So I married the anti-fan 그래서 나는 안티팬과 결혼했다

(Last Updated On: 24 août 2021)

So I married the anti-fan est un drama de 2021 en 16 épisodes.

Le pitch:

Hoo Joon est une super star. Chanteur adulé à l’image parfaite, sa carrière est au sommet.
Lee Geun-young est une jeune journaliste à laquelle on confie toutes les tâches ingrates. Elle doit se rendre à une soirée promotionnelle à laquelle assistent des stars. C’est là qu’elle croise Hoo Joon. Sur un malentendu, elle pense qu’il frappe une femme. Outrée, elle décide de révéler à tous son vrai visage et de montrer au monde entier qui il est vraiment.

Mes remarques, avec spoilers:

C’est une romance très mignonne, entre deux personnes vivant dans des mondes différents, avec quelques rebondissements du fait de gens jaloux.
Ils y a de nombreux moments sympathiques qui font sourire.

Les meilleurs ennemis

Tout démarre avec un malentendu. Au début, Hoo Joon et Lee Geun-young ne s’aiment pas et se font des petites méchancetés sur le tournage. Cela rythme le début de la série. Mais comme ils sont gentils tous les deux, à force de se côtoyer, ils se rendent évidemment compte que leurs aprioris n’avaient pas lieu d’être. Et plus si affinités…

La superstar

Hoo Joon est quelqu’un de très gentil. Il n’est pas capable de mettre Lee Geun-young à la porte alors qu’elle n’a nulle part où aller. D’ailleurs il ne pourrait pas non plus donner un coup de pied à quelqu’un dans la détresse ou le besoin : il aide Oh In-hyung, il retrouve son amitié avec JJ, il sauve de la faillite son agence, il ramène chez elle sa fan fugueuse, il donne un concert pour son kidnappeur… C’est vraiment quelqu’un qui a le cœur sur la main.
Il cherche l’amour, de ses parents, de ses fans, des gens qui l’entourent, mais il en donne aussi énormément. On aime le sourire dont il gratifie Lee Geun-young.

Les beaux-parents

La soirée chez les parents de Lee Geun-young est marrante. Hoo Joon n’arrête pas de se faire taper dessus, d’abord par la mère, puis par le père. Ils lui en veulent et sont plein de préjugés sur lui. Pourtant, comme il est quelqu’un d’agréable, bien qu’ils le houspillent il lui offrent de la nourriture quand il repart, montrant qu’ils sont prêts à l’accepter. Ils n’en oublient pas pour autant de le menacer si jamais il fait pleurer leur fille. L’amour un peu rêche des parents de Lee Geun-young pour leur fille est marrant et touchant. J’aurais volontiers vu plus de scènes avec ces quatre-là réunis.

L’ex pleurnicheuse

Oh In-hyung est malheureuse, et on peut la comprendre. Son petit ami JJ cache leur relation aux autres (je n’ai pas bien compris pourquoi puisqu’au début on le voit l’embrasser devant tout le monde), et à part sa jalousie maladive, il a l’air d’autant s’intéresser à elle qu’à une paire de chaussettes trouées. Il n’y a que quand elle veut le quitter qu’il a son air de chien battu.
En plus, en tant que PDG, il ne fait rien pour l’aider à percer dans le métier, alors que c’est ce qu’elle veut le plus au monde. On a même l’impression qu’il fait tout l’inverse.
La pauvre Oh In-hyung, qui veut toujours poursuivre son rêve, subit bien des revers.
Sa réaction de refus lorsqu’on lui propose un contrat est d’autant plus déconcertante.

Le gars jaloux

JJ est une boule de jalousie sur pattes. C’est son principal moteur, et ça le bouffe complètement. Au lieu d’aller de l’avant, il ne sait que regarder la réussite de Hoo Joon en grinçant des dents et en lui mettant des bâtons dans les roues autant qu’il peut.
Obnubilé par son besoin de vengeance, il n’est pas capable de dire à Oh In-hyung qu’il tient vraiment à elle et essayer de la retenir.
Tout comme sa famille ne lui donne jamais d’amour, lui non plus ne sait pas l’exprimer. C’est un personnage que je n’ai pas bien compris.

La romance

Elle se passe plutôt bien. C’est mignon de voir leur antagonisme du début évoluer vers autre chose lorsqu’ils apprennent à se connaître. Hoo Joon est quelqu’un d’assez décidé. Lorsqu’il se rend compte qu’il en pince pour Lee Geun-young, il s’en rapproche avec constance.
J’aime beaucoup le fait qu’il ne doute pas d’elle. A partir du moment où ils sont ensemble, il est 100% avec elle. Son seul doute repose sur le fait d’arriver à la protéger. J’aime les romances où les amoureux ne doutent pas de l’autre.

Les deux derniers épisodes sont un peu longs. Hoo Joon et Lee Geun-young ne se voient pas pendant quelques temps, comme cela semble cher aux Coréens. Je suppose qu’ils ont besoin de dire que l’amour qui résiste à la séparation résistera au temps.

Un drama sympathique et mignon, pour passer un moment de détente léger, sans stress.

| So I married the anti-fan

Acteurs:

Hoo Joon: Choi Tae-joon 최태준
Lee Geun-young: Choi Soo-young 최수영
Jae Jong (JJ): Hwang Chan-sung 황찬성
Oh In-hyung: Han Ji-an 김희진
le photographe Go Soo-hwan: Kim Min-kyu 김민규
le manager Seo Ji-hyang: Kim Sun-hyuk 김선혁

Plus de So I married the anti-fan sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/So_I_Married_the_Anti-fan

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *