Love and leashes 모럴센스 (L’amour en laisse)

2021-2025 Film LEE Jun-young 이준영 Mes favoris ♥ Romance
(Last Updated On: 26 juin 2022)

Love and leashes est un film de 2022 en 117 minutes. Il est aussi appelé Moral sense ou L’amour en laisse.

Le pitch

Jung Ji-Hoo, qui a des préférences sexuelles un peu particulières, reçoit un colis avec des objets compromettants à son entreprise. Malheureusement, c’est la froide Jung Ji-Woo qui l’ouvre à sa place.

Mes remarques, avec spoilers

Une comédie romantique avec Lee Jun-young? De base, je dis oui, je veux! Sans connaître quoi que ce soi du pitch, j’ai vu le 1er teaser, et j’ai éclaté de rire. Oui je veux encore!

Me voilà donc prête pour le jour de la sortie.

J’ai entendu certains culs pincés s’offusquer de la thématique, mais franchement qu’ils aillent râler ailleurs. Évidemment tout le monde va penser au célèbre livre d’ E. L. James, mais oubliez. Je l’ai eu entre les mains et je baillais d’ennui au beau milieu d’une turlute dans un bain. J’ai insisté en regardant le 1er film, mais pff non toujours ennuyeux, je n’ai pas eu d’accroche.

En mode comédie

Love and leashes est traité sur un mode beaucoup plus fun et léger. Et puis surtout, adieu cette dinde d’Anastasia. Point de godiche ici.

La surprise se crée du fait que c’est la femme qui est le caractère dominant du duo. Alors même que le personnage de Jung Ji-woo s’imagine dans un premier temps que c’est autour de son cou que pourrait finir le collier pour chien, il s’avère qu’il est prévu pour le cou de Jung Ji-hoo.

Les caractères principaux sont parfaits

Jung Ji-woo est une femme décidée, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et qui en souffre parfois car son caractère est vu comme trop dur par ses collègues. Alors qu’elle, elle se voit juste comme rigoureuse et professionnelle.

Jung Ji-hoo est un jeune homme qui a tout pour plaire. Il présente bien, il est sociable et il a l’air sûr de lui, sans être arrogant. Mais au fond, il est timide et complexé. C’est un grand sensible qui pleure facilement.

Il plaît à la gent féminine, qui lui tourne autour. D’ailleurs il plaît aussi à Jung Ji-woo, et c’est comme cela que leur rapprochement pourra se faire. Elle est curieuse de lui et a envie d’en savoir plus et de le connaître mieux.

Jugement et tolérance

Ce film nous parle de tolérance, et du jugement que nous pouvons avoir pour ceux qui sont différents. Jung Ji-woo ne juge pas d’emblée. C’est ce qui fait d’elle un personnage fort et intéressant. Elle étudie chaque situation et va au fond des choses.

Lorsqu’elle découvre les goûts particuliers de Jung Ji-hoo, elle est curieuse mais sans que ce soit méchant ou malsain. Elle essaye de comprendre et se renseigne.

Jung Ji-hoo, lui, a l’habitude d’être jugé et condamné d’emblée. Du coup, il est toujours sur la défensive. L’attitude et les réactions de Jung Ji-Woo le surprennent sans cesse. Il part du principe du rejet, et se retrouve déstabilisé face à son absence.

Un peu déstabilisée

Après avoir vu le teaser de Love and leashes, j’attendais un film traité sur un mode plus fun, je pensais qu’il s’agirait d’une pure comédie, autour de la thématique BDSM. C’est plus sérieux, tout en restant très léger. J’ai passé la plupart du film un sourire aux lèvres.

J’avoue… je l’ai regardé une 2e fois le surlendemain.

J’ai surtout regretté la voix off qui nous donne un cours BDSM pour nous expliquer de temps en temps comment tout ce petit monde fonctionne. J’aurais préféré que ce soit intégré à l’histoire ou aux dialogues. Le mode « didacticiel » m’a laissée perplexe.

Les autres personnages de L’amour en laisse

On les voit assez peu.

Du côté de Jung Ji-woo, on croise sa meilleure amie, un peu moins sa mère, et sa collègue de boulot.

Coté Jung Ji-hoo, il a surtout affaire à son ex et à son supérieur, un peu aussi à son rival.

Mais c’est finalement peu d’écran qui est réservé aux personnages secondaires, et c’est dommage.

J’aurais voulu plus d’histoire autour. A partir du moment où Jung Ji-woo et Jung Ji-hoo entament leur contrat, on a une sorte de catalogue de ce qu’ils font ensemble, sans forcément tout un contexte. Un peu moins de BDSM, un peu plus d’histoire s’il vous plaît!

Mes passages préférés de Love and leashes

Le passage avec les menottes dans l’arboretum est en tête. C’est un moment clé de la relation. On voit comment les deux se rapprochent au travers des menottes, et les mains qui s’effleurent sont un moment romantique fort. On voit aussi comment la peur les éloigne.

J’ai aimé le baiser du dernier scénario, qui est aussi à la fois leur première rencontre plus physique et leur séparation.

J’ai évidemment aimé les scènes finales. J’aurais aimé plus de baisers tout au long du film. Ha ha, je sais, je suis trop Française…

Acteurs

Jung Ji-woo: Seohyun 서현
Jung Ji-hoo: Lee Jun-young 이준영
l’amie de Jung Ji-woo, Hye Mi: Lee El 이엘
Woo Hyuk, le gars qui joue avec des chiens: Lee Suk-hyeong 이석형
l’ex de Jung Ji-hoo, Hana : Kim Bo-ra 김보라
le manager : Seo Hyun-woo 서현우
l’employé à former : Ahn Seung-gyun 안승균
la collègue de boulot: Kim Han-na 김한나
la mère de Jung Ji-woo: Baek Hyun-joo 백현주

Scénario: Lee Da-hye 이다혜
Park Hyeon-jin 박현진
Réalisation: Park Hyun-Jin 박현진

Plus de Love and leashes sur le net

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Love_and_Leashes

Article Koreaboo: Netizens Share Surprising Praise For Netflix’s New Movie “Love and Leashes” And Its Fresh Approach To BDSM – 2022

Interview

3 thoughts on “Love and leashes 모럴센스 (L’amour en laisse)

  1. Bonsoir Esther,
    Je l’attendais de pied ferme également!
    J’ai passé un bon moment, mais je m’attendais à mieux..j’ai trouvé dommage que l’histoire ne soit pas plus développée, j’avais l’impression de voir des séquences qui s’enchainaient sans beaucoup de liens entre elles: ils se rencontrent, elle ouvre le colis par erreur, et bim il lui propose d’être sa dominante. Puis sans transition, nous voyons plusieurs scènes issues de leurs scénarios (à tel point que je me suis demandé si c’était un rêve ou la réalité). J’aurai voulu en voir plus: plus sur l’évolution de leurs sentiments, plus sur la façon dont elle apprivoise son rôle de dominante, plus de comment ils apprennent à se connaitre, etc (et aussi plus de baisers 😉 ). ca m’a un peu frustrée
    A part ça, j’ai bien aimé le message d’acceptation et de tolérance des particularités de chacun.
    Les deux acteurs sont vraiment bon

    1. Complètement d’accord.
      C’est même pour ça que je l’ai regardé une 2e fois. Je crois d’ailleurs que j’ai préféré la 2e fois.
      Je pense que c’est à force de regarder beaucoup de dramas, le format film me semble un peu trop compressé. Comme je l’ai dit, je voulais plus d’histoire, plus de liant. Quelques scénarios en moins ne m’auraient pas dérangée.
      De manière générale, même si j’en attendais certainement autre chose, j’ai bien aimé. Je regarderai peut-être une 3e fois 😉

      1. Effectivement, je pense que les drama nous ont mal habitués 😀 nous sommes tellement habituées à voir des histoires bien développées sur 16 épisodes, que le format film semble bien court

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.