A bittersweet life 달콤한 인생

(Last Updated On: 3 juillet 2021)

A bittersweet life est un film de 2005 en 118 minutes. Scénario et réalisation de Kim Jee-woon 김지운.

Le pitch:

Kim Seon-woo est un homme de main de confiance du mafieux Kang.
Celui-ci s’absente 3 jours, et demande à Kim Seon-woo de surveiller sa jeune maîtresse, car il la soupçonne d’avoir un amant. Si c’est avéré, il lui demande de les éliminer.
Mais Kim Seon-woo donne une chance aux jeunes gens en leur faisant promettre de ne plus jamais se revoir.

Mes remarques, avec spoilers:

Un film violent et esthétique, avec une poésie derrière le sang et les images sombres. Une très belle œuvre.

Le chien de concours

Kim Seon-woo est le chien à  tout faire d’un boss mafieux. En costume noir et chemise blanche, il fracasse tous ceux qui se mettent en travers du chemin de son chef, sans état d’âme. Il est bien dressé, discret, efficace. C’est un dur à cuire bien rasé qui sent le déodorant boisé.

Le chien de combat

Il se sent trahi. Il ne comprend pas.
Kim Seon-woo sait qu’il est un chien fidèle, et il prend son rôle très à cœur. Quand tout part en vrille, il ne comprend pas ce qu’il se passe. Pourquoi les alliances ont changé, pourquoi son chef le sacrifie. Il a tout donné, sans jamais faillir ni tromper, et on le traite comme le pire des traitres. Il en conçoit un violent ressentiment. Et ne peut pas laisser passer. Comme il ne sait pas comment vivre autrement, il ne cherche même pas d’échappatoire.

La violence

Elle n’est pas anecdotique. Même s’il y a pas mal de sang répandu, ce ne sont pas des excès d’hémoglobine projetée avec générosité qui provoquent ce sentiment de violence. Il y en a par exemple plus dans la scène dans la boue, avec le passage de la main et celui de la tombe.
Les acteurs sonnent juste. Les cris de Kim Seon-woo, ses réactions de peur sont très significatifs de cette violence.

Le romantisme

Avec juste quelques images, le réalisateur nous montre un Kim Seon-woo fasciné par une Hee-soo. Il la regarde manger. Il la regarde danser. Et plus que tout il la regarde jouer.
Sans un mot, il se laisse subjuguer par la musique et ses sourires.
Il ne cherche pas à l’avoir pour lui, il veut juste qu’elle continue à exister. Kim Seon-woo est sensible à sa force de caractère et attentif à ses désirs. Il l’a vue recevoir une lampe moche, il lui offre celle qui lui fait envie. Il n’a pas besoin de mots pour accompagner son geste.

L’esthétisme

Beaucoup de soin est porté aux lumières, dans les tons sombres, dans les verts, les rouges, les bruns, et bien sûr la nuit.
Les décors participent parfaitement à l’ambiance, et on voit bien qu’ils n’ont pas été choisis par hasard. Tout est parfaitement orchestré pour arriver à l’inévitable final sanglant.

Acteurs:

Kim Seon-woo: Lee Byung-Hun 이병헌
le chef Kang: Kim Yeong-cheol 김영철
Hee-soo: Shin Min-a 신민아
Baek Dae-sik: Hwang Jung-min 황정민
Mun Suk: Kim Roi-ha 김뢰하
Min-gi: Jin Goo 진구

Plus de A bittersweet life sur le net:

Sa page sur Wikipedia (en anglais): https://en.wikipedia.org/wiki/A_Bittersweet_Life

Behind the scenes

Making

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *