You are my destiny 운명처럼 널 사랑해

(Last Updated On: 13 septembre 2021)

You are my destiny est un drama de 2014 en 20 épisodes. Egalement connu sous le nom de Fated to love you.

Le pitch

Kim Mi-young est une petite souris de bureau qui ne sait dire non ni à ses supérieurs ni à ses collègues, et accomplit toutes les basses besognes sans rechigner. Le jour où elle gagne un voyage à Macao, un collègue avocat se montre suffisamment gentil pour qu’elle croit à une histoire romantique et l’invite à partager ce voyage.
Lee Gon est un arrogant PDG que les actionnaires poussent au mariage, sous peine de le débarquer car il serait sans successeur. Heureusement, sa fiancée annonce enfin rentrer des US, il va pouvoir lui demander sa main.
Seulement Lee Gon s’est fait des ennemis, mais du genre plutôt maladroits. Ils veulent le droguer pour qu’il passe la nuit avec une complice à eux. Évidemment tout part de travers, et c’est Kim Mi-young qui se retrouve dans son lit, et finalement enceinte.

Mes remarques, avec spoilers

Contrairement à toute attente, je me suis bien amusée avec de drama. J’avais un doute par rapport à son année (2014), les dramas de l’époque étant souvent exagérés, et les images camera peu engageantes. D’abord je confirme, je déteste les images qui ressemblent à une soap brésilienne des années 90, et oui le gros rire exagéré de Lee Gon me gonfle. Mais franchement, on peut passer outre parce que la série est divertissante.

Lee Gon le pénible

Lee Gon est pénible avec son gros rire gras ridicule et ses manières de bouffon. Il a un bon potentiel de tête à claque. D’ailleurs vous aurez peut-être du mal avec son personnage des premiers épisodes, pas du tout en finesse. Sûr de lui, présomptueux, vantard… Il semble assez incroyable d’arriver à s’habituer à lui et de prendre son parti.

La gentille niaise

Il est encore plus pénible de voir Kim Mi-young se faire maltraiter moralement et abuser par tous ses collègues qui n’ont aucune considération pour elle alors qu’ils utilisent son travail. La cruche trop gentille, moi ça me gonfle. Et pourtant, cette cruche-là a su m’attendrir. D’habitude j’ai des envies de distribution de baffes pour leur remettre le cerveau en place, mais sur celle-ci non. J’ai craqué et l’ai trouvée trop mignonne. Elle a ce don (oui, je sais, pas la peine de me rappeler que c’est un personnage fictif), d’être tellement gentille du fond du cœur que les gens autour d’elle sont gentils en retour (oui, c’est fictionnel, dans la vraie vie, les gens trop gentils se font souvent piétiner et exploiter). Donc même si certains abusent, elle arrive à retourner les gens à son avantage sans faire exprès, comme sa presque belle-mère et le faux frère.

Celle qui a mordu dans un citron

Kang Se-ra la jamais contente, c’est vraiment le personnage que je n’ai pas aimé, de bout en bout. Ok, à sa décharge, elle se fait plaquer du jour au lendemain et ça fait mal. Ok ok. Mais c’est quand même elle qui est repartie aux US sans rien dire à personne. C’est aussi elle qui instille des mensonges et donne un faux document à Kim Mi-young. Elle n’est pas contente quand elle ne danse pas, elle n’est pas contente quand elle danse. Elle fait tout le temps la gueule, c’est pénible.

La victime du triangle amoureux

Sur l’autel de la tragédie, je demande le blanc chevalier, j’ai nommé Daniel Pitt. Alors il est beau, il est gentil, à l’écoute, empathique, riche, talentueux… Dites donc, le scénario n’a pas lésiné pour en faire l’antithèse de Lee Gon. Mais le gentil tellement brave qu’il fait se rabibocher les époux fâchés finit évidemment avec une dague plantée dans le cœur. Et je n’ai même pas compati. Sorry.

A côté

La belle-famille, c’est tout un poème. Les insulaires qu’on fait s’installer à Séoul pour plus de commodité scénaristique mettent des épices charmantes dans l’histoire. En premier lieu bien sûr la mère de Kim Mi-young.
La maladie génétique (Dites donc, un Huntington, rien que ça! Il n’y va pas mollo le scénario sur la tragédie du destin!) est là pour ajouter un temps de latence dans la romance qui se fait petit à petit entre Lee Gon et Kim Mi-young. D’ailleurs leur histoire et l’éclosion de leurs sentiments est tout à fait charmante.

C’est léger, sans prise de tête.

Acteurs

Lee Gon: Jang Hyuk 장혁
Kim Mi-young/Ellie Kim: Jang Na-ra 장나라
Daniel Pitt/Kim Tae-ho: Choi Jin-hyuk 최진혁
Kang Se-ra/Kim Mi-young: Wang Ji-won 왕지원
Lee Yong, Lee Gun’s half-brother: Choi Woo-shik 최우식

Plus de You are my destiny sur le net

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://bit.ly/39jbTKX
Sa page sur IMBC (en coréen): https://bit.ly/38vvhFI

Interview

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Commentaires

  1. Daniel Pitt chante une belle chanson sur scene dans la série you are my destiny jaurais bien voulu
    la réentendre sur you tube pas la chanson du générique
    mais celle de Daniel kel bel homme élégant et superbe acteur remember la serie ou il joue un être mystique (Kangchi the beginning ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *