Just between lovers  그냥 사랑하는 사이 ❤

(Last Updated On: 8 mai 2021)

Just between lovers est un drama coréen de 2017 en 16 épisodes. Il est aussi appelé Rain or shine.

Le pitch:

Ha Moon-soo est chargée de veiller sur sa petite sœur, qu’elle doit accompagner à un photoshooting. Mais elle en profite pour prendre rendez-vous avec son petit-ami.
Quand le centre commercial où elles se trouvent s’effondre, la jeune sœur fait partie de la quarantaine de victimes.

10 ans plus tard, même les survivants ont du mal à reprendre le cours de leur vie. Ha Moon-soo trouve un emploi pour un cabinet d’architecture qui travaille à la reconstruction du site. Elle y croise la route de Seo Joo-won, qui cache le fait que son père était l’architecte en charge du 1er projet. Elle y rencontre aussi Lee Kang-doo, un autre rescapé, un écorché vif.

Mes remarques, avec spoilers:

Quelle magnifique romance! Bâtie autour de la thématique du deuil et de la résilience, elle montre des parcours différents pour faire face au drame. La reconstruction du site est le symbole de celle des gens.

Une romance avant tout

La thématique du deuil pourrait paraître difficile et douloureuse, mais même si on ne peut passer à côté de son poids et de la peine des personnages, le sujet est traité avec beaucoup de délicatesse et de sensibilité.
Ce qui ressort de cette magnifique histoire est un amour fort entre deux personnes, qui traversent des épreuves pour se prendre la main et ne plus se lâcher. L’amour qu’ils se portent est très beau, et on a envie de les voir encore se serrer l’un contre l’autre et être heureux.

Un battant

Lee Kang-doo est un battant. Le moins que l’on puisse dire c’est que sa vie n’est pas facile. C’est un jeune homme qui vit au jour le jour. Et ce ne sont ni son manque de travail ni son manque de courage qui le tiennent au fond du trou. Les circonstances ne lui sont pas favorables et la rudesse de la vie ne le lâche pas. Lee Jun-ho incarne Lee Kang-doo avec beaucoup d’énergie. Il crie sa rage du fond des tripes.
Lee Kang-doo est un personnage que l’on voudrait rencontrer dans la vraie vie : intelligent, débrouillard, gentil avec les plus faibles. Son amitié fraternelle avec son voisin pas bien fini est très touchante. C’est un duo attendrissant.

Elle lui tend la main

Comme souvent, c’est la femme qui sauve l’homme. La douceur féminine vient émousser la rudesse de l’homme blessé. Ici cela commence au sens propre, au fond d’une ruelle crasseuse, quand Lee Kang-doo a été passé à tabac. Ha Moon-soo le ramasse et le soigne ; au propre, au figuré.

Elle aussi a ses blessures dont elle ne se remet pas. Lui aussi sera son baume.

Des familles détruites

Les parents de Ha Moon-soo ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes depuis le décès de leur cadette. Mais si le père arrive à survivre, la mère n’est plus rien, accrochée à sa bouteille et à sa culpabilité. Il est désolant de la voir reprocher l’accident à sa fille aînée, comme si évacuer le reproche sur quelqu’un d’autre pouvait atténuer sa propre responsabilité – bien involontaire – et l’autopunition qu’elle s’inflige en restant enfoncée dans le désespoir.
Le fait que Lee Kang-doo et Ha Moon-soo fassent le tour des familles endeuillées montre tout un spectre d’attitudes en réaction au drame.

Fallait-il lui bousiller le foie?

Les gars, on comprend que dans les dramas les héros doivent surmonter des obstacles avant de trouver le bonheur, sinon on n’aurait pas 16 épisodes à raconter, mais le coup de l’attente de don d’organe, était-ce bien nécessaire?
A part ça, j’ai beaucoup d’affection pour le scénario. On a une trame bien écrite, une histoire fluide et captivante.
Moi qui ne suis pas un oiseau de nuit, et qui bien au contraire peut piquer du nez à 22h, j’ai complètement craqué pour cette série, éveillée jusqu’à 2h du matin sans vouloir m’arrêter.

C’est un coup de cœur ; je pense que je vais m’empresser de le regarder à nouveau.

Acteurs:

Lee Kang-doo: Lee Jun-ho 이준호
Ha Moon-soo: Won Jin-ah 원진아
Seo Joo-won: Lee Ki-woo 이기우
Jung Yoo-jin: Kang Han-na 강한나
Lee Jae-young, la soeur de Lee Kang-doo: Kim Hye-jun 김혜준
Ma-ri, la gérant de l’établissement pour adultes: Yoon Se-ah 윤세아
Sang-man, le voisin de Lee Kang-doo: Kim Kang-hyun  김강현
Jeong Sook-hee la vieille docteure: Na Moon-hee 나문희
Yoon-ok, la mère de Ha Moon-soo: Yoon Yoo-sun 윤유선
Ha Dong-chul le père de Ha Moon-soo: Ahn Nae-sang 안내상

Plus de Just between lovers sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Rain_or_Shine_(TV_series)
Sa page sur JTBC (en coréen): http://tv.jtbc.joins.com/rainshine

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *