You’re beautiful 미남이시네요

(Last Updated On: 26 septembre 2021)

You’re beautiful est un drama de 2009 en 16 épisodes.

Le pitch:

Alors que la jeune Gemma s’apprête à prononcer ses vœux pour devenir devenir nonne, elle est contactée par l’agent de son frère jumeau, chanteur qui doit intégrer un boys band. Il a un empêchement, et elle doit se faire passer pour lui afin de lui sauver la mise.

Mes remarques, avec spoilers:

Visuellement, You’re beautiful a le charme contestable des dramas de l’époque. Les images, les couleurs, les façon de filmer (sans oublier les coiffures), tout indique que vous êtes en train de regarder une vieillerie, et ça peut faire peur.
Pourtant, allez-y.

Le scénario est incroyable

Au sens propre du terme. Il ne doit pas y avoir une seule ligne de ce scénario qui semble crédible, à commencer par la presque nonne qui lâche tout du jour au lendemain pour aller faire l’idol, ou le frère opéré des yeux, mais qui doit sans doute avoir eu pour effet secondaire un handicap auditif, sinon je ne vois pas pourquoi le frère et le sœur ne se téléphoneraient pas pour accorder leurs violons. Le scénariste avait parfois trop bu, ou corédigé avec son fils de 8 ans.
Bref, rien ne tient debout, et c’est là vraiment le signe d’un bon drama, puisqu’en fait ON S’EN FOUT! On lui pardonne toutes ses incohérences, on passe par dessus comme si rien n’avait d’importance. On veut juste avancer dans l’histoire, connaître la suite. C’est pas du génie, ça ?

Le tri/quadriangle amoureux

Durant le 1er épisode, je me suis demandé lequel des trois membres du groupe allait être le personnage qui allait développer une relation amoureuse avec Ko Mi-nam. J’ai rapidement eu mon préféré, et croisé les doigts très fort. Hélas, la bonne fée des dramas m’a vite laissé nombre d’indices pour me dire qu’il s’agissait du leader, celui qui la détestait le plus, qui avait le taux d’incidents le plus élevé avec elle, et hélas était interprété par un acteur ayant une propension à faire la moue qui m’a rapidement irritée. Mais comme dit précédemment, on s’en…

C’est drôle

On est les deux pieds dans une comédie. C’est souvent drôle, très bon enfant, avec nombre d’exagérations très coréennes. La série ne se prend pas au sérieux, et on adore. L’idée d’une jumelle prête à entrer dans les ordres est tout à fait originale et craquante, et explique bien les réactions de son personnage; elle a souvent l’air d’un oisillon sorti de l’oeuf. Park Shin-hye est absolument adorable avec sa coupe à la garçonne, et elle met une belle énergie et une fraîcheur dans son jeu d’actrice.

Le gentil

Shin-woo était bien entendu celui que j’aurai voulu voir conquérir le cœur de Ko Mi-nam au début. Mais bon, comme c’était plié d’avance, j’ai fini par me ranger du côté du cœur de la donzelle et attendre avec une impatience non déguisée son premier baiser avec le boudeux leader. (Je confirme, boudeux n’existe pas dans le dictionnaire, mais j’aime être flexible avec la langue française).
Je suis toujours partagée en regardant les héros malheureux dans les séries, à me dire que le gars aurait dû parler et en faire un peu plus pour tenter sa chance, peut-être aurait-il pu réussir. Pourtant, dans la vraie vie, il en va différemment, du moins pour moi.

Malgré mon âge certain, il arrive encore de temps en temps que quelqu’un me déclare sa flamme, de manière plus ou moins réussie d’ailleurs. Je ne parle pas juste de regards ou de gestes appuyés (d’ailleurs le prochain qui me passe la main dans le dos de haut en bas pendant que je monte les escaliers, je lui éclate la tronche, tenez-vous le pour dit), je parle bien de personnes qui déclarent de manière ouverte leur intérêt. Et je trouve toujours assez fantastique de me demander à quel moment ils ont pu penser avoir éveillé ce type d’intérêt chez moi pour espérer un retour favorable.
Bref, tout cela pour dire que dans les dramas, le gars peut être le plus beau et le plus gentil du monde, s’il ne déclenche pas d’émotion amoureuse chez la fille, qu’il se déclare ou non n’y changera rien. Ou bien ?

Les détestables

Tiens, que des meufs.

La fan acharnée n’est pas si horrible qu’il pourrait y paraître, c’est juste une fan à fond.
Par contre la tante des jumeaux qui voit là l’occasion de se faire du pognon sur les dos des gosses qu’elle a abandonnés, même si elle a l’air plus bête que méchante, on ne lui dit pas merci.
La capricieuse manipulatrice Yoo He-yi fait partie de ces infects personnages que l’on croise dans les dramas. Dans la vraie vie, il y en a aussi, mais on les détecte moins facilement. Comme pour ma part je n’ai pas prévu d’entrer dans les ordres, c’est le genre de personne que je jette dans les toilettes – métaphoriquement parlant – et je tire la chasse. Ceux qui veulent être plus sympas, libre à eux.
L’horrible mère de Hwang Tae-kyung n’a pas une once de fibre affectueuse pour son fils. C’est tellement triste pour ce garçon qui espère constamment, malgré ses airs bravaches.

Au final, You’re beautiful est un incontournable de l’histoire des dramas coréens.

Acteurs:

Hwang Tae-kyung: Jang Keun-suk 장근석
Ko Mi-nyeo / Gemma: Park Shin-hye 박신혜
Kang Shin-woo: Jung Yong-hwa 정용화
Jeremy: Lee Hong-gi 이홍기
le manager Ma Hoon-yi: Kim In-kwon 김인권
l’actrice Yoo He-yi: Uee 유이

Plus de You’re beautiful sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/You%27re_Beautiful_(TV_series)
Sur SBS (en coréen): https://bit.ly/3CMiniH

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *