Bring it on, ghost

Bring it on, ghost 싸우자 귀신아

Titre alternatif : Let’s fight ghost

2016, 16 épisodes

Le pitch

Depuis tout petit, Park Bong-pal voit les fantômes. Il a même vu celui qui a tué sa mère. Maintenant il les chasse et les élimine.
Or quand il tombe sur la jolie fantôme Kim Hyeon-ji, qui a perdu la mémoire, c’est elle qui s’accroche à lui et le poursuit partout pour qu’il l’aide.
Un lien se noue petit à petit entre eux.
Par ailleurs, deux gentils loosers, Choi Chun-sang et Kim In-rang, essayent de monter un business d’exorcisme et de recruter Park Bong-pal.
Et le mal rôde autour de tous ces personnages…

Mes remarques, avec spoilers

Super moment de détente autour d’un mignon petit couple, de fantômes, et d’un méchant pour mettre de la tension.

La chasse aux fantômes

Pendant une bonne moitié de la saison, la chasse aux fantômes, présentée comme une mission, occupe agréablement chaque épisode avec un focus différent. Je préfère cette partie-là à celle qui vient ensuite, plus centrée sur la traque du méchant principal. D’ailleurs si les producteurs voulaient faire des saisons suivantes, avec une enquête par épisode, il y aurait de quoi avancer à l’infini. Moi je serais preneuse.

Le mignon couple badass

Le duo en noir Park Bong-pal et Kim Hyeon-ji qui botte des fesses de fantômes en mode badass fonctionne super bien, on voudrait en voir plus.
L’alchimie entre les deux héros se fait bien, leur petite histoire plutôt cohérente et mignonne. L’archi-classique partie « je te quitte pour ton bien » me gonfle comme toujours. En quoi ça pourrait être bien de faire souffrir quelqu’un en l’abandonnant alors qu’on l’aime aussi ? Les méandre de l’esprit humain sont trop tortueux pour moi.

Image IMDB

Le twist

Je me demandais comment les scénaristes allaient se sortir du problème de romance impossible entre un fantôme et un humain, eh bien ils ont fait ça avec classe, dans un retournement inattendu et intéressant quand la fantôme commence à disparaître. Le fait que Kim Hyeon-ji ne soit pas morte induit à la fois une solution et un nouveau problème avec les relations à la famille humaine.

Les gentils loosers

Kang Ki-young, grand abonné des rôles supports farfelus dans les dramas, est ici l’aimable et parfois un peu pénible looser en chef Choi Chun-sang qui, accompagné de son acolyte Kim In-rang tient le club de chasse aux fantômes au nom gastronomique. Ils forment un bon duo comique, maladroits mais marrants et chaleureux ; on s’y attache, même si je ne voudrais pas les voir sonner à ma porte pour foutre en l’air ma journée.

Le grave méchant

Joo Hye-seong représente vraiment le méchant dans l’âme, qui n’hésite devant aucune atrocité, d’ailleurs il tue de mignons petits animaux, c’est dire. Et ce qui fait de lui le méchant parfait, c’est sa façade propre, son masque de gendre immaculé.

De la détente, de la romance, un peu de mystère, du fantastique, un bon mix dans ce drama.

Acteurs

Park Bong-pal : Ok Taec-yeon (Taecyeon) 옥택연
Kim Hyeon-ji : Kim So-hyun 김소현
Joo Hye-seong : Kwon Yul 권율
monk Myung-cheol : Kim Sang-ho 김상호
Choi Chun-sang : Kang Ki-young 강기영
Kim In-rang : Lee David 이다윗

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *