K2

The K2 더 케이투

2016, 16 épisodes

Le pitch :

Kim Je-ha essaie de vivre une vie tranquille en se faisant discret parce que recherché. Manque de chance, il est témoin des ébats extra-conjugaux d’un député. Si pour sa part il n’en a strictement rien à fiche, ne n’est pas l’avis de l’épouse attitrée, qui pour éviter qu’il n’aille parler à la presse décide de le faire éliminer. Une dame fort pragmatique. Hélas pour elle, Kim Je-ha n’est pas n’importe qui, mais un ancien genre super soldat brigade spéciale, qui n’est pas décidé à mourir tout de suite. Entre menaces et contre-menaces, Kim Je-ha se retrouve, dans le scénario il faut dire un peu tiré par les cheveux, garde du corps de la fille secrète, illégitime, séquestrée et un peu à l’ouest du député fauteur. Vous suivez?

Mes remarques subjectives, avec spoilers:

Une bonne série d’action, si vous arrivez à survivre au premier épisode, qui est un peu long à mettre les choses en place. En plus, la musique est totalement chelou, je serais étonnée que vous ayez envie de vous procurer l’OST (Original Sound Track) après le visionnage. Entre la musique pseudo-religieuse quand frappe le malheur (mais si, mais si), et le refrain flippant écrit par un compositeur sous acide quand les méchants attaquent… m’enfin, chacun ses goûts.

Un garde du corps engagé à fond

Sinon, on a un Kim Je-ha badass à souhait avec un cœur d’artichaut qui offre même un parapluie à la méchante de service. Troooop bien. Les scènes d’action sont top, Ji Chang Wook bouge comme un dieu, cascades, roulades, coups de pied tchak tchak tchak tout le monde finit à terre. J’adooore.

La romance entre le garde du corps et la désespérée de service est réputée présente. On a de belles images, de jolies scènes avec une fille qui danse dans une cuisine ou qui sautille sur une plage, et un garçon aussi beau que ses cascades, mais du côté de mon petit cœur, rien. Pas le moindre tressautement, pas la moindre nécessité vitale de les voir finir ensemble. Je n’ai senti aucune alchimie entre les personnages, et si les scénaristes avaient décidé de tuer la fille, tant pis pour elle, cela ne m’aurait pas dérangé. C’est bien dommage, car sur le papier la romance était prometteuse.

2 femmes pour 1 homme

Ce qui m’aurait vraiment fait triper, cela aurait été une relation torride entre Kim Je-ha et la méchante Choi Yoo-jin. Quelle femme celle-là! Il y aurait eu des étincelles et de l’intensité. Cela aurait fait boum! Trop bien.

Avec la terne Go Anna on a l’impression que le trop dévoué Kim Je-ha succombe au syndrome du chevalier qui se doit absolument de sauver la pauvre damoiselle en détresse, après la mort de la damoiselle précédente. Bon, soit. Cela n’enlève rien à son jeu d’acteur, pour moi c’est la fille qui est terne; mais je ne me targue pas d’impartialité.

J’ai beaucoup aimé aller au bout de ce scénario un peu alambiqué, avec des personnages bien calculateurs, des relations familiales, politiques et financières complexes et fascinantes. J’ai surtout aimé Kim Je-ha, ses combats, son air blasé, sa force d’aller au bout, et les craquelures de tendresse qu’il laisse passer.

Acteurs

Ji Chang-wook 지창욱 (Kim Je-ha/ K2)
Im Yoo-nah 임윤아 (Go Anna)
Song Yun-ah 송윤아 (Choi Yoo-jin)

#action #romance #JiChangWook #Kdrama

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *