Sungkyunkwan Scandal 성균관 스캔들

2010, 20 épisodes

Le pitch:

Sous l’ère Joseon, Kim Yun-hee  est une jeune fille qui se fait passer pour un garçon afin de gagner un peu d’argent pour soutenir sa famille; à la demande d’un libraire, elle recopie des livres pour les étudiants. Brillante, elle en connaît même tous les contenus par cœur.
Le jour où la dette de sa mère pousse celle-ci à la vendre à un riche ministre, elle finit, pour éviter cela, par accepter des missions illégales: recopier des livres interdits et même se faire passer pour un étudiant lors d’un concours d’entrée pour fonctionnaires.
Yi Seon-jun est fils de premier ministre. Rigoureux, intègre, coincé, sa rencontre avec la pétillante Kin Yun-hee déguisée en homme va renverser tous ses principes.
A côté de cela, des intrigues de gens de pouvoir, qui ne reculent devant rien pour en avoir toujours plus, et une école de garçons où la concurrence et la hiérarchie orchestrent le déroulement des événements.

Mes remarques, avec spoilers:

J’ai adoré Sungkyunkwan Scandal, du début à la fin.
Les quatre personnages principaux sont juste parfaits. Leur groupe hétérogène trouve son équilibre et son rythme pour nous divertir de la meilleure des manières, bien soutenus par de nombreux personnages secondaires d’intérêt.

Gu Yong-ha le magnifique

Je n’avais pour l’instant vu Song Joong-ki que dans quelques épisodes de Descendant of the sun et l’ensemble m’avait plutôt ennuyée. Je me demandais encore pourquoi on faisait tout un plat autour de cet acteur.
Dans  Sungkyunkwan Scandal, Song Joong-ki  incarne son personnage de manière particulièrement flamboyante. Il a un sourire espiègle, gouailleur, sûr de lui, impertinent. Ses mouvements de bras dans ses atours chatoyants et ses effets hâbleurs donnent de la consistance à son personnage, un irrévérencieux qui cache bien entendu plus de profondeur que ce qu’il ne laisse paraître de prime abord. L’acteur donne du charme à son rôle, le sort de celui de simples bouffon pour le rendre humain.

Le vagabond écorché vif

Le scénario autour du personnage de Mun Jae-sin, en marge de ses condisciples, est vraiment chouette. C’est un écorché vif, meurtri jusqu’au fond de son cœur, qui sous dessous de revêche asocial, a un très grand cœur. Évidemment, il passe son temps à protéger Kim Yun-hee, et s’efface comme un gentil second lead face à son rival. C’est lui qui nous offre les scènes d’action et de combat, les cavalcades sur les toits, les bondissements par-dessus les murs, et les plaies sanguinolentes.

Une héroïne scandaleuse

Vu de notre époque évidemment, il n’y a pas grand scandale à une école mixte. Mais j’adore ces histoires de déguisements et de switch homme/femme. En plus ici, la couverture de l’héroïne tient quasiment jusqu’au bout, ce qui nous offre plein de bons moments où elle doit se cacher ou mentir aux autres, et évidemment s’enfoncer toujours un peu plus dans la difficulté. L’interprétation par Park Min-young est juste à croquer. Ses grands yeux étonnés qu’elle promène tout au long du drama, son sourire éclatant, font qu’on ne peut que comprendre l’affection et l’attirance qu’elle suscite autour d’elle.

Le fils du premier ministre

J’adore quand Park Yoo-chun joue le premier de la classe obtus et coincé. Il fait ça à la perfection, la bouche serrée et les mains derrière le dos. C’est juste trop mignon de le voir petit à petit écorner ses principes à cause de son attirance pour Kim Yun-hee.

Une romance aux petits oignons

Le cheminement et la façon dont la romance se monte petit à petit sont excellents. On a d’un côté une fille qui ne veut pas dire qu’elle en est une, et de l’autre un garçon qui ne veut pas s’avouer qu’il a des sentiments pour celui qu’il croit être un autre garçon. C’est ce qui fait s’éterniser les atermoiements entre les deux protagonistes, et donne tout son sel à leur début d’histoire. Ensuite, leur timidité respective très touchante. C’est trop mignon, j’adore ça.

Les 4 fantastiques

En tout début d’histoire, l’équipe des 4 protagonistes principaux de Sungkyunkwan Scandal se déteste au premier regard, essentiellement par préjugés. Puis elle se découvre petit à petit, chacun dévoilant chaque jour un peu plus qui il est vraiment, sa nature profonde. Et c’est ainsi qu’ils finissent par s’apprécier. Le mix très réussi de ces quatre personnalités et l’histoire de leur amitié dessine le cours des épisodes. Alors que tout les poussait à se haïr les uns les autres, une grande partie du plaisir de l’histoire naît de leur complicité.

Une intrigue familio-politico-historique

Autour de cela, on a une histoire compliquée mais prenante, avec des meurtres, des vengeances, des intrigues, des manipulations politiques, en quelque sorte la soupe habituelle (dont on ne se plaint pas) qui vient ficeler le scénario et emmener les personnages dans une quête.

OST – Kim Jae-joong – For you it’s goodbye, for me it’s waiting

Une fiancée enquiquineuse

Pour une fois, la concurrente de l’héroïne n’est pas un personnage qu’on a envie détester. Au début de Sungkyunkwan Scandal si bien sûr. Mais la fiancée de Yi Seon-jun est une fille super gentille, qui a juste été gâtée pourrie jusqu’à l’os, ne connaît rien à la vie, et est d’une naïveté effrayante. Elle rêve de vivre une romance comme dans un livre. On sait qu’elle s’illusionne sur son histoire d’amour, encouragée par le système des mariages arrangés. Elle est comme un poussin qui vient de sortir de l’œuf et découvre le monde. Le premier homme qu’elle croise, et paf ! C’est son prince charmant! Le cœur qu’elle met à se montrer sous son meilleur jour pour plaire et conquérir Yi Seon-jun sont touchants. Franchement, ne pas détester la concurrente, c’est fort.

On aime dans Sungkyunkwan Scandal :

– le professeur et ses yeux perçants.
– Le vilain président des étudiants. L’acteur lui donne un souffle intéressant.
– Le background sur une société en devenir où hommes et femmes seraient sur un pied d’égalité.
– Les tendres moments entre Kim Yun-hee et Yi Seon-jun
– Les joutes verbales entre Kim Yun-hee et Yi Seon-jun

Acteurs:

Kim Yun-hee: Park Min-young 박민영
Yi Seon-jun: Park Yoo-chun 박유천
Mun Jae-sin : Yoo Ah-in 유아인
Gu Yong-ha: Song Joong-ki 송중기
Ha Hyo-eun:  Seo Hyo-rim 서효림

Page de Sungkyunkwan Scandal sur Wikipédia: https://en.wikipedia.org/wiki/Sungkyunkwan_Scandal

Star Date Sungkyunkwan Scandal (성균관 스캔들)
Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *