Good casting 굿캐스팅

(Last Updated On: 29 décembre 2021)

Good casting est un drama de 2020 en 16 épisodes.

Le pitch

L’agence nationale de sécurité (NIS) en a après un certain Mickael.

Après une mission 3 ans auparavant qui s’est soldée par la mort d’un agent, les espionnes Baek Chan-mi et Hwang Mi-soon sont remises en service à la va-vite, et épaulées par une nouvelle recrue qui n’avait rien demandé. Les 3 femmes qui forment une équipe de bric et de broc vont devoir attraper ce fameux Mickael.

Mes remarques, avec spoilers

Ah, un casting de vieux quadragénaires et trentenaires bien tassés! C’est chouette, ça me change, et ils défoncent tout.
Dans la ligne espionnage comique, Good casting ne se prend pas au sérieux et on ne s’ennuie pas du tout. On poursuit les méchants avec une équipe de bras cassés qu’on adore.

Une équipe avec les moyens du bord

Le 1er épisode manque un peu d’intérêt: on place les bases de l’histoire, pour bien nous expliquer à quel point Baek Chan-mi est ingérable, Hwang Mi-soon est vieille et arthritique (48 ans! mazette la vioque!!), et Im Ye-eun une parfaite quiche.
Après ça, c’est parti à fond de train dans une camionnette de nettoyage tellement discrète et rapide qu’elle se lance dans des poursuites sur l’autoroute.
Restrictions budgétaires obligent, pas d’Aston Martin en vue, ni de gadgets ultra sophistiqués, une bonne vieille clé usb, un stylo enregistreur et de la poudre de perlimpinpin pour les empreintes.

Du côté des femmes

Les héroïnes, ce sont les 3 femmes agents secrets, avec tout en haut de la liste la foldingue Baek Chan-mi. Elle est sans filtre et sans peur. Elle n’a rien à perdre, juste un méchant à coincer, rien ne peut l’arrêter.
La gentille Im Ye-eun a du mal avec les prises de combat, mais gère côté informatique. Elle est certes agent débutante, mais elle y met toute sa bonne volonté.

J’avais déjà vu Yoo Hyo-min dans Oh my Venus! J’avais bien détesté cette fille jamais contente de son sort, à pleurnicher et à embêter les autres. Rien à voir avec Good casting. Je l’ai adorée. A commencer par sa personnalité « j’ai peur de tout mais j’y vais quand même ». Elle frappe avec ses petits poings en serrant les lèvres, elle tire en tremblant, elle pleure, elle ferme les yeux, mais peu importe, elle y va! C’est un personnage qui surmonte les difficultés de la vie et qui avance coûte que coûte.

Hwang Mi-soon, la mère de famille qui vend des assurances, doit tout le temps ruser pour que son mari ne découvre pas son vrai métier. Côté physique, elle a du mal à assumer son retour sur le terrain. Elle sent un peu la naphtaline et la gaine ventre plat. Dites, côté scénario, vous êtes sûrs qu’on est si vieux à 48 ans? Parce que pour tout vous dire, j’en ai 49, et le portrait de la femme de 48 ans que vous présentez… ah je me tais.

Du côté des hommes

Le chef d’équipe Dong Kwan-soo est plutôt du genre à ne pas se laisser emporter par le vent; il n’y a pas grand chose qui le remue. Son plus gros challenge est de contenir Baek Chan-mi.
Le gentil aide de camp Bae Moo-hyuk sert à être gentil et à faire du baby-sitting.
L’idol a tellement la grosse tête qu’il a perdu tout sens des réalités. Il est extrême, mais quand on s’habitue à ses cris il est mignon. Moi qui n’ai commencé ce drama que pour Lee Jun-young, je regrette qu’il ait eu si peu de scènes.
Yoon Seok-ho a le côté fluffy du chiot amoureux de son maître, et j’avais développé un fort attachement pour son secrétaire personnel dans le courant de l’histoire.
Les méchants ne sont pas vraiment épiques, juste résistants et déterminés.

ça bastonne

Quelques fort jolies scènes de combat. Ce sont surtout Baek Chan-mi et la méchante qui s’y collent. On voit que ces scènes sont soignées et bien chorégraphiées. Pour les béotiens dans mon genre, elles sont vraiment super: coups de pieds, voltiges, couteaux, et quelques strangulations font un chouette spectacle.

De l’amour… un peu

La ligne romantique est faiblarde. Comme le reste du drama, elle est sur un mode léger et comique.
Pour Yoon Seok-ho et Baek Chan-mi, les regards tendres que lance Lee Sang-yeob tout au long du drama sont vraiment touchants. Yoon Seok-ho n’est pas du genre à changer d’avis, et il se pose à côté de Baek Chan-mi comme un fidèle golden retriever, prêt à tout pourvu qu’il puisse rester à ses côtés. Elle, c’est une dure à cuire qui ne va pas lui rendre la vie facile.

Pour Kang Woo-won et Im Ye-eun, je trouve qu’on ne les voit pas assez souvent ensemble à l’écran pour voir leurs sentiments, mais ils sont drôles et mignons. Im Ye-eun s’aperçoit avec surprise qu’elle peut à nouveau ouvrir son cœur après son deuil, et Kang Woo-won ça lui fait du bien d’être au contact de quelqu’un qui lui fait remettre les pieds sur terre.

Ce drama exhumé de mes oubliettes a été une super bonne surprise pour moi. Je l’ai dévoré d’une traite, et je ne serais pas contre une saison 2.

Acteurs

Baek Chan-mi / Baek Jang-mi: Choi Kang-hee 최강희
Im Ye-eun / Im Jung-eun : Yoo Hyo-min 유인영
Hwang Mi-soon / Gi Mi-sun: Kim Ji-young 김지영
le chef d’équipe Dong Kwan-soo: Lee Jong-hyuk 이종혁
le chef d’entreprise Yoon Seok-ho : Lee Sang-yeob 이상엽
l’idol Kang Woo-won: Lee Jun-young 이준영
le chef du NIS Seo Gook-hwan : Jung In-gi 정인기
Bae Moo-hyuk : Park Kyung-soon 박순경
le secrétaire Byun Woo-seok : Heo Jae-ho 허재호
le directeur chez Il Kwang Hitech, Myung Gye-chul: Woo Hyun 우현
la méchante Goo : Han Soo-jin  한수진
le scientifique Ok Chul : Kim Yong-hee 김용희

Scénario: Park Ji-ha 박지하
Réalisation: Choi Young-hoon 최영훈

Plus de Good casting sur le net

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Good_Casting
Sa page sur SBS (en coréen): https://programs.sbs.co.kr/drama/goodcasting

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *