Good doctor 굿 닥터

(Last Updated On: 6 juin 2021)

Good doctor est un drama de 2013 en 20 épisodes.

Le pitch:

Park Si-on est un autiste avec des dons particuliers: il peut tout mémoriser de manière très rapide et visualiser en 3D.
Maltraité dans son enfance, et traumatisé par la mort de son grand frère, son rêve est de devenir chirurgien pour aider des enfants et leur offrir un avenir. S’il en a les capacités intellectuelles, ses attitudes physiques et ses problèmes de communication avec les autres posent problème.
Appuyé par le docteur Choi Woo-seok, qui l’a élevé, il intègre la pédiatrie de l’hôpital Sungwon en tant qu’interne. Mais les oppositions à sa présence sont fortes.

Mes remarques, avec spoilers:

Cette excellente série traite de manière très humaine et affectueuse la question de la différence. Chacun apprend à connaître l’autre, à vivre avec, et finalement à l’apprécier.

L’autiste Park Si-on, un homme au grand cœur

Park Si-on est un personnage très attachant, car très gentil. En tout il essaye de bien faire.
Il est conscient d’être différent des autres, et sait que sur certains points il ne pourra pas leur ressembler. Pour d’autres points, il fait de gros efforts pour s’intégrer.
Il est touché par le rejet et les marques de défiances des autres, mais il en a l’habitude et s’est forgé une solide carapace pour s’en protéger. Il continue à aller vers les autres et ne se laisse pas arrêter par leur hostilité. C’est ainsi qu’il va petit à petit grignoter l’affection de Kim Do-han, de Go Choong-man, et finalement même de l’interne Woo Il-kyu. S’il ne peut, comme tout un chacun, être aimé de tout le monde, il sait se frayer un chemin vers le cœur de ceux qui le fréquentent et apprennent à le connaître, au-delà de leurs préjugés.

Des opérations

Malgré tout le côté mignon et sympathique de Good doctor, si vous n’aimez pas voir des scènes d’opérations, ce type de drama n’est peut-être pas pour vous.
Car comme nous sommes dans un hôpital, il y a bien entendu les histoires de différents malades qui tissent le scénario. Les petits patients sont charmants et l’histoire ne fait pas trop dans le larmoyant. Sachant que les maladies des enfants sont toujours plus touchantes, le scénario est resté volontairement très léger, ce n’est pas sa thématique principale, simplement le contexte et le quotidien de ces médecins.

Le pognon

Le milieu hospitalier n’est pas exempt de recherche de bénéfices, toujours plus importants bien entendu.
Les luttes de pouvoir au sein de l’hôpital sont à plusieurs niveaux. D’abord entre les chirurgiens et leurs équipes, chacun défendant son pré carré et sa façon de pratiquer. Ensuite entre les dirigeants, en quête d’argent, de pouvoir, d’image, ou/et.
La petite vendetta familiale de Yoo Chae-kyung ajoute des traitrises pour compliquer l’histoire.

Comme c’est un gentil conte, tout est bien qui finit bien, et les banquiers seront bien gardés.

Cha Yoon-seo, la femme au grand cœur

Cha Yoon-seo commence par avoir une attitude très maternelle envers Park Si-on. Elle l’infantilise et le traite comme un petit frère. Mais à force de le fréquenter, elle finit par comprendre qu’il est bel et bien un adulte, dans tous les sens du terme, même si son comportement peut en faire douter. En s’attachant à lui, la différence disparaît complètement à ses yeux. Elle sait que leur chemin ne sera pas facile, mais c’est celui-là qu’elle choisit, car elle croit en leur connexion. Deux grands cœurs se sont rencontrées et aimés.

Des personnages secondaires

D’autres personnages sont intéressants dans l’histoire, comme le chirurgien Kim Do-han, qui déploie une bonne dose de charisme à travers l’écran, ou le vilain chef du département pédiatrique Go Choong-man, qui s’amende au contact de Park Si-on.
On aime aussi les histoires de l’infirmier Jo Jung-mi et de l’infirmière Nam Joo-yeon, et celle de l’interne Han Jin-wook avec les deux soeurs.

En 2013-2014, La série a été couronnée de nombreux prix, comme le meilleur scénariste et le meilleur drama. Ses acteurs principaux Joo Won, Moon Chae-won et Joo Sang-wook en ont aussi gagné pour leur interprétation de leurs personnages.
C’est tout à fait mérité!
Il y a aussi eu un remake américain en 2017, un japonais en 2018 et un turc en 2019.

Acteurs:

Park Si-on: Joo Won 주원
Cha Yoon-seo: Moon Chae-won 문채원
Kim Do-han: Joo Sang-wook 주상욱
Yoo Chae-kyung : Kim Min-seo 김민서
le directeur Choi Woo-seok: Chun Ho-jin 천호진
le directeur adjoint Kang Hyun-tae: Kwak Do-won 곽도원
Lee Yeo-won: Na Young-hee 나영희
le chef du département pédiatrique Go Choong-man : Jo Hee-bong 조희봉
Lee Hyuk-pil: Lee Ki-yeol 이기열
Kim Jae-joon: Jung Man-sik 정만식
l’interne Han Jin-wook: Kim Young-kwang 김영광
Woo Il-kyu: Yoon Park 윤박
l’interne Hong Gil-nam: Yoon Bong-gil 윤봉길
Kim Sun-joo: Wang Ji-won 왕지원
l’infirmier Jo Jung-mi: Ko Chang-seok 고창석
l’infirmière Nam Joo-yeon: Jin Kyung 진경

Scénario: Park Jae-bum 박재범

Plus de Good doctor sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Good_Doctor_(South_Korean_TV_series)

Sa page sur KBS (en coréen): http://www.kbs.co.kr/drama/gooddoctor/

Interview

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *