When the weather is fine 날씨가 좋으면 찾아가겠어요

When the weather is fine

2020, 16 épisodes

Le pitch

Mok Hae-won vient s’installer dans le village de sa tante après avoir brusquement quitté son emploi de professeur de violoncelle.
Son voisin Im Eun-seob tient une librairie sans clients.
Ensemble ils font face à leurs passés respectifs et communs.

Mes remarques, avec spoilers

C’est leeeeeeeent

Dieu que c’est lent!! Les premières secondes du premier épisode vous mettront tout de suite dans l’ambiance, avec une musique pour déprimés.
Dès le deuxième épisode je me suis demandée comment le scénario allait faire pour en enquiller 16. Les nombreux flashback sont peut-être la réponse. A moins que ce ne soit cette infinie lenteur qui fait qu’on rampe jusqu’à l’épisode 16.

Heureusement, les acteurs

On est d’accord, cette série se regarde surtout pour ses acteurs, les secondaires comme les principaux, Park Min-young et Seo Kang-joon. Les beaux yeux de ce dernier sont presque la seule justification à ce drama. D’ailleurs, le beau taiseux a plus de lignes de regards que de lignes de dialogues.
On a aussi de belles prestation dans les acteurs secondaires. Personnellement j’ai eu un coup de coeur pour le personnage de la jeune soeur de Im Eun-soeb. Elle est enjouée, fonceuse, peut préoccupée de ce que diront les autres, elle avance dans la vie vers là où elle veut aller. C’était peut-être le personnage le plus positif de cette histoire, jusqu’à ce qu’elle change de coup de coeur en un claquement de doigts. Mais pourquoi? 왜???

Au fond du trou

Si tu veux te payer une bonne tranche de déprime, fonce, va voir ce drama. La mère tue le père, la fille est harcelée au lycée, la tante dépressive à demi-aveugle et rongée jusqu’à l’os par le regret. Si la thématique des femmes battues ne te suffit pas, heureusement le scénario a pensé à toi, et t’ajoute le cancer et le deuil. Vas-y, fais ton choix pour passer une super journée. Ah, rien de tout ça ne te met au fond du trou? T’inquiètes, la musique d’ambiance est là pour parachever la perfection de l’oeuvre.

Les meufs

Au niveau des personnages, j’ai détesté l’ex copine de Mok Hae-won. Quand une amitié est fichue, à un moment faut laisser tomber; une confiance brisée ne se répare pas avec un peu de scotch. Son insistance ne leur fait que du mal. Le côté Bisounours à la fin, ah c’est n’importe quoi. Quant à sa façon de poursuivre Im Eun-seob de son assiduité, c’est juste pathétique. Pareil, à un moment, faut laisser tomber avant d’être ridicule.
Les 2 sœurs qui ont gâché leur vie à cause du même homme font gravement pitié.

Les gars

Im Eun-seob est extrêmement timide. Heureusement que c’est Mok Hae-won qui se lance et demande à faire l’amour avec lui, sinon on serait encore à attendre.
Le jour où il se fait larguer comme une grosse m**, elle lui dit « je m’en vais », et lui en réaction a un clignement d’oeil à la vitesse d’un lamantin. Le réalisateur, adepte des effets spéciaux, souligne ce moment d’une incroyable intensité en faisant tourner sa caméra autour d’un visage d’Im Eun-seob, pour finir sur un plan long sur un trois-quart arrière de son oreille. Voilà. Pour les amateurs d’esthétisme, donc.

Lee Jae-wook, l’acteur montant de chez Vast, joue le rôle d’un autre timide introverti qui n’ose pas se déclarer, dans une énergie très différente de ce qu’il montre pour Extraordinary you.

J’ai souffert pour rien

Jusqu’au bout, j’ai voulu donner une chance à ce drama, pour le beau taiseux et son histoire d’amour, mais même cette partie-là a été décevante. La fille le plante là, pas une lettre ou un coup de téléphone pendant des mois, puis elle revient comme une fleur. Je trouve qu’elle ne l’a pas mérité et n’est pas assez bien pour lui.
J’ai apprécié le contexte du village de montagne, avec les habitants qui s’entraident, les réunions associatives, les petites choses toutes simples de la vraie vie des gens, ce quotidien que la caméra montre souvent, même si cela contribue au côté lent, pittoresque et bucolique de la fresque.

Image JTBC

Acteurs:

Mok Hae-won: Park Min-young 박민영
Im Eun-seob: Seo Kang-joon 서강준
Shim Myeong-yeo: Moon Jeong-hee 문정희
Shim Myeong-joo: Jin Hee-kyung 진희경
Lee Jang-woo: Lee Jae-wook 이재욱
Oh Young-woo: Kim Young-dae 김영대
Kim Bo-young: Im Se-mi 임세미

Image JTBC
Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *