Move to heaven 무브 투 헤븐: 나는 유품정리사입니다

(Last Updated On: 2 juin 2021)

Move to heaven est une drama de 2021 en 10 épisodes.

Le pitch:

Han Geu-ru et son père ont une société qui s’occupe de trier et nettoyer les logements de personnes défuntes.
Mais Han Geu-ru n’est pas un garçon tout à fait comme les autres. Il est autiste Asperger. Et le jour où son père décède, il doit être mis sous tutelle.
Apparaît alors dans sa vie un oncle qu’il ne connaît pas, fraîchement sorti de prison, peu sociable, et empêtré dans des problèmes personnels.

Mes remarques, avec spoilers:

Ce n’est pas le genre de drama qui va vous mettre de bonne humeur rien qu’en le regardant. Mais c’est une série très humaine et touchante.

Han Geu-ru et Sang-gu

Move to heaven, c’est l’histoire de deux personnalités qui ont peu en commun mais vont devoir cohabiter. Chacun apprend à connaître l’autre, à découvrir qui il est vraiment derrière son masque. Han Geu-ru et Sang-gu ne sont pas de la même génération, n’ont pas la même éducation ni le même style de vie, tous deux ont une approche très différente de la façon d’organiser leur vie, et chacun a son fardeau de souvenirs pour bagage.
Les deux vont s’observer avec une sorte de curiosité effarée, comme si l’autre était un insecte étrange. Leurs façons de s’attacher est super attendrissante.

Han Geu-ru

Ce jeune homme est un héros différent. On découvre peu à peu ses difficultés pour s’insérer dans l’environnement construit par les autres, alors que lui communique autrement.
En tant qu’autiste, il n’aime pas le contact avec les gens, et a des difficultés de communication. Asperger, il a une mémoire incroyable qu’il utilise dans sa profession pour cerner les défunts et leurs vœux les plus chers. Il est très humain avec tout le monde, mais sa naïveté peut facilement en faire une cible pour des personnes qui verraient en lui une proie facile.

Le déroulé

On a à chaque épisode, jusqu’au 6e, l’histoire d’un défunt, telle que les nettoyeurs la découvrent. C’est touchant de voir l’histoire de ces gens, qui ont été aimés ou rejetés, et la façon qu’ont les familles de gérer le deuil.
A partir du 7e épisode, on change un peu de rythme, avec moins d’histoires individuelles, et plus passages sur le fil rouge qu’est le passé des protagonistes. L’histoire de l’épisode 7 se concentre sur le boxeur, la 8e sur celle des 2 frères, et la 10e sur les parents de Han Geu-ru.

Sortez vos mouchoirs

Vous ne serez pas ménagé. Je ne suis pas certaine qu’il y ait eu le moindre épisode qui ne m’ait pas fait larmoyer. Ce n’est certes pas bien difficile avec moi, mais quand même. Les amours contrariées ou les regrets infinis qui restent aux vivants sont poignants. C’est une série sur les défunts, et les asticots ne vous seront pas épargnés.

On aime:

– Le gentil Han Geu-ru, poli, direct, structuré
– Cet oncle bourru qui doit commencer à se pardonner à lui-même avant de pouvoir recommencer à vivre
– La timidité et les oreilles rougies de Sang-gu chaque fois qu’il croise l’assistante sociale Son Woo-rim
– La gentille voisine Yoon Na-mu
– La mère râleuse de la gentille voisine
– Le boxeur Kim Su-cheol

Acteurs:

Han Geu-ru: Tang Jun-sang 탕준상
l’oncle de Han Geu-ru, Sang-gu : Lee Je-hoon 이제훈
le père de  Han Geu-ru, Jeong-woo: Ji Jin-hee 지진희
la voisine Yoon Na-mu: Hong Seung-hee 홍승희
le boxeur Kim Su-cheol: Lee Jae-wook 이재욱
l’assistante sociale Son Woo-rim: Choi Soo-young  최수영
l’avocat Oh Hyun-chang : Im Won-hee 임원희
le recycleur Park Joo-taek: Lee Moon-sik 이문식

Plus de Move to heaven sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Move_to_Heaven

Le (long et bon) article de Lee Gyu-lee de The Korea Times: Director touches on social issues through heartfelt series, ‘Move To Heaven’

Interview

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *