Marion Pichardie - Photographies Son Hyeong-won

Marion Pichardie 피샤르디 마리온

(Last Updated On: 26 septembre 2021)

Marion Pichardie est une journaliste et réalisatrice française née en 1995.

La rencontre

Marion je l’ai rencontrée au détour de Twitter, je ne sais même plus très bien à la faveur de quel post. J’aime bien ce genre de rencontres fortuites mais porteuses.

Marion Pichardie - Photographie Esther Jules - 09/2021
| 2021

La première chose qui m’a frappée chez Marion, c’est la qualité de ses articles. En tant que Française qui aime la Corée, les Coréens et les Kdramas, j’ai du mal à trouver sur le net des textes intéressants et construits, qui ne soient pas de simples copies d’articles anglophones. Ses articles sur Lee Seung-gi et Ji Chang-wook m’ont convaincue de sa capacité de travail et de sérieux.

Son article sur Lee Seung-gi: https://bit.ly/2XOEHJM
Son article sur Ji Chang-wook: https://bit.ly/3igBmdF

Ma seconde rencontre avec Marion se fit « en vrai ». Elle avait organisé une après-midi thématique autour de la Corée du Sud. Encore une fois, l’implication qu’elle a mis dans son projet m’a séduite. Son propos, qu’elle soutenait par des diapositives de présentation, elle l’a agrémenté de nourriture coréenne faite maison, d’une initiation ludique à l’écriture coréenne et d’un quiz bon enfant, avec lequel elle récompensait ses auditeurs. La salle était pleine et l’ambiance très agréable.

Si vous avez déjà fait quoi que ce soit qui ressemble à une conférence, vous saurez le travail d’organisation que cela représente.

La réalisation

L’écriture, le cinéma et surtout la Corée du Sud sont ses grandes passions. Voilà qui tombe bien.

Marion Pichardie, c’est aussi un CV.

Parfaitement bilingue pour vivre en Angleterre depuis ses 14 ans, elle termine actuellement ses études de journalisme à l’université de Westminster à Londres (UK), après avoir étudié le cinéma à Paris.

Elle a réalisé le documentaire Illusion : la ville qui ne fut jamais (British Pathé TV, 2019) retraçant, pendant la Première Guerre mondiale la construction secrète par l’état-major français d’un faux Paris pour tromper les pilotes allemands venant bombarder la ville la nuit.

| Musée de la Grande Guerre – Meaux – France – Programme culturel 2019

L’écriture

Journaliste free-lance, vous pourrez retrouver les articles de Marion Pichardie dans le magazine canadien ATK ou dans le magazine français Ksociety, pour lequel elle a notamment interviewé Choi Ran la scénariste du drama Mouse ou le stunt director de Vagabond Gang Poong.

| Ksociety

Et puis bientôt…

Elle a des projets en gestation dans les tiroirs, Marion. Mais chut, c’est secret pour l’instant.

Tout au plus saurons nous qu’elle va s’installer en Corée du sud dès septembre 2022 afin d’y poursuivre sa carrière, et qu’elle est en ce moment sur la réalisation d’un nouveau film traitant de l’histoire d’une héroïne française.

Marion Pichardie, septembre 2021 - Photographie Esther Jules
| 2021

« J’entame la dernière année de mes études de journalisme à Londres et prévois de m’installer en Corée du Sud l’été prochain. J’ai pu rencontrer, interviewer et même me lier d’amitié avec des personnes incroyables travaillant dans l’industrie des Kdramas et autres, et ai donc pu mettre en place un vrai réseau professionnel là-bas. J’apprends aussi intensément la langue et l’écriture coréenne depuis presque deux ans. En fait, chaque jour de ma vie est Corée, que ce soient mes loisirs ou mon travail.
Une fois sur place je compte également réaliser des reportages sur le pays et surtout des films inspirés de Kdramas. J’ai envie d’essayer d’autres choses également une fois installée comme le mannequinat. »

Marion Pichardie, septembre 2021 - Photographie Esther Jules
| Marion Pichardie, septembre 2021

Ce que j’aime chez Marion? À part son travail? C’est la force que je vois en elle. C’est une femme qui suit ses envies et ses passions avec flamme.

Elle apprend à connaître un pays, s’intéresse à sa culture et à son histoire, sans superficialité. Elle en étudie la langue avec détermination, et partage ce qu’elle aime autour d’elle.

Je croise les doigts pour elle, pour que ses efforts soient payants.

J’espère que vous aussi, si vous ne la connaissez pas encore, allez désormais garder un œil sur son travail.

Plus de Marion Pichardie sur le net :

Son site: https://marionpichardie.wordpress.com/ 

Son Twitter: https://twitter.com/PichardieMarion

Sur Instagram: https://www.instagram.com/marionpichardie/

Ses articles sur ATK http://atkmagazine.com/author/marionpichardie/

Marion Pichardie, photographiée par Son Hyeong-won
| by Son Hyeong-won

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *