Cleaning with passion for now 일단 뜨겁게 청소하라!!

Cleaning with passion for now

2018, 16 épisodes

Le pitch

Jang Seon-kyul est un patron d’une entreprise de nettoyage qui souffre de germophobie. Avec lui, tout doit être microscopiquement propre. Le jour où son robot aspirateur fait une fugue, dévasté, Jang Seon-kyul offre une récompense à qui le retrouvera. Or le robot est tombé entre les mains de la gentille et un peu fantasque Gil Oh-sol. La première rencontre de ces deux-là ne va pas se passer de manière conventionnelle.
Par ailleurs, Gil Oh-sol a du mal a trouver un emploi de bureau qui corresponde à sa formation. Finalement, par dépit, elle accepte un poste d’agent d’entretien. Or il s’avère que son nouveau patron n’est autre que le germophobe Jang Seon-kyul.

Mes remarques, avec spoilers

Entre rire et tristesse, une comédie romantique à la seconde partie plutôt amère, même si comme attendu tout finit par s’arranger en toute fin.

L’humour

J’ai beaucoup ri au début. La scène particulièrement ridicule avec la tête de cheval ou celle avec le caleçon éléphant m’ont fait éclater de rire. Et les premiers épisodes sont bien dans cette veine humoristique.
Par contre les épisodes de fin sont plutôt plombants. Les questions de la culpabilité et du pardon sont abordées, ainsi que l’incontournable « je te quitte pour ton bien ». On est loin de l’ambiance légère du début, ce que j’ai trouvé dommage.

Un gentil germanophobe

J’ai eu du mal à trouver l’acteur principal séduisant. Il m’a plutôt rappelé un gros nounours sympathique. On s’habitue bien à lui, mais côté émoi romantique, ça n’a pas pris.
Le gentil Jang Seon-kyul est attachant. D’abord dégoûté par tout, il s’adapte petit à petit à la personnalité exubérante de Gil Oh-sol et est prêt à bien des concessions pour elle. C’est mignon, et sa constance fait chaud au coeur.

Les collègues de boulot

L’équipe de nettoyage est portée par des acteurs très intéressants. Ces rôles support apportent beaucoup au charme du drama. Je pense que j’aurais aimé avoir plus de scènes avec eux. Avec leurs différentes personnalités, ils avaient tout à fait le potentiel de prendre une place importante, un peu comme le groupe de soldats dans Crash landing on you.

Le psy

J’ai beau essayer, je n’arrive pas à voir  Choi Ha-in comme un psy. Il est parfait en désoeuvré affublé de son jogging, mais il m’a été difficile de le prendre au sérieux, sur sa profession, même lorsqu’il lui arrive de bien s’habiller.

Gil Oh-sol

L’actrice est trop super mignonne, fraîche et craquante. Elle dégage une telle gentillesse et joie de vivre qu’on ne peut que l’aimer. Son personnage, au début, est aussi ainsi.
Par contre quand elle entre dans sa phase « Je te quitte parce que je t’aime et que c’est mieux pour toi », c’est plus pénible, et j’ai vraiment du mal à comprendre son changement d’attitude. Elle se rend malheureuse toute seule pour rien. C’est trop triste.

La parole des anciens

Toi, ô lecteur de ces lignes, imagines-toi dans une relation naissante avec quelqu’un, et ta belle famille potentielle, tranquille autour d’un thé, te demande poliment de quitter ton amoureux/amoureuse. L’oreille basse, tu hoches la tête et tu acceptes sans faire de vagues? Mmm… vraiment?
C’est un situation, avec ses variantes, que l’on retrouve dans de nombreux dramas coréens. Entrer dans une relation sans l’accord des parents est un problème. Même si chez nous l’approbation familiale est importante au sein d’une famille qui entretient de bonnes relations, il n’y a rien d’aussi strict que l’accord (ou le rejet) formel donné par les parents en Corée. Même si les protagonistes passent parfois outre, c’est toujours une grande douleur, et on a parfois, comme dans Secret garden un couple qui essaye durant des années d’obtenir cet accord, et ne peut,  tant que celui-ci n’existe pas, envisager de faire une réception de mariage.
Je suppose qu’on a là une manifestation de certaines grosses différences culturelles que nous pouvons avoir avec la Corée du Sud.

허각 (Huh Gak) – Cosmos (일단 뜨겁게 청소하라 OST part 8)

Les familles

La famille de Jang Seon-kyul est du type pénible et manipulatrice. Le grand-père est un beau champion, et la mère n’est pas en reste.
La famille de Gil Oh-sol est aimante et protectrice, mais néanmoins met des barrières à l’amour de leur fille.
Le drame vécu par la famille Gil est un deuil qu’ils n’arrivent pas à faire. Mais dites, il est responsable en quoi Jang Seon-kyul? Il n’a rien fait ce pauvre garçon. Plus que ça, il est lui-même victime de sa famille, toute aimante qu’elle soit. L’intransigeance de son grand-père l’a poussé dans des retranchements psychologiques qui se sont traduits par sa phobie. Le maltraiter et le rejeter pour ce qu’a fait son grand-père, je trouve cela terriblement injuste. La famille de Gil Oh-sol a le jeu facile, de pointer du doigt et de cracher sur celle de Jang Seon-kyul.

L’acceptation de la faute et le pardon sont le chemin qu’ils vont devoir emprunter pour trouver le bonheur.

Behind the scene

Acteurs

Gil Oh-sol : Kim Yoo-jung 김유정
Jang Seon-kyul : Yoon Kyun-sang 윤균상
Choi Ha-in / Daniel Choi : Song Jae-rim 송재림
Gil Oh-dol : Lee Do-hyun 이도현
Gil Gong-tae : Kim Won-hae 김원해
Min Joo-yeon : Min Do-hee 민도희

Making poster
KLANG (클랑) – Gravity | Clean With Passion For Now OST Part. 5 (일단 뜨겁게 청소하라)

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *