A piece of your mind 반의 반

A piece of your mind

2020, 12 épisodes

Le pitch

Moon Ha-won, un développeur d’applications à but médical vit dans le passé avec son amour à sens unique, alors qu’elle en a épousé un autre.
Il se débrouille, dans le cadre de son métier, pour recueillir sa voix et l’intégrer dans un boîtier.
La gentille et timide Han Seo-woo, ingénieure du son, se retrouve mêlée à cette récupération de voix, et a un coup de coeur pour Moon Ha-won.

Mes remarques, avec spoilers

Passé le 1er épisode où j’ai eu du mal à tout raccrocher, la pelote se dénoue tranquillement.
Ce n’est pas forcément le genre de drama à conseiller si vous avez déjà envie de vous jeter d’un pont, l’ambiance n’est pas folichonne. Mais c’est en fait une très belle histoire d’amour, qui monte tout en douceur.

Rythme lent

Si je vous dis rythme lent, vous pouvez me prendre au pied de la lettre. Pas d’événement épique qui survient d’un coup et vous coince la gorge, pas de retournement de folie ou d’étreintes passionnées, juste une belle rivière calme dont l’eau s’écoule avec douceur, dans un paysage qui passe de gris à bleu. Une ouate de sentiments.

Jung Hae-in

Si comme moi vous aimez cet acteur, cette série est pour vous. Parce que si on coupe les plans dans lesquels il n’est pas, le drama se réduit à peau de chagrin.
Tout comme l’héroïne et moi, le réalisateur aime le regarder, et ne se prive pas de faire des plans serrés sur son visage. Autant vous dire que Jung Hae-in a intérêt à jouer juste, sinon l’histoire perdrait tout son sens. Et comme toujours, il est tout en finesse. Un regard, une expression furtive sur son visage, pas un mot, mais tout est là.

La dépressive et son veuf éploré

La dépressive qui ne sait plus comment vivre sa vie car elle détient un secret qui la ronge va finalement très bien avec son mari. Lui, c’est le pianiste qui s’autoflagelle et se vautre dans les conjonctures et la suspicion. Pour les deux, ça va un moment, après ça gonfle. Ok ils sont malheureux, pour des raisons différentes, et on peut les comprendre. Mais à un moment, faut lâcher l’affaire et arrêter de reprocher tout et n’importe quoi aux autres.

La bonne copine qui ne s’en remet pas

Je n’ai pas bien compris pourquoi l’héroïne Han Seo-woo s’attache à ce point à Kim Ji-soo, comme une sorte de « sismance » coup de foudre. Bon. Soit.
Mais quand même.
Si on y regarde de plus près, elle a conversé plus longtemps avec l’appareil qui reproduit la voix qu’avec la personne vivante. Et malgré tout, elle se mine à cause de cet appareil au point de prendre ses distances avec son petit ami. Dites donc, c’est chaud dans sa tête! C’est une machine, poulette, faut relativiser.

La romance

Elle fonctionne bien. Han Seo-woo est presque instantanément sous le charme de Moon Ha-won; comme elle le dit si bien, elle aime le regarder. La quiétude du regard qu’elle pose sans cesse sur lui est aussi douce que les flocons qui émaillent l’histoire. Pour Moon Ha-won, on voit petit à petit qu’il commence à regarder Han Seo-woo, puis prendre pour de bon conscience de sa personnalité et de son charme. C’est une pente douce qui l’amène à l’aimer. C’est délicat et c’est beau, les étreintes sont parcimonieuses, à peine effleurées, et pourtant profondes.

Les format en 12 épisodes

Je crois qu’il n’en fallait pas plus. J’ai vraiment adoré cette série, et je la regarderai à nouveau avec le plus grand plaisir. Mais outre le déroulé lent de la romance entre les deux protagonistes principaux, le seul fil secondaire qui soit un peu traité est celui du veuf, et au bout d’un temps, c’est bon, faut arrêter avec lui, on l’a assez vu. Sans doute la série aurait-elle eu un souffle plus puissant si il y avait eu une plus grande variété d’histoires secondaires auscultées, comme par exemple avec les protagonistes de la pension de famille, qui donnent matière à vraiment suivre leurs aventures, ou pourquoi pas les collègues de boulot de Moon Ha-won. Toujours est-il qu’en l’état, 12 épisodes c’est parfait.

Poetic Narrator – Who I Strolled With | A Piece Of Your Mind (반의반) OST PART 4

Acteurs

Moon Ha-won : Jung Hae-in 정해인
Han Seo-woo : Chae Soo-bin 채수빈
Moon Soon-ho: Lee Ha-na 이하나
Kang In-wook: Kim Sung-kyu 김성규
Kim Ji-soo: Park Ju-hyun 박주현

Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *