Vincenzo 빈센조 ❤

(Last Updated On: 9 juin 2021)

Vincenzo est une drama de 2021 en 20 épisodes.

Le pitch:

Vincenzo Cassano est un mafieux italien d’origine coréenne. Il rentre au pays pour faire main basse sur un énorme tas de lingots d’or. La façon la plus simple de l’atteindre est de détruire l’immeuble dans lequel se trouve la chambre secrète.
Or non seulement il y a encore des locataires à l’intérieur du Geumga plaza, mais le groupe véreux Babel, qui fait entre autres dans la spéculation foncière, vient de mettre la main dessus de manière illégale.
Hong Cha-young est une avocate qui ne regarde pas aux types de moyens à utiliser pour gagner ses procès et soutenir le groupe Babel. Mais quand son père, lui aussi avocat, est assassiné par Babel, elle jure de se venger.

Mes remarques, avec spoilers:

Un drama super réussi, souvent drôle, avec des méchants sans rédemption.

Un héros aussi noir que le méchant

La noirceur du héros Vincenzo, pour lequel le téléspectateur ne peut paradoxalement s’empêcher de prendre fait et cause, est tout aussi profonde que celle du méchant du groupe Babel, Jang Han-seok.
Les deux tuent sans même ciller. Le nombre de victimes leur importe peu. Les deux sont jeunes et séduisants. Les deux sont riches et habillés de beaux costumes. Alors qu’est-ce qui fait la différence?
Jang Han-seok est soumis à ses pulsions de colère, alors que Vincenzo Cassano est froid et réfléchi.
Mais surtout, le scénario nous montre tous les bons côtés de Vincenzo, son humanité, sa façon de se laisser peu à peu attendrir et de s’attacher aux habitant de l’immeuble. Il se fait des amis sans en chercher, il devient pour certains un mentor, pour d’autres une figure héroïque. Au lieu de provoquer la peur chez les gens qui l’entourent, c’est le respect qu’il inspire.

Des morts et encore des morts, mais certains plus que d’autres

Les uns et les autres n’hésitent pas à se débarrasser de manière définitive de ceux qui les gênent.
Parmi la liste des victimes de Vincenzo Cassano, deux m’ont plus touchées que les autres:
– la mise à mort du « chien de chasse », qui apparaissait ponctuellement et auquel on s’était habitué. Il obéissait doigt sur la couture du pantalon à son nouveau maître. C’est pas sympa de tuer son chien. Mais bon, la réputation principale des mafiosi n’est pas assise sur leur côté sympathique.
– surtout, ce que j’ai trouvé vraiment triste, c’est quand Vincenzo fait croire à Hwang Min Sung, le fils à maman directeur de banque, qu’il a des sentiments pour lui. Le cœur brisé de ce pauvre garçon qui avait rencontré son prince charmant m’a fait de la peine. Pauvre chou, il aimait tellement son Tae Ho!
Et quand même un – tout petit – pincement au cœur quant à la façon particulièrement cruelle dont meurt le psychopathe. (Ils ont un truc avec les oiseaux dans cette série, ou j’ai raté une référence culturelle coréenne?)

L’ex procureure devenue avocate est diabolique.

Choi Myung-hee est aussi un personnage particulièrement noir et affreux dans son cœur. D’ailleurs elle n’en a probablement pas. Elle est effrayante car elle a l’air équilibrée dans sa tête, et on a l’impression qu’elle sait ce qu’elle fait. Il n’y a pas la moindre trace de folie qui la dirige, seule sa soif d’argent. Je la trouve particulièrement débectante. Faire assassiner le père de Hong Cha-young, puis traiter celle-ci comme si de rien n’était, sans même baisser les yeux un instant, brrr.

Les habitants de l’immeuble

Il y a un très bon travail du scénario autour des personnalités qui habitent l’immeuble, et le casting répond à merveille au cahier des charges qui leur a été fait.
Au début les personnages éclectiques qui peuplent le Geumga Plaza semblent n’avoir rien en commun, mais après avoir passé du temps ensemble et uni leurs forces, ils forment un vrai groupe cohérent, et c’est très bien rendu à l’écran. D’ailleurs à la fin on les aime tous, même ceux qui démarraient mal.

Juste pour info Geumga 금가 est composé de 2 mots: l’or 금 et le prix 가.

Les deux frères dissemblables

Jang Han-seok et Jang Han-seo n’ont presque de frère que le nom. D’ailleurs à la fin Jang Han-seo s’en est trouvé un meilleur, qu’il peut admirer et non craindre.
L’infâme Jang Han-seok joue très bien le jeune homme sympathique, naïf et un peu empoté.
Chacun des deux va se trouver des alliés à son image et évoluer en conséquence.

Noir mais pas trop

Il y a pas mal de sang et de meurtre, mais finalement ce n’est jamais vraiment gore. Parmi les moments sanglants, mon préféré est celui où l’assassin de la mère fait irruption chez les deux frères et leurs avocats.
Le scénario est parfaitement ficelé (Sauf le délire avec les oiseaux. On l’aime beaucoup Inzaghi, mais vous avez craqué avec la scène du sauvetage ou quoi?), chaque question trouve à un moment sa réponse, les imbrications sont bien faites, les pions placés avec soin pour mener au dénouement. Bon, on parle là quand même de Park Jae-bum, qui a déjà écrit entre autres le scénario de The fiery priest ou celui de Good manager. Chapeau bas.
Ce drama, qui est loin d’être le seul dans ce cas, donne une image bien pourrie jusqu’à l’os d’une justice corrompue à tous les niveaux ou presque. L’enquête est mafioso-juridique et évolue avec les tranches de vie des personnages. C’est vraiment chouette.

Last and least, Vincenzo et Cha-young

Le tandem entre le froid et impassible mafieux et l’effrontée avocate n’avait rien d’évident. Pourtant avec l’avancée des épisodes, peu à peu Vincenzo Cassano et Hong Cha-young se mettent à s’entendre comme larrons en foire. Ils forment une super équipe de travail, et sont très complices.
On le remarque à plusieurs moments du drama, à leur simple façon de monter des escaliers ensemble, de se regarder avec complicité et confiance, d’avoir une proximité corporelle naturelle et détendue.
La trame romantique développée entre eux est très en retenue, du côté de Vincenzo car il sait qu’il est un monstre, de celui de Hong Cha-young car elle sait qu’il va repartir du jour au lendemain. J’aime ce côté sombre de Vincenzo: il n’est pas un loup dompté, il est juste un loup calme.

J’ai à la fois envie de penser que ce drama se suffit parfaitement à lui-même, qu’il est complet et n’a pas besoin d’une suite, mais aussi que tout a été préparé pour une éventuelle saison 2, qui pourrait être aussi géniale que la première.

Acteurs:

Vincenzo Cassano: Song Joong-ki 송중기
Hong Cha-young: Jeon Yeo-been 전여빈
Jang Han-seok: Ok Taec-yeon 옥택연
Jang Han-seo: Kwak Dong-yeon 곽동연
l’avocate Choi Myung-hee: Kim Yeo-jin 김여진
l’avocat Han Seung-hyuk: Jo Han-chul 조한철
Nam Joo-sung: Yoon Byung-hee 윤병희
Hwang Min Sung: Kim Sung-chul 김성철

Scénario: Park Jae-bum 박재범

Plus de Vincenzo sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Vincenzo_(TV_series)
Sa page sur TvN (en coréen): http://program.tving.com/tvn/tvnvincenzo

Quiz

Interview

Behind the scenes

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *