1% of something 1%의 어떤 것

2016, 16 épisodes

Le pitch:

1% of something, c’est un riche PDG qui change son testament pour obliger son petit-fils Lee Jae-in à aller en rendez-vous amoureux avec Kim Da-hyun, une inconnue rencontrée par hasard et qui lui a fait forte impression.
Après avoir poussé de hauts cris et tenté d’échapper à la chose, les deux protagonistes aux tempéraments opposés finissent par se plier à l’exercice.
Dans le même temps, le cousin Min Tae-ha tente lui aussi, sous la pression de son père, d’accéder à l’héritage, et l’ex de Lee Jae-in refait surface. Hé hé…

Mes remarques, avec spoilers:

Mais quel super drama choupinou, romantique et drôle!

La contrainte comme situation de départ

Les personnages principaux étant de milieux différents et n’ayant à priori rien en commun pour les rapprocher et passer du temps ensemble, c’est par la contrainte que le scénario a résolu le problème: un contrat imposé.
Comme souvent, le temps passé ensemble va permettre à chacun de trouver du charme à l’autre, en s’ouvrant à son univers.
La relation chien/chat qu’ils ont au début crée des situations tendues et des échanges verbaux drôles. Cette friction sera la saine base de leur couple. Trouveront-ils les 1% of something pour les réunir?

Les antagonistes

Une ex-petite amie qui veut reconquérir son territoire vient bien sûr mettre son grain de sel, histoire d’avoir quelqu’un à qui on a envie de donner des baffes.
L’héritier aux dents longues est plus en tons de gris, puisque finalement il n’est pas comme on pourrait le croire mais obéit simplement à son père, à contrecœur. C’est sympa d’avoir un retournement final sur ce personnage.

Interview Showbiz Korea

Ha Seok-jin en séducteur

L’acteur principal n’a pas forcément le physique typique du jeune séducteur au visage fin voire androgyne qui est souvent à la mode, mais on s’habitue très bien et la romance passe parfaitement. Mieux que cela, on a ainsi peut-être un peu plus de maturité dans la relation des deux principaux protagonistes. On trouve une ambiance moins adolescente que dans certains dramas, où même si on a affaire à des adultes, leurs relations amoureuses en restent très effleurées. Même si Lee Jae-in et  Kim Da-hyun en restent aux gentils bisous, l’acteur  Ha Seok-jin a quand même quelque chose de plus adulte, de plus mâture et de plus mâle que certains éphèbes porteurs de romance. J’approuve.

Chacun est malheureux de son côté.

Bien sûr, à un moment ils s’aiment, car ils sont trouvé ce petit something. Et bien sûr à un moment ils se quittent, la larme à l’œil, chacun malheureux de son côté en essayant de la cacher, entre le fait de ne pas s’avouer ouvertement leurs sentiments et la lutte des classes à la coréenne. Ici, le « je ne peux pas t’épouser car tu es trop pauvre et ma famille te rejette », est à un moment inversé « je ne peux pas t’épouser car tu es trop riche et ma famille te rejette ». C’est marrant, ça change.

Une comédie romantique toute en fraîcheur, des personnages naturels et authentiques, un sale type bourru dompté par une belle gentille mais pas cruche.

Making film
Interview fanmeeting

Acteurs :

Lee Jae-in : Ha Seok-jin 하석진
Kim Da-hyun : Jeon So-min  전소민
Min Tae-ha:  Kim Hyung-min 김형민

Page Wikipédia de 1% of something: https://en.wikipedia.org/wiki/Something_About_1_Percent

Interview KBS World Entertainment Weekly
Partager

About the author

Esther JULES
https://nuitscoreennes.estherjules.fr/a-propos/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *