Prison playbook 슬기로운 감빵생활

Prison playbook

16 épisodes, 2017-2018

Le pitch

Kim Je-hyuk est un joueur star de base-ball. Le jour où un violeur agresse sa soeur, il le poursuit et le tabasse. Envoyé en prison, il va devoir s’adapter à sa nouvelle situation, entouré de codétenus pour certains violents, profiteurs ou complètement tarés. Heureusement, son ami Lee Joon-ho fait partie des gardiens et va tout faire pour le protéger.

Mes remarques, avec spoilers

Ce n’est pas particulièrement le genre de drama vers lequel je me serais spontanément dirigée. Mais tout d’abord Jung Hae-in y joue, et je lui fais confiance sur les scénarios, ensuite après avoir vu Hospital playlist et appris que c’est le même réalisateur, je n’ai plus hésité.

Un héros un peu spécial

Le héros semble n’avoir pas toujours le cerveau qui tourne à plein, à moins que son problème soit justement que son cerveau est à son maximum. En dehors du baseball dans lequel il excelle, il ne donne pas l’impression d’avoir inventé l’eau chaude, ni même la tiède. Mais en fait il mène très bien sa barque. Un peu aidé par la change et par son ami Lee Joon-ho, doté de bon sens pratique, il arrive à naviguer dans ces eaux difficiles. Il est terre à terre, pragmatique, très premier degré, et finalement efficace pour mener sa vie. En plus c’est un bon gars, le coeurs sur la main. Faut juste pas le faire ch**, parce que là il devient primaire.

Une prison bon enfant

On est très loin de l’ambiance de la prison de Oz (référence de vieux, série US de la fin des années 90), qui était d’une violence extrême pour tous les protagonistes, détenus comme gardiens. « Gentil » y était un mot issu d’un dictionnaire imaginaire. A contrario, Prison playbook est franchement un drama familial. Même s’il y a bien entendu des méchants et des timbrés, la série se laisse regarder sans en faire de cauchemars.

De l’humanité

La série se focalise beaucoup sur l’amitié, la main tendue vers l’autre, la notion de seconde chance. La plupart des agents pénitentiaires font preuve de beaucoup d’humanité envers les détenus, même s’ils savent être assis sur un baril de poudre avec certains.

Des codétenus aux petits oignons

Les compagnons de cellule de Kim Je-hyuk sont pour chacun d’entre eux des poèmes. L’accent à couper au couteau de Kaist est à lui tout seul tout un univers.

Le drogué est marrant et attachant, avec sa manière douce de parler, et sa façon de provoquer les autres. Il se fait tout le temps cogner à force de taper sur les nerfs de ses compagnons, et en même temps le groupe l’entoure et le protège. Le pauvre paye de prix fort sur l’autel du « ils ne furent pas tous heureux à la fin ». C’est lui qui sert de victime expiatoire à trop de choupitude dans cette série.

Jung Hae-in, on en parle ? Le capitaine Yoo arrive en toute fin d’épisode 5 et… waouh !!! Vous avez vu ce regard qui tue ? J’adore cet acteur !! On dirait qu’il va traverser l’écran et défoncer quelqu’un! Son interprétation du soldat qui subit plus qu’une injustice est extra.

Le perpète, avec son air pépère et paternel, montre son vrai potentiel à l’arrivée du larbin. Une scène surprenante, je ne m’y attendais pas!

Un éventail de gardiens aux sensibilités très variables

ça va du directeur qui veut profiter de tout pour se faire bien voir, mais qui sous son air bonhomme est capable de fermeté, à Na l’intransigeant psychorigide, en passant par le pourri qui extorque de l’argent. L’agent de proximité Paeng est celui dont on découvre petit à petit le plus d’éléments, de faiblesses et de tendresse sous ses insultes à répétition. Lee Joon-ho, l’ami retrouvé, sert de pilier pour Kim Je-hyuk, et en même temps lui aussi repense sa vie, ses priorités et ses objectifs.

J’ai vraiment passé un excellent moment avec ce drama, qui rebondit au travers de divers incidents dans le milieu carcéral pour faire avancer l’année de prison de Kim Je-hyuk, son évolution mentale, la naissance de ses amitiés, et son introspection, notamment amoureuse. Lui qui a tout perdu retrouve ses valeurs et ses priorités.

OST Heize

Acteurs

Kim Je-hyuk: Park Hae-soo 박해수
Lee Joon-ho: Jung Kyung-ho 정경호
Kim Min-chul: Choi Myung-soo 최무성
Kaist: Park Ho-san 박호산
Jean Valjean: Kang Seung-yoon 강승윤
Yoo Jeong-woo: Jung Hae-in 정해인
Gardien Paeng: Jung Woong-in 정웅인
Kim Young-cheol: Kim Sung-cheol 김성철

OST Zion T

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *