Find me in your memory 그 남자의 기억법

(Last Updated On: 17 février 2021)

Find me in your memory est un drama de 2020 en 16 épisodes.

Le pitch:

Lee Jung-hoon est un présentateur télé hypermnésique, il ne peut oublier aucun de ses souvenirs, et leur perception ne s’atténue pas avec le temps. Il a été traumatisé par l’assassinat de sa petite amie par un psychopathe, et 8 ans plus tard ce souvenir est toujours aussi vivace que le jour de sa mort.
Yeo Ha-jin est une actrice pleine d’entrain et très spontanée. Mais elle cache aux autres quelques problèmes de mémoire. En fait, dans un mécanisme d’autodéfense, son cerveau a occulté tout un pan de ses souvenirs.
Les vies des deux personnages vont se croiser, pour s’apercevoir qu’elles sont finalement intriquées.

Mes remarques, avec spoilers:

J’ai beaucoup aimé cette romance douce entre deux personnages aux expressions opposées: le présentateur calme, froid et peu expansif, et l’actrice volubile, spontanée et exubérante.

Un homme marqué

Lee Jung-hoon ne s’autorise rien, vit à peine en surface. Il est économe de ses mouvements comme de ses mots, ne sourit pas. Il s’est figé dans une vie sans émotions pour moins souffrir. Le présentateur télé avance au jour le jour, fait son métier avec implication et un brin de rébellion hiérarchique.
Sa rencontre avec la pétillante Yeo Ha-jin, qui n’en a franchement rien à fiche de se faire repousser, met un sacré coup de pied dans sa vie et va petit à petit le réveiller.

La romance

Elle est très tendre. On la sent monter petit à petit, une forme d’attachement, de tendresse, qui se transforme petit à petit en quelque chose de plus. Le scénario, les acteurs et la réalisation mettent en place une très bonne configuration pour faire ressentir tout cela au téléspectateur.
La romance secondaire est mignonne et divertissante. Elle offre des pauses dans l’histoire principale.

L’évolution des personnages

Lee Jung-hoon embrasse finalement la vie qui est la sienne et son hypermnésie ; il accepte de vivre pour de vrai lorsqu’il prend conscience que sa mère a fait en sorte qu’il ait un maximum de bons souvenirs. C’est ainsi qu’il veut vivre désormais, en se créant autant de bons souvenirs qu’il le peut. Il ne s’interdit plus ni d’être heureux, ni d’avoir une relation amoureuse.
Yeo Ha-jin est plus ambivalente. C’est elle qui repousse par deux fois Lee Jung-hoon alors que tout allait bien entre eux, et pour des raisons fallacieuses. Le fait que la fille parte à l’étranger pendant deux ans, oh mais quelle surprise tarte à la crème.

La recherche du méchant

Sur la première moitié de la saison, le scénario autour de l’enquête pour trouver qui est le méchant corbeau est plutôt sympa, et se plaît à nous balader entre les suspects.
Le drama aurait pu se finir lorsque le kidnappeur qui a enlevé Yeo Ha-jin se fait attraper, et cela aurait été très bien.

Le méchant de la seconde partie

Bon, là c’est un peu moins intéressant. D’abord parce qu’on n’a pas du tout les mêmes motivations et donc pas du tout la même ambiance qu’au début. Ensuite parce que finalement, ce fil rouge ne prend pas son envol ni tout le côté sombre qu’il a en potentiel. On dirait que le scénariste se lasse de la question et laisse tomber.

Le méchant à la plume

Parce que les méchants n’ont pas toujours un couteau à la main pour faire du mal, voilà le plumitif qui entre en action. Et oui, bonne idée. Sauf qu’au final le scénariste semble aussi se lasser. Là encore ce fil rouge n’embrasse pas tout son potentiel.
Comme tout le monde est gentil, finalement les personnages lui pardonnent.

Les méchants réseaux sociaux

A la fin, lorsqu’on fait l’addition, ceux qui font le plus de mal sont les réseaux sociaux. C’est à cause d’eux que Yeo Ha-jin se sépare, ce sont eux qui répandent de fausses rumeurs persistantes, comme le fait que le journaliste et l’actrice se fréquentaient déjà avant la mort de la première fiancée, ce sont encore eux qui vont leur créer le plus de difficultés à l’avenir.
On est là sur une configuration typiquement coréenne du côté extrême et vomitifs de ces réseaux, qui peut-être plus que partout ailleurs, peuvent se montrer particulièrement impitoyables avec les célébrités.
Et le méchant journaliste… ben rien. On n’en parle plus.

C’est un drama peu prenant sur le côté enquête, mais très bon drama si on s’attache à la romance et à la psychologie des personnages. C’est doux et tendre, on passe un bon moment cocooning en le regardant.

Acteurs

Lee Jung-hoon: Kim Dong-wook 김동욱
Yeo Ha-jin: Moon Ga-young  문가영
Seo Mi-hyun, la mère de Lee Jung-hoon: Gil Hae-yeon 길해연
Jung Seo-yeon: Lee Joo-bin 이주빈
cameo: Kim Seon-ho 김선호

Plus de Find me in your memory sur le net :

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Find_Me_in_Your_Memory
Sa page sur MBC (en coréen) : http://www.imbc.com/broad/tv/drama/findmeinyourmemory/

Interview

Behind

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *