Pandora 판도라

Pandora est une film de 2016 de Park Jung-woo 박정우, en 136 minutes.

Le pitch

La centrale nucléaire d’une petite ville de bord de mer soulève des oppositions auprès de certains de ses habitants, parmi lesquels Kang Jae-hyeok. Son père y est mort, et lui ne veut plus travailler pour elle, bien qu’elle soit un important fournisseur d’emploi local.
Alors qu’il avait décidé de tout plaquer et de quitter la région, un incident majeur survient, menaçant la centrale d’exploser.
Kang Jae-hyeok met alors toutes ses forces en œuvre pour essayer de sauver, en premier lieu sa famille, mais aussi tous les habitants alentours.

Mes remarques, avec spoilers

Un film poignant, qui alerte sur certains dangers, certes connus, mais les images et les gens rendent plus que les mots.
Kim Nam-gil tient le film de bout en bout. Plus qu’un personnage principal, il est omniprésent.

La situation économique

Dans ce film, c’est la situation économique difficile qui pousse les gens à travailler pour la centrale, et à se lier à elle à tous les niveaux. Au cours du temps, toute la région est devenue dépendante des retombées économiques qu’elle produit, sous forme d’emplois, qu’ils soient directs ou induits, comme dans le cas des restaurants.

De fatales réductions de coûts

Les manquements aux obligations de sécurité prennent leur source dans le désir d’économiser de l’argent au sein de l’entreprise. Ces coûts et ces manquements sont une petite pierre qui roule pour se transformer en gros rocher.
La centrale nucléaire n’est pas là pour œuvrer au bien commun en fournissant de l’énergie à la population, elle est là pour gagner de l’argent. C’est le sens du profit qui guide ses dirigeants.

Ne pas se faire pointer du doigt

Des erreurs en chaîne vont être faites, pour tenter de couvrir un dommage à chaque fois plus grand. Sauver la face, ne pas s’humilier, ne pas avouer, ou trouver un coupable pratique. Camoufler, réparer avec des bouts de ficelle pour que le public ne sache rien de la gravité de la situation, autant d’attitudes qui transforment un problème gérable en catastrophe.

Le héros malgré lui

C’est celui qui rejetait la centrale, qui ne voulait plus rien avoir affaire avec elle, qui se retrouve moralement incapable de la laisser tomber, elle et les gens qui sont autour. Kang Jae-hyeok ne peut tout simplement pas tourner le dos à ses amis et s’enfuir sans eux. Il ne peut pas non plus se dire qu’il n’aura pas tout fait pour sauver sa famille. Si cela passe par une action de l’intérieur, parce qu’il en a les compétences, il ira. C’est son sens des responsabilités qui le guide.
Son sacrifice vous brisera le cœur.

Une réflexion sur le nucléaire

On ne peut pas voir ce film sans se faire une réflexion sur le nucléaire. Quelle que soit son opinion, Pandora est un film qui fait réfléchir.

Acteurs:

Kang Jae-hyeok: Kim Nam-gil 김남길
Mrs. Seok, la mère de  Kang Jae-hyeok : Kim Young-ae 김영애
Yeon-joo, la fiancéde de Kang Jae-hyeok: Kim Ju-hyeon 김주현

Plus de Pandora sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Pandora_(2016_film)

Interview

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *