Oh my ghost

Oh my ghost 오 나의 귀신님

2015, 16 épisodes

Le pitch

La commis de cuisine Na Bong-sun est une jeune femme maladroite, introvertie, apeurée. Dans son métier au restaurant de Kang Sun-woo, elle se fait tout le temps houspiller par ses supérieurs. En fait sa peur vient des fantômes qu’elle peut voir. Trop timide pour les chasser, elle essaie de se faire aussi discrète que possible, et passe ainsi à côté de sa vie.
Shin Soon-ae est une fantôme aigrie qui ne peut pas monter au ciel tant qu’elle ne sera pas en paix avec elle-même. Or comme elle est morte vierge, ce qu’elle veut par-dessus tout, c’est posséder le corps d’une femme, pour qu’un homme lui fasse l’amour.

Kang Sun-woo est un chef réputé, sûr de lui, doué et arrogant. La timide Bong-sun en est secrètement amoureuse, mais n’ose même pas le regarder dans les yeux.
Ce jour-là, par hasard, l’éffrontée fantôme Soon-ae s’empare du corps de Bong-sun pour se cacher.
Chaos en vue.

Mes remarques, avec spoilers

Je n’avais pas d’attente particulière pour ce drama, sur lequel je suis tombée par hasard, mais j’ai finalement passé un bon petit moment avec. Il se laisse regarder avec plaisir, et les acteurs principaux n’y sont pas pour rien.

La fantôme énervante

Au début, cette fille est une vraie tête à claque. Capricieuse, ingérable, autocentrée. Mais à partir du moment où elle intègre le corps de Bong-sun, elle devient bien plus intéressante. Même si elle est complètement fofolle, elle prend un côté sympathique avec sa vivacité et sa spontanéité.
Sur le fait qu’elle soit tout le temps à demander au chef de coucher avec elle, et le poursuive jusque dans sa chambre, on notera que si c’est un homme qui avait cette attitude envers une femme, il y a longtemps que la fille aurait reporté plainte pour harcèlement.

Le chef Sun-woo

Le chef étant évidemment séduisant, et on a envie que son histoire d’amour se concrétise. Ceci dit, cela fait un peu mal de voir que c’est plutôt de la fantôme dont il tombe amoureux, plus que de la vraie Bong-sun. En plus ce qui est dommage, c’est que la fille ne se rappelle de rien de ce qui s’est passé pendant qu’elle était dépossédée. L’histoire aurait été plus sympathique si elle avait assisté à tout, même sans pouvoir intervenir.
L’amorce de triangle amoureux avec son crush de jeunesse ajoute un brin de tension dans le couple en devenir.

Le sous-chef tête à claques

En voilà un qui m’a bien énervée, du début à la fin. Il est pénible en cuisine, il donne aux autres son propre travail à faire, il s’attribue des mérites qui ne sont pas les siens, et il pourrit la vie de son équipe avec des soirées à répétition. Apparemment, les Coréens ne savent pas dire non, ils préfèrent s’inventer des excuses à 2 balles chaque fois qu’ils le peuvent. Refuser est sûrement mal vu au niveau social. Dommage. Les gars, vous connaissez ces trois lettres « NON » ? C’est important de savoir utiliser ce petit mot, sa puissance est assez forte. Essayez si vous n’avez pas l’habitude, vous verrez, les gens sont parfois surpris, mais c’est efficace. Promis. Je l’envoie régulièrement sans filtre ni circonvolutions, il fait son effet.

La petite intrigue policière

Ben il est très sympa ce petit fil rouge, qui se dévoile au cours de l’histoire. On ne sait rien de la mort de la fantôme, et c’est finalement ce point qui va amener à une intrigue policière tout à fait charmante.

On parle évidemment beaucoup de cuisine, c’est un arrière-plan sympa.

C’est quoi ce tic des dramas coréens d’envoyer l’un des personnages 2 ans à l’étranger ? Franchement, ça n’ajoute rien à l’intrigue, ça ne fait qu’allonger la sauce de l’épisode final. Inutile.

On aime :

– la chamade foldingue
– le mignon Cordon
– la montée de romantisme entre le chef et Bong-sun
– le surnom Bong-bong

Acteurs

Kang Sun-woo : Jo Jung-suk 조정석
Na Bong-sun : Park Bo-young 박보영
Shin Soon-ae : Kim Seul-gie 김슬기
Choi Sung-jae : Lim Joo-hwan 임주환

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *