Alice 앨리스

(Last Updated On: 21 mars 2021)

Alice est une drama de 2020 en 16 épisodes.

Le pitch:

Le programme Alice permet de voyager dans le temps. Des clients payent pour retourner à des moments de leur passé qu’ils ont besoin d’apaiser. Des accompagnateurs les guident dans l’époque qu’ils ont choisi de visiter.
Yoon Tae-yi est une scientifique du programme Alice. Lorsqu’elle apprend lors d’un voyage dans le temps qu’elle est enceinte et que son compagnon veut la faire avorter, elle s’enfuit et reste cachée dans le passé.
Un jour, elle est mystérieusement assassinée.
Son fils Park Jin-gyeom devient policier afin de retrouver et d’arrêter le meurtrier de sa mère.
Ce faisant, il commence peu à peu à découvrir que celle-ci n’était pas une simple femme au foyer.

Mes remarques, avec spoilers:

Comme un certain nombre de dramas coréens, Alice est un peu lent à démarrer. Mais une fois qu’on est installé dans l’action, il est bien prenant, je l’ai vraiment apprécié.

Park Jin-gyeom

Park Jin-gyeom est un héros qui souffre de déficiences de sociabilité. Je dois dire que j’adore ce genre de personnage, je me sens en phase avec. Il est économe en mots, et cash quand on lui demande son avis. Si les gens n’acceptent pas ses réponses brutalement franches, ils n’avaient qu’à pas demander.
C’est aussi quelqu’un qui essaye de devenir meilleur. Il sait qu’il frustre beaucoup de personnes autour de lui, et même s’il n’en ressent pas vraiment le besoin, il fait des efforts pour ne pas les heurter ou les blesser outre mesure. Chaque jour il apprend un peu plus à poser sur lui un vernis de sociabilité. Il apprend même à mentir pour être plus prévenant.

L’amoureuse

La fille (pas trop) secrètement amoureuse et un peu pénible mais très attachée et protectrice envers Park Jin-gyeom m’a gonflée.
En tant que journaliste enquêtrice, je l’ai bien aimée, mais ça s’arrête là. Je n’ai pas d’empathie pour son amour à sens unique. Il n’y a rien qui passe entre eux, mais j’ai eu peur tout du long que lui se laisse faire, en se disant que de toute façon il ne ressent rien pour personne. Par contre on nous fait brièvement voir une réalité parallèle où Park Jin-gyeom est plus sensible et un début de relation s’initie entre les deux.

Il fait jour, il fait nuit

Je sais bien qu’on est dans un registre fantastique, mais un des traits des dramas coréens qui m’énerve particulièrement, c’est quand le scénariste et le réalisateur n’en ont rien à f*** de la trame temporelle et des transitions jour/nuit.
Ici le gars commence à courir – en plein jour – de la fac (point A) vers chez lui (point B)  et quand il arrive il fait nuit noire. Genre il a traversé la Corée d’ouest en est.
En plus, dans le même temps, sa mère fait un aller-retour entre les deux mêmes points maison-fac (B-A-B).
Jour / Nuit, comme s’il suffisait d’appuyer sur un interrupteur.

Les sosies

Je suis toujours bluffée par la façon dont les acteurs peuvent faire plus jeunes dans les dramas, selon la façon dont ils sont habillés et coiffés. Lorsque le scénario le demande, grâce à la magie des vêtements et des styles, un même acteur peut jouer sa version adolescente avec beaucoup de réussite.
Dans ce drama en particulier, les deux acteurs principaux se transforment avec un serre-tête ou les cheveux en avant. Et Joo Won est particulièrement convainquant quand il joue sa version maléfique; on dirait vraiment un autre personnage.
Par contre sa version vieillard, non merci.

La représentation du futur

Les passages situés dans le futur sont figurés par un bâtiment aux lumières tamisées, aux portes qui coulissent et aux multiples écrans. Le passage entre les deux est classiquement figuré par un pont, mais la route qui se déploie après le passage du portail est très sympa.
Ce que j’ai préféré ce sont les flingues qui se déplient. Techniquement ils sont très réussis et mettent bien dans une ambiance futuriste. C’est stylé!

Les pères

Le policier et père de substitution Go Hyeon-seok a su créer une relation avec Park Jin-gyeom en respectant ses différences. Juste en étant à ses côtés, sans le forcer, il s’est fait une place dans le coeur de ce garçon particulier.
J’aime bien le père biologique de Park Jin-gyeom, et l’évolution que lui fait vivre le drama. Il a une mort un peu inutile et pas du tout héroïque, mais l’attachement qu’il développe pour ce fils dont il ignorait tout, et son regret de ce jour fatidique où il a demandé à Yoon Tae-yi d’avorter sont touchants. S’il y a bien quelqu’un qui aurait mérité une chance de retourner en arrière, c’est lui.

L’enquête

La trame de l’enquête est vraiment intéressante à suivre et rend le drama assez prenant. Par contre je lui reprocherai d’aller de boss en sur-boss et en sur-sur-boss, et un épisode 13 un peu trop barré à mon goût. Le fait que le voyage ne se fasse pas que dans le temps mais aussi dans des mondes parallèles complique l’histoire et me procure un sentiment de manque de crédibilité sur certains points du scénario, des illogismes (même si je suis très fan de Schrödinger).

Park Jin-gyeom/ Yoon Tae-yi

La relation Park Jin-gyeom / Yoon Tae-yi est à la fois douce et difficile. Chacun à un moment donné se demande si elle est sa mère. Leur rapprochement est fait d’hésitations dû à cette ressemblance physique. Mais malgré leurs pas respectifs en arrières, on sent bien que leur proximité est de plus en plus marquée et solide. Ce nœud qui les lie petit à petit se concrétise, bien que trop brièvement à mon goût, dans les dernières minutes du drama.

Des questionnements sur le temps

Alice interroge sur notre relation au temps, sur la notion de regret, de vengeance, de recommencement. Il parle aussi de la puissance que certains s’octroient en étant détenteurs d’un pouvoir particulier. Et enfin il parle d’amour entre les gens et de l’importance des relations.

| Netflix

Acteurs:

Yoon Tae-yi / Park Sun-young: Kim Hee-sun  김희선
Park Jin-gyeom: Joo Won 주원
Yoo Min-hyuk: Kwak Si-yang 곽시양
Kim Do-yeon: Lee Da-in 이다인
Go Hyeon-seok : Kim Sang-ho 김상호
Seok Oh-won: Choi Won-young 최원영

Plus d’Alice sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/Alice_(South_Korean_TV_series)

Sa page sur SBS (en coréen): https://programs.sbs.co.kr/drama/alice2020/

Interview

Behind

OST

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *