Fight for my way 쌈 마이웨이

Fight for my way

2017, 16 épisodes

Le pitch

4 amis d’enfance se battent pour avancer dans la vie et atteindre leurs rêves.
Pendant que Choi Ae-ra est agent d’accueil dans un grand magasin mais ne rêve depuis toujours que d’être présentatrice, Ko Dong-man se débat dans des petits boulots, alors qu’il était doué pour le combat, mais a arrêté pour de mauvaises raisons.
En même temps, les deux gèrent plutôt mal leurs relations amoureuses respectives.
Leurs amis Kim Joo-man et Baek Seol-hee ont une relation de vieux couple, qui va être mise à mal par l’arrivée d’une nouvelle collègue de travail.

Mes remarques, avec spoilers

J’ai mis très longtemps à entrer dans cette série, peut-être une question de décalage d’humour. J’ai dû attendre l’épisode 8 pour apprécier. Autant dire que s’il n’y avait pas eu Park Seo-jun au casting, j’aurais abandonné longtemps avant.

Le stylisme

Question fringues, ce drama est une agression visuelle.
Niveau vestimentaire, les stylistes se sont donnés beaucoup de mal pour procurer des sueurs froides à la police de la mode. Des deux filles, l’une s’habille en continu d’un sac informe gris surmonté, oh audace, d’un gilet rose ; l’autre enchaîne les tissus moches, les survêtements et t-shirts informes, un vrai défi à toute forme de goût. Les sockettes dans les chaussures à talons, je meurs à chaque fois.
Le héros, lui, défie quiconque de tomber sous son charme avec ses joggings ridicules qu’il arbore de jour comme de nuit. J’aime bien tomber amoureuses des personnages de dramas. Mais là, le teubé en jogging, c’était un challenge trop haut pour moi. En plus quand il se deshabille pour combattre, le gars a des pectoraux plus gros que mes seins réunis: non vraiment, c’est trop, arrêtez de me faire du mal visuellement.

Park Seo-jun en héros décalé

« Décalé », c’est le mot gentil. Je me suis vraiment demandé comment j’allais pouvoir sympathiser avec le personnage. On commence par nous présenter Ko Dong-man comme un dragueur à 2 balles, qui se fait larguer lors de son rendez-vous arrangé, mais insiste quand même comme un gros lourd. Ensuite il chasse des cafards, opprimé par un chef qui abuse de lui du début à la fin. Et pour clore le portrait, il a l’air d’avoir le cerveau composé à 80 % d’air. Dans le genre champion du monde de la catégorie des mecs à fuir, il est bien positionné. C’est donc ce type que les scénaristes ont décidé de transformer en héros, notre champion, notre modèle. Bon courage.

Fighting!

Eh bien, croyez-le ou non, c’est plutôt réussi. Le point fort de Fight for my way, comme dit si bien le titre, c’est l’histoire de jeunes gens qui se battent pour avancer dans la vie, sur la voie qu’ils ont choisie.
Même si le chemin n’est pas droit, même s’ils se sont parfois égarés, ils reprennent courage et tracent leur sillon.
Entre combats professionnels et personnels, les quatre amis surmontent les obstacles pour avancer vers un avenir qu’ils se forgent meilleur à la force du poignet. Une leçon de courage, une ode à ne pas renoncer à ses rêves.

Park Seo Joo and Kim Ji Won behind the scenes moments

La force de dire non

Savoir dire non à la collègue de boulot qui se montre trop entreprenante, même si elle est gentille, même si on veut rendre service, est aussi une thématique abordée.
Tout comme mettre un terme à une relation toxique, comme celle à une ex en mode pot de colle.
Un peu dans la même veine, le kdrama aborde la question d’imposer ses choix à un entourage pas toujours favorable, par la persuasion ou par la force. Tout comme le fait de se laisser écraser ou non.
Si on veut réfléchir un peu en se laissant porter par les interrogations soulevées par le scénario, il y a de quoi.

Ce drama a été primé de très nombreuses fois, et les escaliers de Namil Villa tout comme le toit terrasse de Namil Bar font déjà partie des images cultes du cinéma coréen.

OST

Arieband(아리밴드) – Dumbhead (Fight For My Way OST) Part 1
비투비 BTOB(서은광,임현식,육성재) – 알듯 말듯해 Ambiguous [쌈,마이웨이OST Part.4]
케이시(Kassy) – 굿모닝 (Good Morning) [쌈 마이웨이 OST Part.2]

Acteurs

Ko Dong-man : Park Seo-jun 박서준
Choi Ae-ra: Kim Ji-won 김지원
Kim Joo-man: Ahn Jae-hong 안재홍
Baek Seol-hee : Song Ha-yoon 송하윤

Park SeoJun, « I wouldn’t be here if it hadn’t been for you, father » in tears [2017 KBS Drama Awards]

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *