Beating again / Falling for innocence 순정에 반하다

Falling for innocence / Beating again 순정에 반하다

2015, 16 épisodes

Le pitch :

Kim Soon-jung est l’heureuse fiancée de Ma Dong-wook.
Dans son entreprise, elle est la très organisée et très protocolaire secrétaire du vieux renard Kang.
Un jour surgit le neveu de Kang, Kang Min-ho, sale caractère, aucune empathie, comportement abject, décidé à se venger de son oncle et pour cela à mettre l’entreprise à genoux. Ce que tout le monde ignore, c’est sa maladie cardiaque.
Mais l’infâme Kang Min-ho commence par se heurter à la rigide secrétaire Kim Soon-jung, et cela n’est pas pour lui plaire.
Pendant ce temps, le fiancé policier Ma Dong-wook est retrouvé mort.
Une fiancée éplorée, un meilleur ami aux petits soins, des détournements de fonds, des produits pharmaceutiques aux composants illicites, des requins prêts à tuer tout l’aquarium pour prendre le pouvoir…
Qui va tirer les marrons du feu?

Mes remarques, avec spoilers :

Super bon kdrama, romantique, avec une enquête en fil rouge. Le trio d’acteurs qui porte la série est au top. Aussi bien le couple dépareillé formé par la pragmatique secrétaire et l’affreux PDG, qui arrive à nous faire rentrer dans leur histoire commune et à y croire, que le meilleur ami Lee Joon-hee, qui s’enfonce dans la méchanceté au fur et à mesure des épisodes et dont le regard fait de plus en plus peur.

Kang Min-ho est très attachant en tant que gosse dans un corps d’adulte, qui découvre la vie et ses réalités. Ses mimiques et son expression corporelle sont très bien joués. Sa façon de s’humaniser et de s’ouvrir aux autres est aussi bien portée par le scénario que par Jung Kyung-ho. L’acteur incarne avec un rendu très réaliste la personnalité de cet homme qui va découvrir la force d’avoir un cœur et d’aimer, de soutenir les autres, d’être aimé et apprécié en retour.

Sous-jacente tout au long de la série, la question du bonheur, de l’attitude face à la vie, des choix et de leurs répercussions, de la fugacité de l’instant, de l’importance de vivre chaque seconde.

On adore la petite intrigue policière autour de la mort du détective Ma, même si c’est assez clair dès le début. Ce qui est intéressant est le chemin pris pour arriver à la résolution du meurtre.

Tout du long, on a hâte que les méfaits de Lee Joon-hee soient révélés. On aime détester ce personnage, qui sous des dehors propres et BCBG n’a aucune limite émotionnelle dans le mal qu’il fait aux autres, pourvu qu’il atteigne ses buts.

Le bémol : c’est quoi ce merdier final?

Non parce que ce n’était pas la peine de nous faire le coup du rejet de greffe (était-ce bien nécessaire à l’avancée de l’histoire?), pour finalement nous faire une sorte d’ellipse miraculeuse où, sans AUCUNE explication (je ne me suis pas assoupie pendant le visionnage, promis), voilà notre héros soudain guéri. Sérieux, aucune honte ces scénaristes. C’est vraiment prendre les spectateurs pour des teubés que de se foutre de leur g*** de la sorte. Évidemment ces quelques minutes WTF n’enlèvent rien au plaisir de regarder cette série, mais ça fait bien râler.

On aime:

– la mamie financière, qui gère son empire d’une mail de fer
– la copine policière Wendy (Jo Eun-jin  조은지) qui met des coups de taloche à tous les hommes autour d’elle et les fait filer doux
– le sourire de Ma Dong-wook (Jin Goo 진)
– les tournesols et les escaliers

Acteurs

Kang Min-ho : Jung Kyung-ho 정경호:
Kim Soon-jung : Kim So-yeon 김소연
Lee Joon-hee : Yoon Hyun-min 윤현민

Image Jtbc

Plus de Beating again sur le net

Beating again: behind the scene
Beating again, Poster shooting

Sa page sur Wikipedia (en anglais) : https://bit.ly/2UhSeUY

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *