Love in the moonlight KBS

Love in the moonlight 구르미 그린 달빛

2016, 18 épisodes

Le pitch

Une jeune fille se retrouve déguisée en eunuque au service d’un prince. Bien sûr ils vont se rapprocher. Bien sûr il y a dans le coin une fiancée, des ennemis politiques, des complots, des têtes à trancher.

Trailer – KBS World
Trailer – KBS World

Mes remarques, avec spoilers

Une amitié qui se transforme en plus

J’ai adoré le début. Tous les épisodes pendant lesquels Hong Ra-on est eunuque incognito sont vraiment les meilleurs. Hong Ra-on est impertinente avec le prince, on adore ça et lui aussi. Même si au début il est surpris voire fâché, toute cette spontanéité et cette sincérité sont pour lui des facteurs nouveaux et rafraîchissants.
Elle est vive, enjouée, imprévisible, Park Bo-gum a un sourire d’anthologie, leur amitié se développe à toute vitesse, et lorsqu’ils commencent à se regarder dans le blanc des yeux avec des coeurs qu’ils essayent de cacher, ils sont trop mignons.
Dommage que le déguisement en homme de Hong Ra-on ne tienne pas plus longtemps, c’est grâce à lui et aux malentendus qu’il crée que se faisait le gros de la magie du drama.

Le rival

Kim Yoon-sung est un personnage ambivalent joué avec talent, et plus l’histoire avançait plus je m’attachais à lui. Jung Jin-young a donné de la force à son personnage, et si Park Bo-gum n’avait pas été aussi bon, je serais certainement tombée dans le piège du « second lead syndrome ».

Le 3e homme

Kim Byung-yeon est super sexy avec son costume sombre, son épée, sa mine dangereuse et son regard par en dessous. Les cheveux longs lui vont à merveille, et il vole dans les airs comme un super-héros. On aurait voulu le voir encore plus.

Je t’aime, tu m’aimes, je te quitte…

Bwa, arrêtez avec ficelle scénaristique larmoyante! Toute la partie où Hong Ra-on quitte Lee Yeong m’a semblée assez pénible. J’ai toujours du mal quand l’un des amoureux quitte l’autre pour des raisons à mon sens très c**. Du coup les deux sont malheureux, et moi avec. En plus ici, cela m’a semblé durer super longtemps, je n’en pouvais plus d’attendre que cette gamine têtue change d’avis. Non mais c’est vrai, quoi, les deux étaient super mignons et heureux ensemble, arrêtez de nous torturer, que diable!

KBS World – Love in the Moonlight : Making Film 4

Trop d’intrigues et de manipulations

On finit par comprendre pourquoi Hong Ra-on se cache, déguisée en garçon. Mais pour moi ça part dans le champ du « trop ». Trop d’intrigues, d’événements anciens qui ressurgissent et tous sont liés, trop de manipulations et de vengeance. A moins que ce ne soient les 20 épisodes, qui étaient 4 de trop? Malgré tout ce drama reste sympa.

KBS World – Love in the Moonlight : Making Film 2
KBS World – Love in the moonlight End of the series party interview [Entertainment Weekly / 2016]
KBS World – Interview with Cast of « Love in the Moonlight » [Entertainment Weekly / 2016]

Acteurs

Lee Yeong: Park Bo-gum 박보검
Hong Ra-on: Kim Yoo-jung  김유정
Kim Yoon-sung:  Jung Jin-young  정진영
Jo Ha-yeon:  Chae Soo-bin  채수빈
Kim Byung-yeon: Kwak Dong-yeon  곽동연

Page de Love in the moonlight sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Love_in_the_Moonlight

Page sur KBS2 (en coréen): http://program.kbs.co.kr/2tv/drama/gurumi/pc/index.html

Moonlight Drawn by Clouds – OST part 3 – Gummy

J’adore la petite vidéo promotionnelle avec Park Bo-gum en lunettes de soleil et habit traditionnel qui danse avec d’autres acteurs au milieu de la cour du palais. C’est frais et marrant.

Vidéo promotionnelle Love in the moonlight – KBS Drama

On peut supposer qu’il y a là une référence au fait que le prince de Love in the moonlight est à l’origine de nombreuses danses de cour traditionnelles. Ou pas. (Source: https://en.wikipedia.org/wiki/Crown_Prince_Hyomyeong )

Par contre, ils n’ont pas dû traduire les paroles françaises de la piste sonore: « Je veux ton bombastic » « Montre-moi ton corps de rêve qui fait kiffer » « Je veux te voir bouger vas-y remue tes formes, suis-moi tu vas kiffer pas moyen que tu dormes »

Je meurs de rire en les imaginant s’étrangler s’ils traduisent!!

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *