The red sleeve 옷소매 붉은 끝동

2021-2025 Drama Historique LEE Jun-ho 이준호
(Last Updated On: 26 juin 2022)

The red sleeve est un drama de 2021 en 17 épisodes.

Le pitch

Le prince Yi San est destiné à devenir roi, si personne ne l’écarte avant, comme cela avait été fait avec son père.
Seong Deok-im est depuis toute jeune destinée à devenir dame de cour. Son destin de servante lui convient bien, tant qu’elle peut faire son travail sans se faire remarquer.
Lorsqu’elle croise le prince sans savoir qui il est, elle le rudoie, et il s’en amuse. Une relation de proximité naît entre eux, pendant que des méchants, des opportunistes ou des dérangés essayent de faire tomber le prince par tous les moyens.

Mes remarques, avec spoilers

Sucré d’amour, salé de larmes

Voilà un drama qui me laisse un sentiment très partagé, avec des éléments très plaisants et des points de crispation importants.
Que le premier épisode m’ai semblé trop long, parce que ça m’ennuie lorsqu’il y a des épisodes pour présenter l’enfance des protagonistes et leur 1ère rencontre, c’est accessoire.
Ensuite, le drama devient vraiment très chouette: de bons acteurs, de jolies images, une interaction marrante entre les deux personnages principaux, et les balbutiements d’une romance.
Mais de petit cailloux viennent gripper les rouages, avant l’arrivée d’un rocher.

Le prince et la dame de cour

On les adore, ils sont vraiment marrants tous les deux, surtout dans la première partie du drama, tant que Seong Deok-im prend le prince pour un autre. On adore la voir chasser Yi San à coups de balai, ou lui lancer du sel à la figure. D’ailleurs lui aussi il apprécie. Ça lui fait du bien de rencontrer quelqu’un qui le traite normalement.
Même si au début cela le bouscule et l’indigne, il apprécie rapidement cette fraîcheur et ce caractère bien trempé. Il se prend au jeu, et fait tourner Seong Deok-im en bourrique avec sa lettre d’excuse, ce qui est aussi très drôle.
On aime leurs interactions durant toute la partie avant l’accession au trône. Seong Deok-im fait tout ce qu’elle peut pour le prince, pour déjouer les complots et l’aider à prendre sa place.

Les gens de la cour

Le grand-père fait sacrément peur. C’est le père de Yi San qui était devenu fou, mais le très sévère grand-père est aussi complètement barré et imprévisible. Heureusement qu’il adore son petit-fils, parce qu’il dégaine plus souvent le sabre à trancher les têtes que la râpe à fromage.
Sa fille la princesse est folle, calculatrice, manipulatrice, méchante et paranoïaque.
L’épouse du grand-père est juste calculatrice. Ouf.
En plus Yi San doit se farcir les politiques, sans parler des méchantes dames de cour qui jouent du couteau et du pistolet dans un repaire taillé à même la roche, torches flamboyantes en guest. Pas facile la vie.
Avec une super famille pareille, et des « potes de boulot » de cet acabit, il n’est pas étonnant que le prince cherche du soutien et de l’amour ailleurs autour de lui.

Seong Deok-im

Seong Deok-im est une fille plutôt joyeuse qui apprécie son travail de dame de cour et le prend à cœur. Mais ce qu’elle aime le plus, ce sont ses amies. Elle n’entend pas vivre autrement qu’avec ces trois-là.
Elle a une fort personnalité, ce qui lui permet d’avoir une relation plutôt saine avec Yi San, car bien que respectant son statut, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds.
Malheureusement elle ne lui accorde pas sa confiance, ni finalement l’entièreté de son cœur. Lorsqu’elle fait le choix d’être avec le prince, quand elle le retient par la manche ou rattrape ses doigts, notre petit cœur vacille en même temps que celui de Yi San, car on pourrait penser qu’elle le choisit complètement…
Hélas non, et pour tout dire je lui en veux. Bien qu’ayant développé des sentiments pour Yi San, elle refuse de les lui avouer, et je trouve cela cruel.

Le prince amoureux

Yi San est d’abord déstabilisé par Seong Deok-im.
Ceux qui sont les plus proches de lui sont son garde du corps, fidèle jusqu’au bout des ongles mais qui a une mémoire de poisson rouge, et son ami d’enfance Hong Deok-ro. Mais ce dernier n’est pas toujours en phase avec lui. Leur relation a quelque chose de formel. Il n’y a pas la chaleur fraternelle qu’on pourrait en attendre. Cette relation est en fait bâtie sur les mensonges de Hong Deok-ro, qui s’infiltrent tout doucement et sapent le terrain.
Quand petit à petit Yi San se rapproche de Seong Deok-im jusqu’à souhaiter en faire sa concubine, c’est la proximité, la confiance et la notion de famille dont il rêve.

L’amour refusé

Seong Deok-im n’était pas chaude chaude face aux déclarations de Yi San. Elle avait verrouillé ses sentiments pour privilégier son autonomie et ses aspirations à elle. Elle n’était pas prête à tout abandonner pour lui à cause de son statut.
Pourtant elle l’a fait. Mais sans livrer son cœur.
C’est extrêmement dur de sa part, jusqu’à la fin, de refuser son amour. Même si elle dit qu’elle a fait ce choix parce qu’elle l’a bien voulu, aller dire à Yi San qui lui tient la main, et est encore une fois en train de quémander son amour, que s’il la croise dans une autre vie, ce serait bien qu’il l’évite… sérieux, c’est particulièrement cruel.

Mettez vous à la place de Yi San: il est heureux avec la femme qu’il aime et qui partage sa vie. D’ailleurs on nous montre de beaux moments entre eux. Mais quelque part, il manque quelque chose. Tout comme elle se sent seule, lui ne peut pas s’empêcher d’imaginer qu’elle est là parce que c’est sa place et non parce qu’elle l’aime. C’est en tout cas mon ressenti.
Si j’étais avec quelqu’un dont je penserais qu’il ait des motivations autres, je crois que je pourrais quand même être heureuse et profiter de nos moments ensemble, mais il me manquerait quelque chose, et j’aurais parfois ce petit pincement désagréable au cœur.

Le 17e épisode, au secours, fuyez

Le drama marche bien, les taux d’audience sont bons, du coup en cours de diffusion on nous annonce un épisode bonus. Ah chouette. Si vous êtes comme moi, vous voyez déjà le happy-end en mode sucre et miel, grands sourires et musique romantique.
Rembobinez, vous allez avoir mal.
Imaginez. Vous avez déjà vu Sissi impératrice? Quand j’étais petite, c’était le summum de la série romantique. Romy Schneider en jolie bergère sauvageonne qui épouse l’empereur.
Imaginez un épisode bonus de Sissi, où on vous la montrerait anorexique, avec son fils qui se suicide et elle qui finit assassinée, poignardée en pleine rue. Sympa non?
Donc pour The red sleeve, quelqu’un a eu la bonne idée de jouer au bingo des malheurs pour un 17e épisode en mode mouchoirs mouillés dont on se serait bien passés.
Le problème des séries reprenant des personnages ayant effectivement existé, c’est de trouver la ligne entre le réalisme et la fidélité à l’histoire, tout en naviguant dans le domaine du romancé. Pour moi, si on a envie d’un documentaire historique, on regarde un documentaire historique. Si on a envie d’une jolie romance, on regarde un drama romantique.

Du coup, j’ai bien aimé, parce qu’on ne peut pas m’enlever les jolis moments du début ni tout le Lee Junho que j’adore (son jeu, son regard, ses scènes de combat…). Il y a aussi des scènes et des images qui vont rester culte. Mais je n’ai pas aimé une partie de la mentalité de Seong Deok-im ni la fin.
Yi San est un personnage qui a trouvé des moments de bonheur, mais dont la solitude me fait beaucoup de peine.

Acteurs

Yi San: Lee Jun-ho 이준호
Seong Deok-im: Lee Se-young 이세영
Hong Deok-ro: Kang Hoon 강훈
le garde Kang Tae-ho : Oh Dae-hwan 오대환
le roi Yeongjo: Lee Deok-hwa 이덕화
Hong Jung-yeo: Jo Hee-bong 조희봉
la princesse Hwawan: Seo Hyo-rim 서효림
Jeong Baek-ik : Kwon Hyun-bin 권현빈
la dame de cour Jo: Park Ji-young 박지영
la dame de cour Park: Cha Mi-kyung 차미경
Kang Wol-hye : Ji Eun 지은
la dame de cour Seo: Jang Hye-jin 장혜진
Kim Bok-yeon: Lee Min-ji 이민지
Bae Kyung-hee : Ha Yul-ri 하율리
Son Young-hee: Lee Eun-saem 이은샘

Scénario: Jung Hae-ri 정해리
Réalisation: Jung Ji-in 정지인
Song Yeon-hwa 송연화

Plus de The red sleeve sur le net

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/The_Red_Sleeve
Sa page sur MBC (en coréen): http://program.imbc.com/redsleeve
Article The Korea Times: Lee Jun-ho returns to small screen with heartfelt, historical romance ‘The Red Sleeve’ – 2021 https://www.koreatimes.co.kr/www/art/2021/11/398_318775.html?tw
Article The Korea Times:Watch: 2PM’s Lee Junho And Lee Se Young Shine With Their Synchronized Chemistry On Set Of “The Red Sleeve” https://www.soompi.com/article/1501261wpp/watch-2pms-lee-junho-and-lee-se-young-shine-with-their-synchronized-chemistry-on-set-of-the-red-sleeve
Interview The Korea Times: Lee Jun-ho redefines role in period romance drama ‘The Red Sleeve’ – 2022
Article Soompi: 2PM’s Lee Junho Discusses Potential To Reunite With Lee Se Young In A Modern-Day Drama, Winning Awards For “The Red Sleeve,” And More – 2022
Article Soompi: “The Red Sleeve” Director Talks About 2PM’s Lee Junho And Lee Se Young, Why She Thinks The Drama Became Popular, And More – 2022

Interview

Behind the scenes

OST

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.