A witch’s love

A witch’s love 마녀의 연애

2014, 16 épisodes

Le pitch

Ban Ji-yeon est une journaliste à sensation expérimentée qui n’hésite pas à se déguiser et à s’infiltrer pour obtenir des scoops pour ses articles. Peu populaire auprès des autres journalistes de son agence, elle est surnommée la sorcière.
Yoon Dong-ha est un gentil jeune homme qui enchaîne les petits boulots pour survivre, et les galères.
Quand Ban Ji-yeon, pressée par le temps pour rendre un scoop, vole sous les yeux de Yoon Dong-ha le vélo d’un enfant, celui-ci n’hésite pas à la poursuivre en courant jusqu’à son journal. Et on peut dire que pour leur première rencontre, tout le contraire de l’amour fous.

Mes remarques, avec spoilers

Pas de magie ni de sorcellerie par ici, à part le titre du drama et le surnom de Ban Ji-yeon, mais une histoire d’amour rendue difficile par la différence d’âge entre les protagonistes.

Une femme plus âgée

La thématique principale abordée ici est la différence d’âge, avec une femme plus mûre que le jeune homme qu’elle fréquente. Ou pourrait fréquenter. Car c’est elle qui met un frein à ce qu’elle ressent à cause de son âge, par peur du regard des autres. Lui n’a pas ce problème, il est au contraire fier de s’afficher avec la femme qu’il aime, il est moins soumis aux tabous sociaux.

Un jeune homme vivant et adorable

Yoon Dong-ha est un jeune homme admirable, qui se bat au quotidien pour joindre les deux bouts. Il ne ménage pas sa peine, travaille dur et honnêtement, et est fier de ce qu’il fait, même si ce ne sont que des petits boulots. C’est un personnage positif auquel le spectateur peut avoir envie de ressembler. Beau, gentil, attentionné, souriant, travailleur, c’est un boyfriend de rêve.

Yoon Dong-ha et Ban Ji-yeon

Les deux s’entendent formidablement bien, ils font la paire. Très complices, ils ont les mêmes délires. Lorsqu’ils sont ensemble, ils se comprennent, ont le même sens de l’humour et travaillent en parfaite harmonie.
À part cette question d’âge, il n’y a vraiment rien pour les séparer, d’autant plus qu’ils sont tous deux attirés vers l’autre. Mais allez-y, faites-vous plaisir !

Le retour de l’ex

Quand celui-là pointe le bout de son nez, il est clair qu’on n’a pas envie de le voir. Tranquille, il a attendu 6 ans pour refaire surface, et veut reprendre sa place comme si de rien n’était. Dis-donc, coco, c’est un peu facile comme attitude. Même si au départ il y a eu des malentendus des deux côtés, 6 ans c’est un chouïa long pour arriver la bouche en cœur, tu ne trouves pas ? Allez ouste, hors de ma vue.
Allez, j’avoue, je suis un peu dure, car malgré tout, je comprends que Ban Ji-yeon, qui s’est traîné cette plaie béante au cœur aussi longtemps, ait envie d’y croire et de cicatriser. Pourtant c’est triste de la voir plus s’enfoncer dans de vieilles habitudes que dans un amour profond qui aurait refleuri. L’humain est ainsi fait qu’il va vers la facilité et les situations connues et confortables.

Les potes

En personnages secondaires positifs, on a le gentil couple qui tient son resto en mode in love. Ni très sexys ni très fashion victimes, ils incarnent bien le bonheur simple et familial.
Yong Soo-cheol est pour sa part le pote serial lover et colocataire de Yoon Dong-ha. Un peu énervant au début, j’ai fini par le trouver sympathique.

Des collègues de boulot

L’histoire finit en mode Bisounours alors que les collègues de boulot de Ban Ji-yeon lui font vraiment un sale coup au début. Je ne peux pas imaginer que dans la vraie vie un groupe de hyènes janlouses se transforme en chatons duveteux, je suis trop veille pour croire à des conneries pareilles sur la nature humaine, mais comme j’aime les histoires positives, je ferme ma grande bouche sur ce coup-là.
La fille amoureuse de Yoon Dong-ha ne sert à rien à part à secouer ses longs cheveux et à foutre son grain de poivre dans l’histoire. Et comme le scénario est archi-bisounours, elle trouve bien entendu son bonheur ailleurs. Je ne vois pas bien l’intérêt de caser tout le monde à la fin, mais bon, soit.

Un crève-cœur

Qu’est-ce que j’ai pu avoir mal pour Yoon Dong-ha ! Le pauvre garçon promène sa tristesse de manière poignante. Il est fair-play, ne veut pas conquérir celle qu’il aime sur des mensonges ou des malentendus, et son honnêteté est ce qui la lui fait perdre. Mais il est en paix avec sa conscience. Le voir malheureux m’a fendu le cœur. Alors même que je n’ai pas trouvé d’accroche particulière avec Ban Ji-yeon, je voulais tellement que lui soit heureux ! Et comme son bonheur à lui semblait passer par Ban Ji-yeon, il fallait absolument qu’ils finissent ensemble !

Making « her cut bed-scene« 

Making « Beer kiss scene »

Acteurs

Ban Ji-yeon : Uhm Jung-hwa 엄정화
Yoon Dong-ha : Park Seo-jun 박서준
Yong Soo-cheol : Yoon Hyun-min 윤현민

Park Seo-jun – Come To My Heart (OST)

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *