Law school 로스쿨

(Last Updated On: 31 août 2021)

Law school est un drama de 2021 en 16 épisodes.

Le pitch:

Dans une faculté de droit, un professeur est assassiné. Parmi ses élèves et ses collègues, les suspects à l’intérieur de la faculté ne manquent pas.
Professeurs de droits et élèves se mettent sur la piste, à moins qu’ils n’en profitent pour brouiller les cartes.

Mes remarques, avec spoilers:

Un drama juridiquement complexe. Alors que dans d’autre dramas juridiques ou médicaux, la thématique professionnelle sert surtout de cadre au reste de l’histoire, avec la présentation de cas plus poussés mais pas centraux, dans Law school la loi coréenne sert vraiment de pivot à tout le drama. Les débats sur des arguments juridiques ne manquent pas. C’est donc assez compliqué à suivre en lisant les – longs – sous-titres.

Pléthore de bon acteurs

On en a vu et revus certains, comme Ahn Nae-sang, dans moult dramas, souvent dans des second rôles, et on aime les retrouver. On peut leur faire confiance, leur jeu est très bon.
J’ai toujours grand plaisir à voir Lee Jung-eun en femme de caractère et de convictions. Kim Myung-min  et Kim Bum sont peu trop impassibles à mon goût, mais c’est très coréen comme manière de diriger certains personnages.
J’ai beaucoup aimé découvrir Ryu Hye-young qui joue très bien la fille nature et naturelle, un peu maladroite, peu préoccupée par les apparences, et toujours prête à dégainer son sabre juridique pour défendre la veuve et l’orphelin.

Le clown de service

C’est l’avocat de Yang Jong-hoon qui occupe le rôle. Il est complètement à l’ouest, pas franchement compétent, pas impliqué dans ce qu’il fait sauf s’il y trouve un intérêt financier. Mais c’est un gars gentil. On s’habitue à lui et à son gratte-dos.
Accessoirement, le gars du photocopieur fait aussi office de type un peu farfelu.

La loi coréenne

Je ne sais pas pour vous, mais moi la loi coréenne, je n’y connais évidemment rien.
J’ai eu du mal à suivre, par moments, à cause des traductions de points de droit assez longs. Dans les drama se jouant sur la thématique juridique, le bla bla des avocats n’est souvent pas prééminent pour la compréhension de l’intrigue, il est plutôt là pour enrober, pour donner une ambiance. Ici, il est essentiel.

De plus, le droit coréen est sensiblement différent du français, ce qui rend certaines situations difficiles à saisir. Par exemple, les aveux de quelqu’un ayant commis un meurtre ne sont pas recevables s’ils ne ne sont pas étayés par des preuves. C’est du moins ce que j’ai cru comprendre; mais comme les sous-titres sont particulièrement longs, il faut lire très vite.
Les imbrications entre les différents problèmes sont parfois trop improbables. On dénoue certes la pelote du meurtre initial, mais tout ne peut pas toujours être relié dans la vie pour remonter au big boss super méchant badass à combattre.

Des suspects à la pelle

Que l’on parle du meurtre initial ou des autres problèmes qui surviennent durant les 16 épisodes de Law school, tout est fait pour que les suspects ne manquent pas.
Yang Jong-hoon sait semer le doute sur sa culpabilité, tout comme Han Joon-hwi sait être mystérieux. Aucun des deux n’affectionne de parler. Leur silence face aux interrogations des enquêteurs font planer le doute de leur culpabilité.
Dans cette école, chacun a des (vilains) petits secrets à cacher, et c’est sympa de gratter les couches au fur et à mesure.
Le pervers joue à fond la tête de l’emploi, avec ses dents argentées pour ajouter une touche.

Les pressions de la société

Au final, on a souvent la thématique des pressions sociétales qui ressort, notamment avec la profession exercée, élément de paraître, de prestige et de pouvoir.
La pression exercée par certains parents pour que leurs enfants réussissent, aussi bien sur l’enfant lui-même que sur l’équipe enseignante, peut être très forte. Pour certains l’échec consiste à ne pas arriver à intégrer une école, pour d’autres c’est d’échouer à l’examen, pour d’autres encore c’est de ne pas être le major de sa promotion. Quel que soit le but que l’on s’est fixé, échouer n’est pas envisageable.

Law school est un drama agréable si on est versé dans l’univers juridique et si l’on aime les intrigues complexes.

Acteurs:

l’ancien procureur devenu professeur Yang Jong-hoon: Kim Myung-min 김명민
l’étudiant Han Joon-hwi: Kim Bum 김범
l’étudiante Kang Sol A: Ryu Hye-young 류혜영
l’ancienne juge devenue professeure Kim Eun-sook: Lee Jung-eun 이정은
Kang Sol B: Lee Soo-kyung 이수경
Seo Ji-ho: Lee David 이다윗
Jeon Ye-seul: Go Youn-jung 고윤정
Yoo Seung-jae: Hyun Woo 현우
Seo Byung-ju: Ahn Nae-sang 안내상
le procureur Jin Hyeong-woo: Park Hyuk-kwon 박혁권
l’avocat Park Geun-tae: Lee Chun-hee 이천희
le documentaliste Sung Dong-il : Woo Hyun 우현

Plus de Law school sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Law_School_(TV_series)
Sa page sur JTBC (en coréen): https://tv.jtbc.joins.com/lawschool

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *