Faith (The great doctor) 신의

(Last Updated On: 5 juin 2021)

Faith est une drama de 2012 en 24 épisodes.

Le pitch:

Yoo Eun-soo est une chirurgienne esthétique qui ne rêve que d’épouser un homme riche pour ouvrir sa propre clinique.
Choi Young est un général de la période Joseon qui protège son roi au péril de sa vie. Lorsque la reine est grièvement blessée lors d’une attaque de rebelles, Choi Young n’hésite pas à franchir la porte des cieux pour aller chercher un médecin divin.
Il n’atterrit pas vraiment au ciel, mais à notre époque. Il tombe sur Yoo Eun-soo et l’enlève.
Évidemment, celle-ci veut tout faire pour retourner dans sont temps. Mais elle se retrouve au beau milieu d’une guerre qui ne dit pas son nom, au sein même du palais.

Mes remarques, avec spoilers:

Un sageuk tout comme il faut

On est en plein dans le sageuk, le drama historique coréen. Il y a un roi, des méchants princes et des méchants hommes de cour, des riches en habits brodés, des pauvres en sandales tressées, des gens habiles au sabre, des tueurs en chapeau pointu, des luttes de pouvoir, des scènes de combat, des trahisons, et de l’amour.

L’aspect fantastique

En plus, ce drama ajoute la dimension fantastique, avec la notion de voyage dans le temps, le gars qui refroidit (au sens propre et au figuré) tout le monde, la meuf qui a la main qui chauffe, le type qui tue avec sa flute enchantée…

Retourner dans le présent

La quête de Yoo Eun-soo, c’est de tout faire pour rentrer chez elle, à l’époque présente. Mais outre qu’elle ne sache pas vraiment comment s’y prendre, le fait qu’elle suscite beaucoup d’attention, avec ses capacités médicales mais aussi par ses manières peu compatibles avec son statut de femme à l’époque, font qu’elle peut difficilement s’éclipser.
Le scénario aux héros surtout masculin ne fait pas la part belle à Yoo Eun-soo, qui est souvent la cruche de service, celle qui prend des mauvaises décisions (plusieurs fois), met les autres en danger (plusieurs fois), se fait enlever (plusieurs fois), se fait empoisonner (plusieurs fois)…

Les méchants et les alliés, bonnet blanc et blanc bonnet?

Point de gentils sans méchants. Comme toujours c’est l’accession au pouvoir qui focalise toutes les envies. La métaphore finale sur la faim et l’insatiabilité, quelle que soient les époques, est intéressante.
Pour atteindre son premier but, le trône, le prince de la cour Ki-chul va se chercher un allié difficilement contrôlable en la personne du prince Deokheung. Mais finalement celui-ci va lui compliquer la vie, notamment pour obtenir la guérisseuse (avouez qu’empoisonner la personne que convoite votre allié, c’est avoir une notion bien étrange d’une alliance).
Le roi, qui arrive à remplacer les conseiller entièrement dévoués au prince de la cour Ki-chul, va chercher des hommes qu’il espère intègres, et qui finalement se révèlent peu enclins à le soutenir, et plutôt couards. Ce n’est facile pour personne, les alliances!

Le roi et la reine

Le roi peut sembler avoir peu de personnalité, mais se révèle déterminé. La reine est une personne gentille et très protectrice envers son époux.
De manière surprenante, tous deux sont mon couple préféré. On les voit bien moins souvent que le couple principal, mais leur amour est touchant. Contrairement à Choi Young et Yoo Eun-soo, ils se montrent leur attachement. Après la phase glaciale entre eux, une fois les malentendus écartés, ils sont tout mignons. Des regards dérobés, des sourires timides, des mains qui se touchent. Ils se soutiennent dans la difficulté et dans la douleur, et tracent leur chemin vers le bonheur à deux.

La romance principale

On a un classique homme bourru et accessoirement assassin, qui tombe sur une femme enjouée qui n’a pas peur de l’approcher et fait fondre son cœur gelé avec sa gentillesse et ses manières rieuses et taquines.
J’ai bien aimé, mais je reste un peu sur ma faim au niveau des marques d’affections entre Choi Young et Yoo Eun-soo. Je sais bien que c’est un drama coréen, ça ne va donc pas partir dans la débauche ou les images explicites. Mais quand même. Quelques bisous, se serrer dans les bras l’un de l’autre, des moments tendres et des regards brûlants… voilà qui m’a manqué pour renforcer la romance.

Il y a un peu plus de tendresse vers la toute fin, mais comme les deux sont tout le temps en train de se cacher des choses pour protéger l’autre, ils cachent aussi leurs sentiments.
Pour le dénouement, Choi Young et Yoo Eun-soo ont créé un lien qui commence à être vraiment profond. Ils n’ont pas renoncé l’un à l’autre malgré le temps, et continuent à se chercher. J’aurais aimé que les retrouvailles finales s’appesantissent un peu plus; avouons qu’un regard, c’est un peu court. J’aurais aimé qu’ils s’étreignent, et qu’on nous montre un peu de leur bonheur futur.

Le cercle proche

Dans l’entourage des héros, il y a des groupes intéressants, comme les gardes royaux, les Woodalchi, que l’on voit régulièrement et dont certaines figures émergent.
L’attachement fraternel que développent le roi et Choi Young fait aussi chaud au cœur.
Au rang des disparus, le plus éminent est le médecin Jang Bin, sacrifié d’un coup, sans tambours ni trompettes, la tête dans les nénuphars. Pas de grande scène finale, pas de mort déchirante. Juste pouf, disparu. L’acteur avait aquaponey, il n’a pas pu venir tourner ce jour-là.
L’usurpateur Deokheung aussi, s’en va d’un coup voir ailleurs si il fait beau et respirer l’air de Chine. Quant au prince Ki-chul, mystère et bubble gum.

On passe un moment agréable devant cette série, mais elle est un peu longue. Les histoires des reliques trouvent leur explication dans l’épisode final. Faith se laisse regarder pour voyager à une autre époque, en compagnie de ses héros.

Acteurs:

le général Choi Young: Lee Min-ho 이민호
Yoo Eun-soo: Kim Hee-sun 김희선
le prince Ki-chul: Yu Oh-seong 유오성
le roi Gongmin: Ryu Deok-hwan 류덕환
la reine Noguk: Park Se-young 박세영
Jang Bin: Lee Phillip 이필립
Chun Eum-ja: Sung Hoon 성훈
Lady Choi: Kim Mi-kyung 김미경
le prince Deokheung: Park Yoon-jae 박윤재

Plus de Faith sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Faith_(South_Korean_TV_series)
Sa page sur SBS (en coréen): http://tv.sbs.co.kr/greatdoctor/

Interview

Behind the scenes

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *