Hard day 끝까지 간다

(Last Updated On: 14 juillet 2021)

Hard day est un film de 2014 en 116 minutes. Il a été réalisé par Kim Seong-hun 김성훈

Le pitch:

En route pour aller à l’enterrement de sa mère, le détective Ko Gun-su percute un homme et le tue. Au lieu d’appeler les secours, il décide de le faire disparaître et le cache dans son coffre.
Mais rien ne se déroule comme sur des roulettes, à commencer par le contrôle d’alcoolémie qui l’arrête juste après.

Mes remarques, avec spoilers:

Un film qui envoie du lourd, au scénario qui laisse survenir plein d’inattendus, et un Lee Sun-kyun qui va de mal en pis. Un petit humour décalé traine discrètement tout au long du film pour nous faire sourire.

Quand ça veut pas…

Eh oui, quand ça veut pas, ça veut pas. Le pauvre Ko Gun-su (si on veut compatir deux seconde sur un flic ripoux qui cache un cadavre) enchaîne les embûches et on ne peut que sourire chaque fois qu’une nouvelle tuile lui tombe sur la tête. Le téléphone portable, la caméra de surveillance, l’identité du mort… vraiment, il a fort à faire pour couvrir son homicide. Et tout ça, c’était presque une promenade de santé quand on pense à la suite.
Lee Sun-kyun est excellent dans son rôle de gars pris dans les filets qui réfléchit à toute vitesse pour se sortir d’une nouvelle situation à problème. Il se jette à fond dans l’action. On l’y suit sans retenue.

Le pourri

Quand un pourri tombe sur un pourri XXL, ça fait des dégâts. Surtout quand le pourri a du répondant. Et que le XXL, c’est carrément Terminator.
On pensait que Gun-su avait des problèmes avec son cadavre, mais ça c’était avant l’arrivée de Park Chang-min. A partir de ce moment, ça part en vrille pour de bon.
On peut dire que le pourri XXL sait mettre la pression sur Ko Gun-su pour récupérer le cadavre. C’est un vrai bulldozer. Mais il a beau être costaud et super méchant, il est tombé sur un pitt-bull: petit mais rageur et agile.
La confrontation des deux est un combat à mort.

Le petit monde des flics corrompus

Voilà une thématique qui est fort prisée dans les films et dramas coréens. Là on en croise une belle brochette, qui parfois s’entraident et parfois font leurs affaires chacun de leur côté. C’est d’ailleurs édifiant d’entendre la soeur de Ko Gun-su s’adresser à lui, au prétexte qu’il est policier, pour virer le locataire du local du rez-de-chaussée.

Un enterrement aux petits oignons

Quelques points pour mieux comprendre le deuil coréen, si vous n’avez pas l’habitude: les hommes en deuil vont porter un brassard à bandes dorées, les femmes une longue robe noire et un nœud blanc dans les cheveux. De nombreuses personnes envoient des fleurs et laissent une enveloppe avec de l’argent. Ceux qui viennent présenter leurs condoléances boivent et mangent ensemble dans la pièce d’à côté.

On saisit donc dès la première image de Ko Gun-su en train de conduire qu’il est en deuil, puisqu’on voit son brassard. On comprend aussi, sinon cela reste cryptique, le passage avec son collègue qui lui met des billets dans sa poche de veste en s’excusant de n’avoir pas trouvé d’enveloppe.
La cérémonie funéraire et l’enterrement de la mère de Ko Gun-su sont assez épiques. Et le passage du médium qui dit que la mère est avec un homme est assez drôle.

Un scénario de qualité

Je dois dire que l’imagination au niveau de l’écriture est vraiment inventive. On a de nombreuses surprises. Sans qu’on l’ait vu arriver d’aucune manière, d’un coup, boum! un événement inattendu. La caméra et la mise en scène ajoutent à la façon d’être surpris par le scénario, c’est un très bon moment de cinéma.

Acteurs:

le détective Ko Gun-su : Lee Sun-kyun 이선균
le lieutenant Park Chang-min : Cho Jin-Woong 조진웅
le chef: Shin Jung-geun 신정근
le détective Choi Sang-ho: Jung Man-sik 정만식
la soeur de Gun-su: Shin Dong-mi 신동미
l’officier Lee Jin-ho: Park Bo-gum 박보검

Plus de Hard day sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/A_Hard_Day
Sa page sur IMDb   (en coréen): https://www.imdb.com/title/tt3697626/

Behind the scenes

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *