Grammaire pratique du coréen, niveau débutant

(Last Updated On: 24 octobre 2021)

Jean-myung AHN, Kyung-ah LEE, Hoo-young HAN, Hyun-sook CHARRIER-SHIN
Armand Colin, 2019, 400 pages

Présentation de l’éditeur

À la fois grammaire et manuel pratique, cet ouvrage de référence dans l’enseignement du coréen démystifie la grammaire et la rend facile et agréable à apprendre. Il contient tous les points couverts par les niveaux 1 et 2 du TOPIK. Il est conçu pour permettre un apprentissage en un clin d’œil des différences entre des constructions grammaticales similaires. Un large éventail d’expressions utilisées dans une même situation et des dialogues de de la vie quotidienne sont donnés en introduction de l’étude de chaque point. Enfin des exercices très simples permettent une mémorisation efficace des règles. Cette édition française comporte en outre un lexique coréen / français de tous les termes utilisés.
Chaque unité est présenté selon le même schéma : exemples (illustrés avec un focus en couleur sur les expressions importantes) > points de grammaire > points à ne pas manquer > exercices (avec corrigés).

Introduction à la langue coréenne. Pour bien démarrer. Les temps. La négation. Les particules. L’énumération et la comparaison. L’expression du temps. La possibilité et la capacité. L’exigence, l’obligation, la permission et l’interdiction. L’expression de l’espoir. Raison et causes. Faire des requêtes et aider. Expérimenter et innover. Poser des questions et faire des suggestions. Le but et la finalité. L’explication et l’information. Propos et intentions. Conditions et suppositions. Conjecture. Modifications syntaxiques. Expressions de l’état. L’expression de la confirmation. Découverte et surprise. Fins de phases additionnelles. Les citations. Conjugaisons irrégulières. Annexes.

Grammaire pratique du coréen - Armand Colin - Sommaire
| Sommaire – Grammaire pratique du coréen – Armand Colin

Mes remarques

Un ouvrage de fonds, indispensable, mais peu abordable pour de vrais débutants.

Grammaire pratique du coréen - Armand Colin - Intérieur
| Grammaire pratique du coréen – Armand Colin

Ce que j’ai aimé

– C’est un livre très structuré, par thématiques, qui permet de se déplacer à l’intérieur en allant rapidement au point grammatical qui nous intéresse.
– J’ai pu écouter et répéter les phrases d’exemple.
– Il y a un petit exercice d’application à la fin de chaque point grammatical.
– Il y a un lexique à la fin

Grammaire pratique du coréen - Armand Colin - Exercices
| Grammaire pratique du coréen – Armand Colin

Ce que je n’ai pas aimé

– Le lexique n’est que dans le sens coréen/français
– Tout n’est pas traduit. Par exemple les tableaux de verbes.
– Les phrases d’exemple sont souvent trop compliquées pour des francophones. Comme il s’agit d’un livre pour débutants, des exemples de type « sujet / verbe au présent /complément » suffiraient. Or il y a des phrases au passé, ce qui en rend plus difficile la compréhension. Il y a aussi des verbes irréguliers dans les exemples.

Grammaire pratique du coréen - Armand Colin - Unité 1
| Grammaire pratique du coréen – Armand Colin

Mon expérience

Pour ma part, j’ai dû attendre 1 an avant de vraiment pouvoir aborder cet ouvrage. Au début j’avais vraiment trop de mal à lire le hangeul, chaque décryptage de phrase prenait un temps infini.
Je n’arrivais pas toujours à faire le lien entre la traduction et la phrase d’origine. J’ai eu besoin de déjà comprendre un peu le coréen pour comprendre l’articulation des traductions.

Pour autant, si on n’est pas un vrai débutant, cet ouvrage est vraiment bien et je le conseille absolument. Sa structure rigoureuse permet de s’appuyer dessus pour aller chercher des points grammaticaux. On peut aisément faire des fiches pour récapituler chaque point, ou se référer au chapitre concerné.

Fiches de grammaire coréenne
| Mes fiches pour exemple

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Commentaires

  1. Ah super, merci pour la revue et j’attendrai donc d’avoir fini l’Assimil débutant avant d’investir ! En attendant je trouve que les points de grammaire des cahiers d’exercice de la même collection sont bien fichus, surtout en les abordant avec un peu de retard par rapport aux leçons.
    Perso je me suis offert le dictionnaire bilingue Ellipses. Les définitions incluent beaucoup plus que du simple vocabulaire donc je le trouve aussi bien utile pour revenir sur certains points de grammaire quand on a un doute.

  2. Je pense qu’à partir de la moitié de l’Assimil, c’est jouable 🙂
    Pour ma part c’est dans ces eaux-là que j’ai ressenti le besoin d’aller un peu voir ailleurs pour changer.
    J’ai moi aussi travaillé sur le cahier d’exercices avec un décalage, et c’était très bien.
    L’an dernier le Père Noël a bien voulu me gratifier du dictionnaire bilingue Ellipses. Je m’en sers parfois en regardant des dramas 🙂

  3. 크리스마스로 좋은 생각이에요 !* Excellente idée ça Noël 😄 (leçon 51)
    Et oui le dico me sert aussi pour les dramas… Enfin uniquement autour des quelques mots que j’arrive à attraper au vol sinon 2 jours en phrase par phrase sur un épisode ça serait probablement un peu long 🙂
    * sauf erreur et avec l’aide de Google Translate, mais en thème quand même !

  4. Ah, un connaisseur de la version et du thème ! 🙂
    Jadis il y a fort fort longtemps (옛날에) j’ai fait des études d’allemand. Et chaque semaine, (매주) il y avait inévitablement cette note de thème qui tombait. Autant en version j’assurais, autant en thème… 😭

  5. Respect 👍, je n’ai suivi que le classique LV1+2 anglais + espagnol (avec les maths comme langue étrangère principale ^^) et c’était au siècle dernier ! 😄
    Mais oui sur le plan cognitif le thème doit clairement être un ordre de grandeur encore plus complexe que la version… une pensée pour les étudiants en langues !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *