밤을 걷는 선비 Image IMBC

The scholar who walks the night 밤을 걷는 선비

(Last Updated On: 12 décembre 2020)

The scholar who walks the night est un drama de 2015, en 20 épisodes.

Le pitch:

Alors qu’il tentait d’aider son meilleur ami le prince à se débarrasser de Gwi, un vampire malveillant régnant sur le palais, Kim Sung-yeol est transformé en vampire chasseur de vampires et le prince est tué par le méchant.
120 ans plus tard, Kim Sung-yeol veut toujours se venger et tuer Gwi. Dans sa quête d’un écrit laissé par le défunt prince, Kim Sung-yeol tombe sur Jo Yang-sun, une fille pauvre déguisée en garçon pour exercer le métier de libraire et faire vivre sa famille. Pour mieux gagner sa vie, celle-ci vend beaucoup de livres interdits.
Evidemment, Gwi n’entend pas se laisser occire, et le destin est en marche.

Mes remarques, avec spoilers:

J’adore, dans le désordre ou pas : les histoires de vampires, Lee Joon-gi, les romances. Un sageuk fait pour moi? Eh bien oui!

Le titre, un vrai tue-l’amour

Soyons honnête, est-ce que sur le titre « The scholar who walks the night » tout seul vous vous sentez interpellé et avez envie de regarder la série? Pour moi, j’ai plutôt l’impression d’aller sur un truc cérébral et soporifique que sur un drama d’action avec des vampires. Et pourquoi pas « Le dépressif qui veut en finir lorsqu’il se sera vengé de son ennemi »? Ou bien « Le gars bien habillé qui a toujours des taches de sang sur son col »? Là au moins on susciterait une pointe de curiosité. Mais faites-nous rêver avec votre titre! Vendez-nous les étoiles, nom d’une noisette!

Le vampire aux yeux mi-clos

Voilà un personnage qui a du chien! Ses yeux semblent se cacher derrière leurs paupières et toujours réfléchir. Kim Sung-yeol est lointain, suspicieux, de prime abord peu amène. Il a l’air cynique et détaché des contingences humaines, mais cela ne l’empêche pas d’aider une personne en détresse. Alors forcément, le côté gentil bad boy, c’est sexy.
Ajoutez-y des yeux charbonneux, plein de scènes de combat réussies et de cascades que l’acteur réalise lui-même, un héros nocturne est né.

La libraire qui aime les romans cochons

Pour une fois, l’héroïne n’est pas trop cruche. Elle regarde même les illustrations du livre érotique de Lee Yun sans rougir. Plutôt débrouillarde pour aider sa famille à survivre, elle ne se transforme pas en oisillon en détresse dès qu’elle enfile une robe. Même si c’est loin d’être un bad girl et qu’on aimerait bien une héroïne féminine qui ait autant de mordant que les hommes, celle-ci prend quand-même des décisions et n’hésite pas à donner de sa personne pour sauver l’homme qu’elle aime. On a vu des dramas où l’héroïne mute en potiche dès qu’elle a un nœud dans les cheveux.

Plusieurs méchants pour le prix d’un

Le gars en robe rouge (oui, je sais, ils sont nombreux dans ce cas) est un infect manipulateur cupide jusqu’à la fin, le scénario ne lui offre même pas le début d’une circonstance atténuante (sa mère aurait accouché dans la douleur ou sa tartine serait tombée au sol sur le côté beurré), c’est juste un type à vomir.
Gwi le super méchant vampire est beaucoup plus intéressant. Au début je trouvais le jeu de l’acteur Lee Soo-hyuk un peu exagéré, mais finalement je m’y suis bien habituée et je l’ai trouvé plutôt pas mal.

Le prince gentil garçon

Il oscille entre le gars qui veut sauver le monde en complotant contre lui-même, et le petit garçon apeuré qui manque de courage pour s’affirmer et laisser parler le pouvoir que lui confère sa naissance. Parfois il sacrifie ses amis, parfois il les sauve, sa ligne n’est pas bien définie, mais il essaie toujours de faire au mieux.

Un fin pliée en 2 minutes

Rien de renversant au niveau du dernier épisode de The scholar who walks the night et comme trop souvent dans les dramas coréens, un fin trop rapide: combat du boss final avec le héros qui arrive à dépasser sa soif de sang pour rester gentil mais se sacrifie en se laissant ensevelir sous les rochers sans même chercher à fuir; un méchant vampire qui fume au soleil en s’extasiant de la beauté de celui-ci. Et dans les deux dernières minutes, hop hop hop le réalisateur a réservé une séance d’aquaponey et risque d’arriver en retard, donc il plie vite fait l’histoire: une fille éplorée qui avec son grand cœur se tourne vers l’éducation des enfants pour occuper utilement ses journées et un gentil vampire qui soudain réapparaît dans sa robe moirée sans plis pour rouler une galoche d’amour à sa dulcinée. Mazette, il sont mignons!

Un vrai divertissement avec des dents longues et des combats.

Acteurs:

Kim Sung-yeol, le gentil vampire: Lee Joon-gi 이준기
Jo Yang-sun/Seo Jin, la libraire: Lee Yu-bi 이유비
Prince Lee Yun: Sim Chang-min 심창민
Gwi, le méchant vampire: Lee Soo-hyuk 이수혁
Lee Myung-hee/Choi Hye-ryung, la fiancée de Kim Sung-yeol: Kim So-eun 김소은
Soo-hyang: Jang Hee-jin 장희진
Ho-jin: Choi Tae-hwan 최태환

Plus d’infos sur The scholar who walks the night :

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://bit.ly/37J5TKK

Sa page sur MBC (en coréen): http://www.imbc.com/broad/tv/drama/sunbi/

Press conference

Poster making

Behind the scenes

OST

Eun Ga Eun – Sad Wind (밤을 걷는 선비 Ost Part 2)
Jang Jane In – Secret Paradise (밤을 걷는 선비 Ost Part 1)
BEAST – Without You (밤을 걷는 선비 Ost Part 5)
G.NA – Don’t cry (밤을 걷는 선비 Ost Part 4)
Yook Sung Jae (BTOB) – Love You Again (밤을 걷는 선비 Ost Part 3)
Tableau des personnages de The scholar who walks the night
Tableau des personnages – Image IMBC

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *