Memories of the Alhambra

Memories of the Alhambra알함브라 궁전의 추억

2018, 16 épisodes

Le pitch

Yoo Jin-woo, l’arrogant et manipulateur PDG d’une très grosse entreprise technologique se voit proposer par un jeune programmeur un jeu en réalité virtuelle. Il est en concurrence sur l’affaire avec son ex meilleur ami.
Les deux se rendent dans la ville de Grenade pour tester le jeu.
Yoo Jin-woo va loger chez la sœur du programmeur, et les débuts de leur relation, vu les manières arrogantes et insensibles du PDG, ne sont pas faciles.
Mais il semblerait qu’il y ait un grave bug dans le jeu : des gens disparaissent, d’autres meurent, et l’arrogant Yoo Jin-woo va se retrouver à lutter pour sa vie.

Mes remarques, avec spoilers

Des débuts laborieux

J’ai eu du mal à accrocher sur cette série. Les deux premiers épisodes m’ont plutôt laissée de marbre.

Monsieur Riche Connard ne donne pas l’impression qu’on va pouvoir s’attacher à lui.
Mademoiselle JeSuisPauvreMaisTravailleuseDoncVertueuse change un peu vite d’avis sur Monsieur Riche Connard dès qu’il lui donne beaucoup d’argent.
Les combats à l’épée ne m’ont pas transcendée, du coup je les ai trouvés trop longs, comme toutes les scènes de poursuites d’hommes en cottes de mailles, avec ou sans flèches.
La localisation de l’action en Espagne, n’ajoute aucun intérêt pour moi, mais j’imagine que pour un public asiatique c’est exotique.

Un scénario original

J’ai continué avec l’épisode 3 car les critiques de cette série étaient massivement élogieuses. J’ai continué avec les épisodes 4 et 5 car, m’enfin, c’est Hyun Bin ! Et je crois bien que ce n’est que vers l’épisode 7 que j’ai commencé à développer un certain intérêt pour l’histoire. Le scénario est vraiment original, on n’a pas du tout une impression de déjà vu en suivant la série. J’ai aimé l’intrigue autour de la recherche du développeur, du vieux en quête de vengeance, des histoires autour de la société, mais j’ai galéré tout du long autour de ces scènes de combat.

Les épouses de Yoo Jin-woo

On peut dire qu’il ne sait pas les choisir. En même temps, peut-être n’a-t-il eu que ce qu’il méritait…
La première devait être le mariage arrangé parfait sur le papier, avec une femme soumise et hésitante. Dommage qu’elle l’ait trompé avec son meilleur ami…
Sa seconde, Go Yoo-ra, est vraiment pathétique. Une croqueuse de diamant à forte poitrine qui sème la m*** plus vite qu’un vol d’étourneau. Sûrement un bon coup au lit, car sinon rien ne justifie de se traîner une hystérique pareille. Quant à l’épouser, ma foi, dans le vraie vie aussi on croise des hommes qui se tirent des balles dans le pied en s’imaginant que c’est le chemin qu’ils sont obligés de prendre, alors pourquoi pas dans un scénario.

On aime :

– La jeune sœur Jung Min-joo, pétillante, maline, impertinente
– Le secrétaire Seo Jung-hoon, auquel on s’attache peu à peu
– Le baiser dans la cabine d’essayage, qui laisse enfin paraître des sentiments
– Le petit-déjeuner commun de Yoo Jin-woo et Jung Hee-joo, qui semble préfigurer ce que pourrait être la vie d’après, tout en douceur

Acteurs :

Yoo Jin-woo : Hyun Bin 현빈
Jung Hee-joo : Park Shin-hye 박신혜
Seo Jung-hoon : Min Jin-woong 민진웅
Jung Min-joo : Lee Re 이레

#fantastique #futuriste #romantique

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *