lire les signaux faibles lancés par la gent féminine, carrément peu romantique, pas bavard, et de temps en temps il s’affuble d’un bouc ou d’une moustache moche.

Diable, sacré tableau! Certes, il faut s’accommoder de ces quelques travers irritants (ceux-là et d’autres, mais je ne suis pas parfaite non plus), mais c’est le plus gentil mari du monde, et ça fait 20 ans que je le garde. Du coup, j’en veux terriblement à Yumi de ne pas garder son Woonga. Il est tellement gentil, b** de m**! Pourquoi tu lui fais ça?!
Si tu veux des churros, donzelle, tu dis que tu en veux. Point barre. Les Woonga ne sont pas subtils ni sensibles aux subtilités sans sous-titres.

L’amour et la raison

En fait, très très honnêtement les gens, je sais qu’en amour rien n’est rationnel. On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait, quelles seront nos rencontres et vers quoi ira notre cœur. En amour, les gens, il ne faut jamais juger. L’amour submerge, on n’y peut rien.
Si j’en veux à Yumi, c’est parce que ce n’est pas une submersion par un autre amour qui la fait s’éloigner de Woong, juste son caca dans les yeux.
Si j’en veux à Woong, c’est parce qu’il s’est enfermé dans son silence et sa fierté, et s’est éloigné tout seul.
Les gars, dans un couple, il faut discuter. Rien n’est sûr, rien n’est jamais acquis, mais il faut se dire les choses. Dans le calme. Mais les dire. C’est la base.

On aime

– le t-shirt space rabbit
– les cellules et leur univers mignon et coloré
– le naughtysaurus

La saison 2 est annoncée pour 2022. Haut les coeurs, tout ira mieux en saison 3!

Acteurs

Kim Yumi: Kim Go-eun 김고은
Ku Woong: Ahn Bo-hyun 안보현
Yoo Ba-bi: Park Jin-young 박진영
Seo Sae-i: Park Ji-hyun 박지현
Louis: Joo Jong-hyuk 주종혁
le chef Nam: Jung Soon-won 정순원
Rubi: Lee Yu-bi 이유비
U-gi : Choi Min-ho 최민호

Réalisation: Lee Sang-yeob 이상엽
Scénario: Kim Kyung-ran 김경란, Kim Yoon-joo 김윤주

|bohyunahn – Instagram

Plus de Yumi’s cells sur le net

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Yumi%27s_Cells
Sa page sur TvN (en coréen): https://yumiscells.tving.com/

Article Soompi: Director And Writers Of “Yumi’s Cells” Talk About Season 2, Comparisons To “Sex And The City,” And More

Interview

Behind the scenes

OST

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.