Men are men 그놈이 그놈이다

(Last Updated On: 18 septembre 2021)

Men are men est un drama de 2020 en 16 épisodes. Il est aussi appelé To all the guys who loved me.

Le pitch:

Seo Hyun-ju est une femme un peu fofolle qui manage des auteurs de webtoons. Elle a décidé de ne jamais se marier, car elle est la seule personne sur terre en qui elle peut avoir toute confiance.
Ses parents veulent tout faire pour la caser, et l’obligent à aller à des rendez-vous arrangés.
Son frère adoptif Park Do-gyeom est secrètement amoureux d’elle.
Hwang Ji-woo est un pdg d’une société pharmaceutique qui se rappelle de ses anciennes vies. Il a déjà été marié 3 fois à Seo Hyun-ju, mais à chaque fois il a tout fichu en l’air. Pour cette vie-ci, il compte bien se rattraper.

Mes remarques, avec spoilers:

C’est un drama plutôt divertissant dans les premiers épisodes, qui met le sourire quand on le regarde. Mais vers le 11e épisode, l’ambiance tourne, et ça devient plus pesant, avec la méchante vieille qui ne sait pas s’arrêter. Le rythme léger cassé a du mal à reprendre ensuite.

|To all the guys who loved me – Netflix

Une touchinette de fantastique

Au début, les transitions sont parfois étranges, comme aller d’une scène à l’autre en passant par le plafond, ou au travers d’une boisson qui coule dans un verre.
Le fait que les protagonistes se rappellent leurs vies précédentes ajoute une très légère touche fantastique au drama. Nous découvrons leur histoire par bribes, notamment grâce aux souvenirs perdus de Seo Hyun-ju qui refont surface. Cela nous permet de traverser différentes périodes.

Des sentiments un peu tièdes

J’ai eu du mal à ressentir la romance entre les deux personnages principaux.
Hwang Ji-woo est déjà amoureux de Seo Hyun-ju lorsqu’il la rencontre. Il ne fait pas d’efforts de séduction. Il se pose juste là et dit qu’il a des sentiments.
Seo Hyun-ju est très détachée pour ce qui concerne les relations amoureuses. Elle n’a pas de relations autres qu’amicales envers les hommes qu’elle croise. Lorsqu’à un moment elle développe des sentiments pour Hwang Ji-woo ce n’est pas évident à ressentir. Lorsqu’elle finit même par dire à Hwang Ji-woo qu’il représente tout pour elle, j’en ai été surprise. Ah bon? A quel moment elle est tombée raide dingue? Je ne l’ai pas senti venir, et elle ne le montre pas.
Le meilleur passage romantique est pour moi l’épisode du placard, quand ils se cachent des parents.

| KBS

Le garçon malheureux, la fille malheureuse

Du coup, on est malheureux aussi, parce qu’on les aime bien.
Park Do-gyeom est un gentil second lead aux yeux un peu abattus. Il passe son temps à regarder Seo Hyun-ju avec ses yeux crapaud-mort-d’amour, et en retour elle lui tapote sur la tête comme un toutou fidèle. Évidemment, il est tellement gentil qu’il veut se montrer bon perdant, pour que Seo Hyun-ju soit heureuse.
On est un peu malheureux pour Han Seo-yoon aussi. Elle est sincèrement amoureuse de Park Do-gyeom, mais lui ne la regarde pas du tout. A part qu’elle est un être humain et pas un meuble, elle est complètement transparente pour lui. Cet amour à sens unique est assez triste, car on le sent profond et bienveillant.
Il y a plein d’autre personnages secondaires intéressants, comme l’équipe du webtoon ou les copines de Seo Hyun-ju qui créent des petits divertissants tout au long de la série.

La vieille qui ne renonce pas

Elle est juste pathétique Kim Seon-hee. Hwang Ji-woo ne l’a jamais regardée, et il regarde tout aussi peu sa fille qu’elle voudrait lui fourguer pour avoir l’impression d’avoir un lot de consolation. C’est une femme méprisable, sans même l’envergure d’une redoutable méchante. Même pas risible, elle est pitoyable.
Son changement d’attitude en mode bisounours tout à la fin est sans intérêt.

| KBS

Le mariage arrangé

Je trouve assez incroyable ces histoires de mariage arrangé qui semblent encore avoir cours en Corée à l’heure actuelle, puisqu’on nous les sert régulièrement dans les dramas. Hwang Ji-woo et Han Seo-yoon sont deux adultes qui disent qu’ils n’ont pas l’intention de se marier ensemble. Les choses sont claires, non? Mais pour les gens autour d’eux, le fait que les familles en aient discuté prend le pas sur la volonté des deux. C’est dingue.
Puis d’un coup le sujet, qui était brûlant, disparaît complètement du drama. Parce que.

Le mariage sinon rien

La question du mariage est assez centrale dans Men are men, puisque l’ouverture se fait sur Seo Hyun-ju qui veut s’épouser elle-même. Voilà qui paraît étrange, le célibat me semblerait suffisant. Mais on a une jeune femme qui ne veut pas du tout se marier, avec qui que ce soit, et personne ne la prend au sérieux, son entourage passe son temps à essayer de la caser. Cela doit être fatiguant à la longue.
A l’opposé de cette femme qui refuse de se lier, on a des gens pour lesquels le mariage est tout, une inéluctable finalité. Comme par exemple les parents, obsédés par la chose.
Du coup, on a des gens qui ne se marient pas, et envisagent d’être un couple du week-end.
Ah? C’est tout? J’ai raté un truc? Moi si je veux être avec quelqu’un c’est toute la semaine! Je suis trop gourmande? Ha ha, j’assume!

Un drama agréable par ses acteurs et son ambiance générale, mais dont l’intrigue principale n’est pas ébouriffante.

| KBS

Acteurs:

Seo Hyun-ju: Hwang Jung-eum 황정음
Hwang Ji-woo: Yoon Hyun-min 윤현민
Park Do-gyeom: Seo Ji-hoon 서지훈
Han Seo-yoon: Jo Woo-ri 조우리
la mère de Han Seo-yoon, Kim Seon-hee: Choi Myung-gil 최명길
la mère de Seo Hyun-ju, Jung Young-soon: Hwang Young-hee 황영희
le père de Seo Hyun-ju, Seo Ho-joon : Seo Hyun-chul 서현철

Scénario: Lee Eun-young 이은영

Plus de Men are men sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia..org/wiki/Men_Are_Men

Sa page sur KBS (en coréen): http://program.kbs.co.kr/2tv/drama/mister/pc/index.html

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *