A propos

About… à propos des Nuits coréennes.

Les nuits coréennes sont nées car je suis tombée en amour.

La langue, les voix, les gens.

Tout a commencé avec Netflix, sur lequel je cherchais des comédies romantiques, de belles histoires d’amour intenses entre des gens qui s’aiment si profondément que leur monde ne tourne plus sur le même axe.

Il me faut avouer que j’ai eu mon lot de déceptions. A part des films mignons, j’ai enchaîné beaucoup de désappointements.

Et puis… j’ai découvert et été emportée par les dramas coréens. J’en suis littéralement morte d’amour. Mes jours et mes nuits sont faits de ces voix, de ces visages, de ces chansons. Je m’abandonne à la musicalité de cette langue, à l’éclat de ces amours aussi pudiques que deux mains qui s’effleurent.

Puissiez-vous vous aussi tomber en amour.

J’écris ces mots sur la voix de Jung Il Woo 정일우 qui me transporte en boucle avec Someone like you 너란 사람

Comme ce blog est fait d’amour, je n’y parle que de ce dont j’ai envie, surtout de gens ou de séries que j’aime.

Esther

Qui suis-je ?

L’adresse de mon site Web est : https://nuitscoreennes.estherjules.fr

Nuits coréennes, visuel de la page d'accueil
Nuits coréennes

Il s’agit d’un sous-domaine que j’héberge sous mon site principal https://estherjules.fr pour des raisons pratiques.

Esther Jules officiel, visuel de la page d'accueil
Esther Jules officiel

Et sinon, j’écris des livres. Des trucs romantiques pas du tout en mood coréen, des documentaires parfaitement sérieux, et des livres pour enfant.

Dans la vraie vie, je suis chef de projet études et développement fonctionnel des systèmes d’information, et je suis née l’année du rat.

A propos: Informations de contact

Esther JULES
mail : nuits@estherjules.fr
Instagram : https://www.instagram.com/esther.jules/
Twitter : https://twitter.com/nuitscoreennes

Hébergement

OVH, SAS au capital de 10 000 000 €, RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045, Siège social : 2 rue Kellermann – 59100 Roubaix – France

Moi

Esther, why do you like Korea so much?

Honestly? I really don’t know. Maybe it’s because of the midlife crisis, I’m becoming weird and a little bit crazy. Or was I previously like that?
Or else maybe it’s all Netflix’s fault, and I’m a victim. Shall I officially file a complaint?

How did that all begin? Well, once upon a time, a not so young lady browsed through Netflix’s proposals and, thanks to serendipity, watched a Chinese drama.
I guess you already know that I was this lady. I found the Chinese language so interesting! The sounds were so different from what I know, and somehow so sweet and cute.
And then, after that C-drama, Netflix recommended a K-drama.
Oh boy! It was love at first sight. Or should I say at first sound?
Anyway, the language, the sounds and… shall I say a few words about the beautiful Korean men? Oh no no no, it would take too much time and I don’t have the words, even in French.
After just one K-rama, it was done with me.

Afterwards, I watched more and more K-dramas and began to learn the language. It’s such a pleasure to let these odd and beautiful sounds pop up in my mouth and then sing in my ears. I’m so in love with it. And being in love means wanting to know everything about the object of your love. That’s why I’m now interested in Korean culture, Korean people, Korean history and Korean traditions. I want to know and experiment more and more.
That’s why I now write a blog about K-content.
This journey through another way of thinking and being is so interesting!

Esther JULES