Arang and the magistrate

Arang and the magistrate 아랑사또전

2012, 20 épisodes

Le pitch:

Arang ne sait pas comment elle est morte, et n’a aucun souvenir de sa vie. Mais c’est une jeune femme déterminée et pugnace, elle refuse de suivre la faucheuse et veut découvrir qui elle était et comment elle est morte.
Kim Eun-oh est un jeune homme en recherche de réponses sur sa mère. Il se trouve qu’il peut, même s’il le cache à tous, voir les fantômes. Sa collision avec l’impertinente Arang va sceller leur destin.

Mes remarques, avec spoilers:

Bien sympa ce Sageuk! Les trois personnages principaux sont attachants et les secondaires plutôt marrants.

Le paradis et l’enfer

Pour tout vous dire, j’ai sélectionné ce drama dans ma watch-list parce que Yoo Seung-ho joue dedans. De ce point de vue-là, c’est un peu décevant, il n’a pas l’occasion d’y déployer ses qualités d’acteur: insupportable perruque moche, peu d’apparitions de l’empereur de Jade, et un paradis ultra kitsch qui fait penser aux vieilles séries quand les effets spéciaux n’avaient pas encore été inventés, et que 3 draps blancs et un peu de ouate faisaient office de nuages. Heureusement que la série a d’autres atouts!

L’atout Lee Joon-gi

Honnêtement, le visage de l’acteur principal ne m’inspirait rien de particulier. Ma première impression était plutôt « mouais, bof ». Et puis voilà. Je l’ai regardé épisode après épisode, et je suis complètement tombée sous le charme. Sa façon de jouer, ses postures, ses regards.
Beaucoup de scènes de combat aussi, très sympas, Lee Joong-gi fait ça bien. Son personnage doit avoir des côtes en acier, avec le nombre de bastonnades qu’il se prend! Et puis avec les grandes robes de l’époque Joseon, ça fait toujours son effet les gens qui virevoltent en lançant des coups de pied. Je suis très fan.

La ligne romance

Sympathique, mais pas intense. Arang repousse Kim Eun-oh pour les mêmes sempiternelles mauvaises raisons que dans bien d’autres dramas: c’est parce que je t’aime que je ne veux pas de toi, c’est pour ton bien mon gars. Il faut attendre jusqu’au 17e épisode pour le 1er baiser. Ah, mais c’est trop long ma brave dame! Je me consume, moi, en attendant! Je le veux ce baiser, que diable! D’ailleurs, j’en voudrais beaucoup d’autres. On veut qu’ils soient heureux, Kim Eun-oh et Arang, sans restriction.
La romance secondaire avec Dol-swe et la chamane est assez amusante, bien calée dans l’ambiance bon enfant de la série.

Le méchant, on l’aime bien. C’est grave docteur?

Le vieux chnoque cupide qui veut faire sa loi est assez classique, et la méchante qui roule des yeux est sans trop de surprises. Les trois clowns qui se veulent ministres sont plus des personnages de comédie. Par contre, Joo-wal est un antagoniste intéressant, qui fait des aller-retour entre l’assassin sans coeur et le jeune homme qui s’en découvre un. On se découvre petit à petit de l’empathie pour lui et on lui souhaite le meilleur pour sa prochaine vie.

Bon ok, 20 épisodes

En général j’hésite sur les dramas qui font 20 épisodes. Quand une série rencontre un certain succès, elle a tendance à être prolongée au-delà des 16 épisodes standard, parfois au détriment du scénario, d’où ma frilosité à l’égard des derniers épisodes.
Pour le coup, là ça s’est plutôt bien passé, même si le tour en enfer du 20e épisode pour une chasse à l’indice autour de quelque chose qu’Arang découvre finalement toute seule, ce n’était pas franchement nécessaire, c’était juste du délayage.

La réincarnation coréenne

Comme le concept de réincarnation est souvent évoqué en Asie, il n’est pas étonnant de voir une série télévisée tourner autour de cette thématique. Il y a donc toute une mythologie autour des fantômes, des âmes errantes, de l’au-delà et des gens qui passent dans un autre corps. La conclusion de l’histoire passe aussi par là, et pourquoi pas. Ce n’est pas forcément ce que j’aurais choisi, mais je suis une empressée qui est dans l’immédiateté, un peu de patience pour changer

Acteurs:

Kim Eun-oh, le magistrat : Lee Joon-gi 이준기
A-rang/Lee Seo-rim, la fantôme ressuscitée : Shin Min-a 신민아
Joo-wal, le fils méchant: Yeon Woo-jin 연우진
Bang-wool, la chamane: Hwang Bo-ra 황보라
Dol-swe, le serviteur de Kim Eun-oh: Kwon Oh-joong 권오중
Empereur de jade: Yoo Seung-ho 유승호

Des liens sur le net

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Arang_and_the_Magistrate
Sa page sur MBC (en coréen): http://www.imbc.com/broad/tv/drama/arang4to/

Vidéos en ligne

아랑사또전 Making film #7
Interview – Lee Joon Gi and Shin Min Ah
2012 MBC Arang And The Magistrate Poster Shooting

OST Arang and the magistrate

K. Will – Love is you (Arang and the magistrate OST)
BAEK Ji-young – Love and love (Arang and the magistrate OST)
Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *