Tempted

Tempted 위대한 유혹자

2018, 16 épisodes

Le pitch:

Des jeunes friqués gèrent leurs problèmes de riches oisifs en emmerdant les autres pour les faire souffrir émotionnellement. Grosso modo.
Plus finement, dans un trio d’amis, les sentiments inavoués des uns et des autres brouillent la mise. La fille, centre de l’attention, entraîne ses chevaliers dans des jeux malsains, sans être honnête sur ses intentions.
Malheureusement pour elle, quand elle choisit Eun Tae-huy comme victime de sa vengeance, le bourreau désigné  Kwon Si-hyeon se prend un peu trop au jeu…

Mes remarques subjectives, avec spoilers:

Une super bonne surprise que cette série! Je m’y suis un peu jetée à l’aveuglette, et j’ai tout de suite aimé son rythme rapide, les relations compliquées entre les personnages, les problèmes des uns et des autres derrière leur parfaite façade de riches connards, et leur humanité derrière leur couche de crasse, qu’ils finissent, ou non, par retrouver.

L’amour qui nait entre Kwon Si-hyon et Eun Tae-juy est très profond, très beau à voir. Ce qui n’est au départ qu’un pari, une mission, se transforme en une graine qui germe jusqu’à prendre toute la place du cœur de Kwon Si-hyeo, jusqu’à déborder. Son amour est si énorme qu’il est prêt à tout pour chaque jour supplémentaire qui lui est accordé, et qu’il s’enlève peu à peu ses couches de carapaces pour laisser place à ses sentiments, comme un oignon qu’on pèle, jusqu’à se retrouver à nu et vulnérable.

Le côté bad boy dragueur de Kwon Si-hyon est quand même tout ce qu’il y a de plus atténué. A part dans l’épisode introductif, pas de plan drague ou de coucheries de droite et de gauche, pas d’œillades à la cantonade, pas d’ex rageuse qui traîne dans le coin. Rien. Tranquille le tombeur. On nous présente quand même le gars au début comme une sorte de séducteur sans foi qui baise et largue aussi vite tout ce qui bouge. Et puis d’un coup, on le voit à l’écran qui porte le pyjama à carreaux de papy quand il dort. Rhaa là là, c’est quelque chose de voir tous ces rebelles de cinéma dormir dans leur pilou. Je ne sais pas pour vous, mais par ici on dort tout au plus en caleçon, alors le bogoss en pyjama boutonné, moi ça me fait sourire. C’est pas sexy pour deux sous, mais c’est craquant comme un Bisounours.

Dans le trio des vénéneux, la belle n’est jamais en mal d’idées pour manipuler et faire souffrir les autres. Elle est comme une gamine capricieuse qui écrase ses jouets sous le coup de la colère. Le mal que ces trois-là peuvent se faire entre eux est impressionnant, et pourtant tellement humain. La rage, la jalousie, le dépit poussent certains au pire, le plus bel exemple étant l’incroyable et inutile vengeance finale de Lee Se Ju.

Les trames secondaires meublent l’espace temps de manière agréable et servent en pointillé l’histoire principale.

Ce drama serait en fait c’est une version (très très) revisitée des Liaisons dangereuses. Disons qu’on garde la trame des jeux malsains et l’attrait du personnage principal pour une personne au cœur pur, et c’est bien tout.

Bon, la fin. Mouais. D’abord les « je t’aime toujours mais je te quitte », ça me gonfle. Mais genre grave. J’ai vraiment du mal à comprendre. Ah, rayez cette phrase, en fait je ne comprends pas. Du coup j’ai envie de secouer les personnages. Et Tempted n’est pas avare de cette ficelle. Ensuite le coup du « 5 ans plus tard » qui torche à la truelle la vie de – presque – tous les protagonistes dans les 8 dernières minutes chrono, me laisse sur ma faim. J’aurais vraiment aimé que cette partie soit plus développée, et la fin moins ouverte, plus explicite.

Malgré tout, cela n’enlève rien à mon plaisir d’avoir regardé cette série fait d’un amour aux racines profondes. J’y ai appris à apprécier le visage de Woo Do Hwan.

Woo Do Hwan 우도환 (Kwon Si-hyeon)
Joy (Eun Tae-huy)
Kim Min Jae 김민재 (Lee Se Ju)
Mun Ga Yeong 문가영 (Choi Su Ji)

#romantique #famille #kdrama

About the author