Hotel by the river 강변 호텔

(Last Updated On: 19 juillet 2021)

Hotel by the river est un film de 2018 en 96 minutes. Il a été réalisé par Hong Sang-soo 홍상수

Le pitch:

Un poète s’est isolé dans un hôtel, dans un endroit un peu perdu, avec beaucoup de neige. Ses fils lui rendent visite. Il y croise aussi deux jeunes femmes.

Mes remarques, avec spoilers:

Oups, encéphalogramme plat

Je suis passée complètement à côté de ce film. Je n’ai rien compris à son propos, au point de me demander s’il y en avait un.
Mon mari a lâché l’affaire au bout de 30 minutes, en arguant que c’était aussi pénible qu’un film d’auteur français, les sous-titres en plus. Voilà pour son avis lapidaire.
Le propos du film? Ah, ben je ne sais pas. Je suppose que le sujet de la solitude en est un. L’amour, l’amitié, la mort sans doute.

La caméra

Je ne suis pas spécialiste du cinéma et n’entends pas le devenir. Je suis une simple spectatrice. On peut donc penser que c’est à moi que s’adresse le film.
En tant que telle j’ai été gênée par certains partis pris stylistiques avec la caméra.
Ces façons de filmer auraient pu me sembler artistiques et intéressantes. Elles m’ont surtout rendue inconfortable.

Le plan fixe

J’ai l’habitude de voir les visages des acteurs, de les regarder. Cela semble tellement naturel. Dans Hotel by the river, une scène m’a particulièrement marquée: un plan fixe, d’un peu loin, avec deux personnages en train de discuter en face à face autour d’une table. On ne voit pas vraiment leurs visages, juste leurs profils. Et durant toute la durée de la conversation, la caméra reste sur ce plan et ces profils, sans que l’on puisse voir les expressions des acteurs. J’ai trouvé cela très dérangeant.

L’action différente des paroles

Plusieurs fois (3?), on a une voix ou une conversation en train de se dérouler, et pendant ce temps les images montrent des scènes différentes, avec le personnage qui fait autre chose, éventuellement dans le passé. C’est extrêmement étrange.

Machine arrière

Le pire de mon incompréhension des choix visuels repose certainement sur les moment où le stagiaire de 3e s’empare de la caméra pour reculer de manière incertaine et saccadée afin d’élargir le champ.

Heimat

L’hôtel moche à la déco old school relais de chasse s’appelle Heimat, c’est à dire en allemand le chez-soi ou la patrie. J’imagine que ce n’est pas innocent, et je laisse cette info à ceux qui sont plus futés que moi et qui en penseront quelque chose.
La plante à grosses feuilles qui ceint une ouverture entre deux salles revêt autant d’importance dans l’histoire que la paire de gants volée.

Le dragueur lourdingue

Le poète vit dans la crasse de ses clopes et de son marcel douteux, mais a l’air sapé comme un prince dès qu’il sort dans le couloir.
Mais franchement, si un type me branche comme Young-hwan le fait avec les deux filles, je ne vais pas me mettre à glousser comme une dinde, qu’il soit poète ou président. C’est vraiment lourd comme approche, il mérite juste qu’on tourne les talons si on est d’humeur assez magnanime pour ne pas lui mettre un coup de pelle dans la tronche.
Ah je m’égare. Il m’a énervée, le vieux.

Les autres personnages

Les fils, on ne sait pas ce qu’ils font là, d’ailleurs eux non plus. Ils se cherchent sans se trouver dans une grande pièce vide, et s’endorment alternativement, sûrement pour éviter de se trouver, ou pour fuir leur vie. J’ai vainement attendu un révélation, mais elle n’est pas venue. Que l’un n’ose pas dire a son père qu’il a divorcé, c’est pas ouf comme moment.
Les deux meufs ont une histoire un peu bizarre, l’une avec un mec toxique, et l’autre avec un mari génial dont on ne sait s’il faut en parler au passé. Le fait qu’elles passent leur temps à se coincer ensemble dans un lit à 1 place ajoute au bizarre.

Bref, pour faire court, le noir sur blanc m’a déchiré l’oeil et ce film n’était pas pour moi, je n’y ai rien compris.

Acteurs:

Young-hwan: Gi Ju-bong 기주봉
le fils Kyung-soo: Kwon Hae-hyo 권해효
le fls Byung-soo: Yoo Joon-sang 유준상
A-reum: Kim Min-hee 김민희
Yeon-joo: Song Seon-mi 송선미

Plus d’Hotel by the river sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Hotel_by_the_River

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *